Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Contrat d’engagement jeune : En Corse de plus en plus de jeunes bénéficient du dispositif anti-décrochage


Marie Delfini le Mercredi 6 Décembre 2023 à 16:42

Ce mardi 5 décembre, à Corte a eu lieu un séminaire régional dédié à l'accompagnement des jeunes dans le cadre du Contrat d'Engagement Jeune (CEJ). Initié en mars 2022, ce dispositif vise à soutenir les 16 à 25 ans dans leur quête d'un emploi durable, avec un franc succès auprès de plus d'un millier de jeunes en Corse.



Document CNI
Document CNI
Réunissant environ 80 professionnels des missions locales de Corse, l'Association Régionale des Missions Locales a orchestré une journée chargée en discussions et ateliers, débutant dès 9h30 ce mardi 5 décembre. Conseillers et personnels de direction se sont réunis à l'espace de co-working de l'Open Spaziu pour partager des idées, des retours d'expérience et des stratégies relatives au CEJ.

Isabel De Moura, directrice de la DREETS de Corse, a exposé les objectifs du séminaire «L’idée aujourd’hui c’est de travailler sur comment on s’adresse aux jeunes, la prescription, le suivi des parcours, les engagements puisque les jeunes signent un engagement de 15 –20 heures. Çase traduit pour eux par des périodes d’autonomie, des périodes d’ateliers pour refaire son CV, prendre connaissance de ses appétences, choisir son métier, faire des mises en situation professionnelles pour progresser dans son parcours, voir si on a des besoins en formation… C’est tout cet ensemble qui permet de construire le parcours d’accès à l’emploi et  l’accès à l’autonomie pour les jeunes. Nous les avons interrogés d’un côté pour savoir quel était leur ressenti au regard de cette nouvelle mesure et on a fait le même travail avec les conseillers pour voir aussi comment ils vivaient la mise en œuvre de ce dispositif et l’objectif c’est d’utiliser l’intelligence collective pour aller encore plus loin et permettre que chacun des jeunes du territoire trouvent une solution. Ce qui est présenté aujourd’hui en termes d’étude: 278 bénéficiaires ont été interrogés de façon anonyme avec internet, ce qu’ils nous disent c’est qu’effectivement le dispositif leur convient, il est intéressant, il met bien en dynamique, il y a bien un regard très positif des jeunes sur la mise en œuvre de ce dispositif.On avait des inquiétudes on s’est dit peut-être que c’es ttrop lourd…mais pas du tout, les jeunes recommandent à plus de 60% le recommandent aux autres jeunes du territoire.» Isabel De Moura a également mis en lumière les défis particuliers auxquels les jeunes corses font face, citant un rapport de l'INSEE de 2021. Sur 47 000 jeunes corses de 16 à 29 ans, 11 000 étaient sans emploi et en dehors du système scolaire, soit 23% de plus qu'en France métropolitaine. «Ce chiffre, explique la directrice, on a besoin de pouvoir l’actualiser de façon régulière mais ce qu’on peut dire c’est que le taux de chômage des jeunes reste conséquent en Corse, bien supérieur au taux de chômage des autres régions. Aujourd’hui pour aller plus loin, il faut se demander comment on doit s’adresser aux jeunes pour les convaincre de l’intérêt du dispositif et comment on va les chercher sur le territoire, ’cest ce qui va être travaillé en collectif." L’idée d'Isabel De Moura c’est de mettre l’intelligence collective au service des organisations "parce que les territoires ne sont pas tous les mêmes."

 

Les jeunes femmes corses concernées par des périodes d’inactivité

Toujours selon la même étude, les zones les plus éloignées des territoires de formation et où les emplois sont essentiellement saisonniers (Porto-Vecchio 32%, Propriano 30%) obtiennent le taux le plus haut de jeunes inactifs. «Un territoire très saisonnier ne réagit pas de la même façon, dans le rural les solutions à proposer sont pas les mêmes non plus, l’accès à la formation est plus compliqué même si la collectivité a décentralisé un certain nombre de formations il reste quand même le problème de la mobilité, et puis l’interruption en saison notamment dans l’extrême sud, les jeunes rentrent en saison et en suite ils reviennent vers la mission locale pour continuer leur parcours donc on a un chemin qui est différent. observe la directrice  de la DREETS de Corse

Les jeunes femmes corses sont les plus concernées par ces périodes d’inactivité : 27% d’entre elles sont sans emploi hors système scolaire contre 20% des hommes. «Globalement si on regarde le taux d’inactivitéquels que soient les âges les femmes sont toujours plus concernées, restent plus longtemps au chômage et au niveau de la pauvreté en Corse on le verra aussi: les familles monoparentales sont essentiellement des femmes, les personnes âgées aussi. La problématique de l’activité des femmes dans l’ensemble est une problématique spécifique à prendre en compte, c’est aussi ce qui est fait là, c’est de trouver des métiers accessibles sur le territoire et des parcours accessibles à toutes ces jeunes femmes.»


Le dispositif Contrat d’Engagement Jeune, c’est donc un partenariat entre les jeunes et la Mission locale: suivi d’un conseiller, allocation, ateliers professionnels mais aussi personnels pour identifier ses qualités, développer son potentiel et découvrir de nouveaux métiers. Un engagement de 15-20 heures par semainea vec un seul objectif, celui de trouver une activité à long terme: le Contrat d’Engagement Jeune doit déboucher sur un CDI ou un CDD de plus de six mois. Une opportunité pour les concernés de trouver leur voie, renforcer leurs compétences et être guidés attentivement dans la vie active. En bref, c’est une opportunité d’évolution, un parcours sécurisant, une aide importante.