Corse Net Infos - Pure player corse


Confinement. L'alternative d'un restaurateur Corse


Livia Santana le Samedi 9 Mai 2020 à 18:16

Pierre-François Maestracci, restaurateur à Bastia et Patrimonio produit depuis quelques années son propre potager pour alimenter ses restaurants. Dans une optique d'auto-suffisance alimentaire, il a décidé d'augmenter sa production de légume pendant le confinement pour les vendre dans la Conca d'Oro.



Pierre-François Maestracci, restaurateur à Bastia et Patrimonio produit depuis quelques années son propre potager pour alimenter ses restaurants.
Pierre-François Maestracci, restaurateur à Bastia et Patrimonio produit depuis quelques années son propre potager pour alimenter ses restaurants.
Pour pallier la perte économique du confinement il faut être créatif. Bon nombre de restaurateurs ont décidé de livrer des plats, d'autres de les faire à emporter. Pierre-François Maestracci, propriétaire du Minotaure à Bastia, du Libertalia à Patrimonio mais aussi de la brasserie Ribella a fait autrement. 

Ce passionné de saveurs en tout genre est président du Slow Food Corsica, une association qui a pour principal objectif de sensibiliser les citoyens à l'écogastronomie. Depuis quelques années, l'homme que l'on qualifie souvent de "poly-actif" cultive des légumes d'été bio en permaculture pour ses deux restaurants. 

A Patrimonio, sur un hectare et demi planté, le restaurateur travaille sur des semences paysannes comme l'oignon de Sisco, des salades courgettes, aubergines, tomates, fraises... 
"Je n'arrivais pas à me fournir en bons légumes, j'avais la chance d’avoir les terrains adaptés donc pour retrouver le vrai goût des légumes alors j'ai préféré cultiver les miens." 

Une alternative pendant le confinement 

Voyant l'évolution de l'épidémie de Coronavirus, Pierre-François Maestracci a décidé d'augmenter considérablement sa production pour la vendre aux locaux. Ainsi, il est passé par exemple de 500 pieds de tomates à 2 000. Une façon pour lui de faire profiter aux gens de la région de produits frais et de qualité malgré le confinement :  "On s’est dit que pour pallier le confinement ce n'était pas le moment d’arrêter le jardin mais au contraire de l'agrandir."

En effet, son restaurant de Bastia a connu une fermeture prématurée, son établissement de Patrimonio n'est pas prêt d'ouvrir et ne connaîtra sûrement pas le même taux de fréquentation cet été.

"Le potager ne compensera pas la perte de 3 voire 4 mois, mais amortira un peu le choc. Cela nous permettra de survivre économiquement à cet évènement et de tirer notre épingle du jeu.", explique Pierre-François Maestracci. Ainsi, dès que les légumes arriveront ils seront mis en vente sous forme de paniers devant sa brasserie sur la route de Saint-Florent pour les locaux. Des livraisons dans la région sont aussi envisagées. 

Un retour à la terre

Pour accomplir ce projet tout le monde a mis la main à la pâte. Les équipes des deux restaurants ainsi que ceux de la brasserie Ribella ont été réquisitionnées au potager le temps de la reprise. Les brasseurs et serveurs sont ainsi devenus maraîchers. Emballés par ce projet, bon nombre de ses amis "citadins" se sont proposés pour venir faire un peu de volontariat dans les champs pendant le confinement.

"Avant cela paraissait superflu de faire son potager, aujourd’hui on se rend compte que c’est une réelle ressource dont on dispose. Ce confinement nous donne juste raison."  reprend-il.


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047