Corse Net Infos - Pure player corse


Après les urgences, le SAMU de Bastia entre à son tour en grève


Rémi Di Caro le Jeudi 19 Septembre 2019 à 14:52

Après le service des urgences en grève depuis le 24 juillet dernier, c'est au tour du Samu du centre hospitalier de Bastia de se joindre au mouvement. Locaux vétustes et inadaptés, personnel insuffisant ou encore systèmes informatiques obsolètes : c'est l'ensemble du personnel hospitalier qui entend bien faire front afin d'obtenir les améliorations nécessaires.
Épaulés par une intersyndicale CGT-STC depuis le 13 septembre dernier, ils espèrent obtenir des avancées durant les jours à venir.




 "Nous voulons simplement être pris au sérieux et considérés : on ne tire pas la sonnette d'alarme simplement pour le plaisir !" Voilà le cri du cœur de Julien Colombani, l'un des nombreux grévistes du Centre Hospitalier de Bastia. Et force est de constater que nombre de ces revendications semblent bel et bien, justement, fondées. 
Pour cause, lorsque l'on parcourt les locaux du SAMU de Bastia, ce serait un doux euphémisme de dire que ces derniers semblent inadaptés à une prise en charge adéquate des nombreux patients dans le besoin.
On peut, tout d'abord, prendre en exemple les locaux occupés par les assistants de régulation médicale (ARM), en charge de filtrer les nombreux appels d'urgences, "à la base on devrait bénéficier de 15m² par agent" s'est insurgé ce membre du personnel médical, "aujourd'hui nous sommes 3 à 4 personnes entassées dans 21m²" . 
Pour autant, "le souhait n'est pas de prendre la population en otage" a-t-il précisé, en indiquant que "c'est une grève dite administrative, nous continuons évidemment la prise en charge des patients qui reste pour nous un objectif fondamental".

Malheureusement, l'état désuet des locaux n'est pas la seule préoccupation de l'équipe médicale. "On a manque criant d'effectif, on compte aujourd'hui seulement 14 ARM contre les 18 nécessaires au bon fonctionnement de cette branche". Il espère néanmoins que les promesses seront tenues concernant la prolongation des 2 renforts, prévus initialement pour la saison estivale. Autre pépin à ajouter à cette inquiétante liste, celui d'un système informatique obsolète. Un flux d'appel trop important en rapport à un logiciel inadapté, ou encore une absence de géo-localisation qui peut, dans certains cas, faire basculer une situation, "on ne demande même pas d'être à la pointe, mais tout simplement d’être dans les normes".

A noter, cependant, que ces sujets ont déjà été évoqués, la semaine dernière, auprès de la Direction de l'Hôpital. Cette dernière s'est dit pleinement consciente des changements à effectuer, et s'est déjà avancée sur la mise en place d'un nouveau logiciel informatique ou encore d'une réfection du pôle urgences.

Pour conclure, l'ensemble du SAMU de Bastia s'est dit "solidaire du mouvement Inter-Urgence" et a souhaité se joindre au rassemblement prévu le 26 septembre devant le Palais de Justice de Bastia, à 10h30, afin de faire entendre des revendications communes.

Après les urgences, le SAMU de Bastia entre à son tour en grève




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude