Corse Net Infos - Pure player corse



Bastia : après 47 ans auprès de ses fidèles, le père Pierre Pinelli tire sa révérence


Livia Santana le Vendredi 26 Août 2022 à 17:27

De Santa-Maria-Siché à la cathédrale Sainte-Marie à Bastia en passant par Sartène et le Cap Corse, pendant près d'une cinquantaine d'années, le père Pierre Pinelli a été l'homme de foi des villages. Le 11 septembre, il célébrera une dernière messe avant de prendre sa retraite et rejoindre la Corse-du-Sud.

CNI a rencontré l'archiprêtre qui a œuvré toute se vie pour ses fidèles, dont l'engagement auprès des jeunes a été sa ligne de conduite.



Le père Pinelli célèbrera une dernière messe à la cathédrale Sainte Marie le 11 septembre
Le père Pinelli célèbrera une dernière messe à la cathédrale Sainte Marie le 11 septembre
Ce vendredi 26 août, le rendez-vous avec le père Pinelli est fixé à 11 heures. Ce n’est que 30 minutes plus tard qu’il se présente en s’excusant pour son retard. « Je recevais d’autres personnes avant vous, elles avaient besoin de parler et je n’ai pas vu le temps passer », lance l’archiprêtre en se dirigeant vers la sacristie. 

Discuter avec les gens, aller vers eux, cela a toujours été dans l’ADN du père Pinelli qui le confie « je suis ouvert à la rencontre, ça a été ma boussole dans la vie ». Et des fidèles, il en a rencontré durant ses 47 ans en tant qu’homme d’Église. Après son ordination en 1976 dans la cathédrale d’Ajaccio, le père Pinelli, originaire de Rosazia dans le Cruzzini (Corse-du-Sud), a d’abord rejoint Petreto-Bicchisano. De cette période, un évènement le marquera, le crash d’un avion yougoslave dans les montagnes de Petreto-Bicchisano faisant 180 victimes. « J’étais là-bas à ce moment-là, cela a été un drame pour le village et toute la Corse », se souvient le Père Pinelli. Quelques années plus tard, il prend la tête de la paroisse de Santa-Maria-Sichè où il officiera pendant environ 13 ans. « J’étais très proche de la population. J’étais ici lors de la catastrophe de Furiani et cela a été un moment compliqué où il fallait être présent pour les personnes en difficulté », poursuit-il. 

Ensuite, direction Sartène pendant trois petites années, une étape avant de migrer en Haute-Corse. Il part d’abord à la rencontre des Balanins, où il officiera pendant 16 ans à Calvi puis il continuera sa route vers le Nord en rejoignant le Cap Corse notamment Luri ou Lavasina, où il deviendra même recteur du sanctuaire. « Lors de mon parcours, la communauté a toujours été très accueillante, je n’avais pas à me plaindre », tient à souligner le curé. La dernière étape de son tour de Corse, la cathédrale Sainte-Marie de Bastia, qu’il a rejoint le 11 septembre 2016 et qu’il quittera comme un heureux hasard du calendrier, lors d’une dernière messe le 11 septembre 2022. Sur cette longue route vers Dieu, le père Pinelli ne peut compter le nombre de mariages ou de baptêmes qu’il a célébrés. « On doit se rapprocher du millier. Je n’ai jamais tenu les calculs, mais c’est énorme », assure l’archiprêtre qui se souvient avoir « baptisé des personnes qui sont maintenant grands-parents. » 

Proche de la jeunesse 
La première fois qu’il a exprimé la volonté d’être prêtre, Pierre Pinelli devait avoir « autour de 7 ans », se remémore l’homme issu d’une fratrie de 9 enfants. « Mes parents chrétiens m’emmenaient à la messe au village, quand elle y était. Je me souviens que petit, j’aimais déjà la prière. » Au fil des années, la vocation se confirme et à 11 ans, le jeune croyant rejoint le petit séminaire d’Ajaccio devenu aujourd’hui Saint-Paul puis continue dans la voie de Dieu en quittant la Corse pour le grand séminaire à Aix-en-Provence puis à Montpellier. Aujourd’hui, le père Pinelli regrette la crise des vocations, mais reste optimiste et en est convaincu : « L’appel vers Dieu existe toujours, mais ce sont les réponses qui se tarissent. L’Église a un rôle à jouer. » 

Pour faire en sorte que le relais soit transmis, durant toutes cesannées au service de l’Église, le père Pinelli a mis un point d’honneur au contact avec les jeunes. « Je ne voulais pas les endoctriner, mais bien les accompagner sur le chemin de la foi, marcher avec eux. J’ai moi-même beaucoup appris à leurs côtés », souligne-t-il. À une dizaine de jours de son départ à la retraite et de son retour à Santa-Maria-Sichéestime que s’il devait recommencer, il le ferait « très volontiers ». Le père Pinelli qui termine son parcours « dans une grande paix » compte bien rester actif malgré ses 75 bougies. 

En Corse-du-Sud, il donnera un coup de main au curé, ira discuter avec les personnes âgées, les malades…toujours au contact des fidèles.

Le 11 septembre 2016, Pierre Pinelli prenait la tête de Sainte Marie
Le 11 septembre 2016, Pierre Pinelli prenait la tête de Sainte Marie














L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022