Corse Net Infos - Pure player corse




Angèle Bastiani : « Ce 2nd tour est la dernière chance pour Lisula de sortir de la spirale infernale du déclin »


Maria-Serena Volpei-Aliotti le Lundi 22 Juin 2020 à 19:01

Arrivées en tête au soir du 1er tour, à Lisula, Angèle Bastiani et sa liste U Core di Lisula, attaquent sereinement la ligne droite du 2nd tour. Forte des 45% des suffrages recueillis le 15 mars dernier face au maire sortant Jean-Joseph Allegrini-Simonetti et à Michel Frassati qui s'est désisté, elle entend bien convaincre sur des idées et des projets et concrétiser l’alternance. Elle explique à Corse Net Infos pourquoi ce scrutin est capital pour cette commune qui vit essentiellement du tourisme et qu’il est urgent de changer de cap.



Angèle Bastiani, tête de liste U Core di Lisula, favorite du 2nd tour des municipales à L'île Rousse.
Angèle Bastiani, tête de liste U Core di Lisula, favorite du 2nd tour des municipales à L'île Rousse.
- Le 2nd tour enfin, qu’est-ce que ça vous inspire, après votre score surprise du premier tour ?
- Notre score du premier tour n’était pas une surprise ! Nous savions, au vu des retours de terrain et de la mobilisation de nos soutiens, que nous devions arriver en tête. Il est désormais nécessaire que le cycle démocratique initié au mois de mars puisse aller à son terme, à partir du moment où les conditions sanitaires le permettent. 
 
- Comment appréhendez vous de faire campagne plus de 3 mois après et dans des conditions qui restent spéciales ?
- Les lignes directrices de notre campagne n’ont pas changé. Nous convainquons nos concitoyens en nous appuyant sur un projet, des idées précises pour notre ville, portées par des personnalités reconnues pour leur dévouement et leurs compétences. Bien sûr, nous ne pouvons plus organiser de grandes réunions ou de meetings, mais cela ne nous empêche pas de communiquer nos idées à la population par les réseaux sociaux, des tractages ou des communications par voie de presse.
 
- Ne craignez-vous pas que les électeurs ne soient démotivés, surtout un ‪28 juin‬ ?
- Le déclin de notre ville n’est pas une affaire de saison ! L’enjeu de cette élection est d’une importance capitale : c’est la dernière chance pour L’Île-Rousse de sortir de la spirale infernale dans laquelle elle est entraînée depuis des années ! En cette année si particulière, le dépérissement est encore plus flagrant : de nombreuses personnes sont en difficulté, le chômage et la précarité augmentent, les terrasses sont vides, les hôtels désertés et la saison est de plus en plus courte. Nous en sommes convaincus, face à cet état de fait, les électeurs seront au rendez-vous. 
 
- Vous êtes arrivée en tête au 1er tour. Pensez-vous avoir gardé cette pôle position après trois mois de pause ?
- Il n’y a aucune raison objective pour que nos opposants aient inversé la tendance. Le vote du mois de mars a clairement démontré qu’environ 60% des Île-Roussiens désiraient le changement et n’accordaient plus leur confiance au maire sortant. C’est historique ! L’absence de gestion de la crise du COVID-19 par la municipalité n’a rien arrangé, au contraire ! Il est évident pour chacun que nous arrivons au second tour avec un avantage certain. 

- Michel Frassati s’est désisté. Pensez-vous capter une partie de son électorat - Les électeurs de la liste Riacquistu Lisulanu ont voté pour un changement de cap, contre la gestion de la majorité sortante. Nous avons constaté que nous partagions de nombreuses idées et valeurs avec les citoyens qui ont apporté leur soutien à cette liste au mois de mars. Je crois qu’ils sauront se reconnaitre dans notre démarche.
 
- Si vous êtes élue, quelle sera votre priorité pour la ville ?
- Notre programme, basé sur six axes, et qui a convaincu les Île-Roussiens au premier tour, n’a pas changé : PLU, Habitat, Circulation/Stationnement, Transports/Mobilité, Culture/Sport/Identité et Commerce/Economie. Nous programmons également, dans cette optique, douze travaux, qui s’étaleront sur cette mandature et les suivantes, afin de faire entrer notre ville dans la modernité et le confort, en profondeur. Enfin, de manière plus urgente, nous proposons dix mesures pour réagir à la crise provoquée par le COVID-19 sur le plan social, sanitaire et économique. 
 
- Pouvez-vous rappeler et résumer votre projet pour Lisula?
- Il repose sur les six axes cités. Il est disponible sur notre site internet ainsi que nos documents de campagne, que chacun recevra à son domicile. C’est un projet basé sur le réalisme, l’investissement, la détermination et la mobilisation de tous les moyens financiers à notre disposition. Nous souhaitons que l’on puisse se loger, vivre, travailler, être accompagné dans toutes les étapes de la vie sur notre commune. Nous mettrons tout en œuvre pour que les Île-Roussiens renouent avec le bonheur, le confort, l’ambition pour eux-mêmes et pour leur territoire.
 
- Concrètement, que contiennent ces mesures d'urgences ?
- Ces dix mesures d’urgence vont de l’exonération totale des frais d’occupation du domaine public pour les commerçants en 2020 - chose qui a été faite dans la plupart des villes touristiques mais que le maire sortant décrit comme impossible ! -, à la constitution d’une réserve sanitaire pour prévenir les crises futures, en passant par la réduction du prix des parkings pour améliorer l’attractivité du centre-ville ou la création d’un conseil sanitaire avec les personnels médicaux de la commune et du bassin de vie.
 
- Un scrutin en début de saison touristique qu’il faut sauver et qui est vitale pour la Balagne et Lisula. Que comptez faire à ce sujet ?
- Outre les mesures d’urgence financière à destination des acteurs économiques, nous avons travaillé sur une optimisation de la fréquentation du centre-ville par l’action de divers leviers : prix du stationnement, amélioration de la circulation, promotion de l’offre commerciale et artisanale de notre territoire… Bien entendu, rien de tout cela ne peut s’opérer en un claquement de doigts, mais nous sommes confiants dans la capacité collective des élus, acteurs économiques et partenaires, à redresser la barre à court terme. 
 
- Quel message adressez-vous aux électeurs ?
- Notre ligne n’a pas bougé. Nous sommes une candidature de projet, pas de « pulitichella » ou d’ambitions personnelles. Nous sommes les seuls capables de rompre avec l’immobilisme endémique de la majorité sortante. Depuis le premier jour de cette campagne, nous n’avons eu de cesse de nous battre sur le terrain des idées, et uniquement celui-ci. Les Île-Roussiens connaissent les hommes et les femmes qui composent cette liste. La confiance qu’ils nous ont témoignée nous honore, et nous savons que ‪le 28 juin‬, elle sera renouvelée pour entamer enfin un nouveau cycle, écrire le nouveau chapitre de l’histoire d’une ville et d’une population qui le méritent.
 
- Êtes-vous confiante ?
- Nous sommes déterminés à l’être et tout porte à croire, en effet, que nous serons élus au soir du 2nd tour des élections municipales. Nous nous présentons de manière sereine devant le suffrage universel. Le premier tour a donné le ton. Nous sommes conscients d’avoir mené une campagne exemplaire, sans attaque personnelle, sans animosité, malgré de très nombreuses tentatives de pourrissement restées lettre morte. Nous avons confiance dans la capacité de jugement et de discernement des Île-Roussiens, et leur assurons que nous serons au travail dès le lendemain de notre élection. 
















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047