Corse Net Infos - Pure player corse


Coronavirus : Femu a Corsica demande le confinement total et des moyens à la hauteur des enjeux


Nicole Mari le Jeudi 19 Mars 2020 à 20:28

« State in casa per u vostru bè è quellu di tutti quelli che vò tenite cari ! ». Le parti Femu a Corsica, dans un communiqué de son secrétaire général, Jean-Félix Acquaviva, lance un triple appel : d’abord aux Corses de rester chez eux, ensuite à l’Etat pour donner aux personnels sanitaires les moyens suffisants en termes de masques et de respirateurs. Enfin, alertant sur la crise économique qui pourrait être terrible dans l’île, il demande, toujours à l’Etat, un report sine die du paiement de la TVA, le chômage partiel pour les entreprises du BTP, et abaisser les critères d’obtention de l'aide forfaitaire.




Jean-Félix Acquaviva, secrétaire général du parti Femu a Corsica, et député de la 2ème circonscription de Haute-Corse.
Jean-Félix Acquaviva, secrétaire général du parti Femu a Corsica, et député de la 2ème circonscription de Haute-Corse.
Voici le communiqué :
 
« Des moyens à la hauteur des enjeux
 
L'épidémie de Coronavirus Covid_19 force à la cohésion et à la solidarité entre tous les membres et toutes les composantes, forces politiques, économiques et sociales de notre société.
Cette crise sanitaire, mais aussi économique et sociale, est historique et grave.
Nous devons tous être responsables, rigoureux et vigilants pour surmonter ensemble cette épidémie et sauver le plus de vies possibles. Nous devons tout autant l'être pour, dans le court terme, aider les précaires et les plus démunis, les personnes âgées mais aussi nos entreprises, du point de vue économique et social. 
En ce moment nous pensons bien évidemment aux victimes de ce virus, aux personnes décédées, à leurs familles mais aussi à toutes celles et tous ceux qui sont en première ligne pour faire reculer la pandémie, lutter pour soigner des vies, mais aussi porter assistance à la population en ce temps de guerre : médecins, infirmier(e)s, personnels soignants, aides à domicile, assistantes maternelles, facteurs(trices), bénévoles d'associations...
Tout d'abord notre responsabilité et notre rigueur, nécessaires en cette période, nous commandent de dire, redire, affirmer, et réaffirmer inlassablement, avec force, qu'il faut appliquer un confinement total comme arme la plus efficace pour sauver des vies, et pour éviter de saturer les services médicaux et hospitaliers, ce qui serait, si cela advenait, synonyme d'une obligation de hiérarchisation poussée et insupportable des cas prioritaires. 
Nous appelons donc les Corses à rester chez eux. Vraiment. State in casa per u vostru bè è quellu di tutti quelli che vò tenite cari !
En second lieu, combattre efficacement cette épidémie c'est avoir les moyens suffisants en termes de masques FFP2 voire FFP3 et respirateurs. Dans ce cadre nous appelons à la vigilance et à la mobilisation de tous. Nous avons été alertés par nombre de praticiens en secteur hospitalier, en milieu libéral de la rupture des stocks en la matière et d’un approvisionnement insuffisant, risquant d'entraîner une contamination des personnels en première ligne, les mettant en péril, réduisant les moyens humains au combat et par là même accélérant la diffusion du virus. Notre souci de cohésion ne doit pas se traduire par l'acceptation d'un grand fossé entre un discours se voulant rassurant de la part du Président de la République et du Gouvernement, et un niveau de moyens attribué très largement en dessous du nécessaire encore à cette heure. Le corps médical, les services à la personne, les bénévoles sont à bout. Il faut les protéger car ils nous protègent tous. La situation de rupture de moyens doit cesser dans cette "guerre", immédiatement, car le temps compte.
En dernier lieu, et c'est là aussi une œuvre de vigilance, alertés par le monde économique, nous constatons un grand fossé entre le discours gouvernemental de fort soutien évoqué au travers de la notion "d'économie de guerre" et la réalité des faits de ces derniers jours, qui accélérera inéluctablement la précarisation galopante de notre société, au travers de trois exemples pour le très court terme :
- il faut absolument de l'avis général un report sine die du paiement de la TVA qui doit intervenir fin mars pour permettre la reconstitution de trésorerie immédiate et le paiement des salaires de fin de mois. Cela a été incompréhensiblement refusé pour l'heure.
-  Des entreprises, notamment dans le BTP, se sont vues refuser des déclarations de chômage partiel au motif qu'elles n'étaient pas au rang des activités "interdites" alors qu'elles subissent des baisses substantielles de chiffre d'affaires ce qui rentre pourtant dans les critères d'éligibilité évoqués par Mme la Ministre Muriel Pernicaud. Cette situation ne peut se poursuivre.
- enfin, le critère de baisse d'un niveau de 70% de chiffre d'affaires pour les TPE de moins de 1 million de CA annuel pour obtenir l'aide forfaitaire pour le moins modeste de 1500 euros mensuels, est beaucoup trop restrictif. Il nous semble que le niveau de baisse de 30% serait suffisant pour envisager un soutien direct de la sorte, et du reste à renforcer largement (indexation de l’aide forfaire en fonction du CA mensuel moyen et de la durée d’impact de la crise)
Le monde agricole déjà fragilisé et qui voit son activité complètement stoppée et ce quelle que soit le mode de vente en circuits courts ou circuits longs ne doit pas être oublié et devra également bénéficier de reports de paiement des charges, exonérations et aides à venir.
Sur le plan économique, Femu a Corsica considère que plus rien ne sera comme avant lorsque l'on sortira de la crise sanitaire, et il conviendra de changer profondément de modèle. Viendra le moment du débat autour des propositions opérationnelles et stratégiques nouvelles, nous y contribuerons.
Pour l'heure, il s'agit surtout d'éviter une grande précarisation de notre société suite à la chute vertigineuse d'activités. Ces trois exemples auxquels nous ajouterons d'autres points complémentaires dans les jours qui suivent, visent à éviter le pire. 
Sur ce volet comme sur les demandes de moyens immédiats sur le plan sanitaire, Femu a Corsica demande à l'État de réagir vite.
Femu a Corsica fait aussi confiance au Président de l'Exécutif Gilles Simeoni et à sa conseillère Bianca Fazi pour piloter la gestion de crise aux cotés de l'État, et ainsi relayer ces demandes et revendications essentielles. 
L'heure est à la mobilisation responsable dans la solidarité et l'union des forces vives, politiques, économiques et sociales de notre pays. 
Le Peuple Corse a toujours su faire preuve de combativité et de solidarité dans les heures les plus sombres de l'Histoire. Encore une fois il sera au rendez-vous, nous serons tous ensemble au rendez-vous
Per quessa si principia per un attu simplice : Stà in Casa !
Allora per u bè di tutti, Stemu tutti in casa !
Forza è curaghju !! »
 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708