Corse Net Infos - Pure player corse




Alexis Manenti : une révélation au jury Arte Mare


Philippe Jammes le Vendredi 9 Octobre 2020 à 16:44

La compétition méditerranéenne du Festival Arte Mare, qui s’achève se samedi, comprenait 7 films cette année.
Le palmarès sera révélé samedi soir. Parmi les membres du jury, Alexis Manenti, acteur et scénariste.
CNI l’a rencontré.



Après Les Misérables et Les Infiltrés, Alexis Manenti sera à l'affiche du nouveau film de J.Doillon : CE2
Après Les Misérables et Les Infiltrés, Alexis Manenti sera à l'affiche du nouveau film de J.Doillon : CE2
Alexis Manenti, vos liens avec la Corse
- Mon père est de Piana mais j’évoque aussi souvent Cargese car on a le caveau familial au cimetière marin.

- Comment êtes-vous venu au cinéma ?
- Tout à fait par accident. J’avais 18 ans et j’habitais Paris, dans le même quartier que Romain Gavras, le fils du réalisateur Costa Gavras. A cette époque il réalisait déjà quelques petits court-métrages et un jour il m’a proposé de jouer dans l’un d’eux. J’y ai pris goût. Avec d’autres personnes comme Kim Chapiron, Toumani Sangaré, Ladj Ly on a créé en 1994 un collectif appelé Kourtrajmé. Et durant une dizaine d’années on a réalisé des courts-métrages, des clips, des documentaires.

Et le film Les Misérables vous révèle …
- Il y a eu tout d’abord un court métrage réalisé par Ladj Ly. Il faut savoir que celui-ci est issu du 93 d’où sont parties les révoltes de 2005. Il voulait à travers ce court-métrage témoigner de cela, des violences policières et il m’a proposé de jouer dedans. Il m’a fait lire le scénario et je lui ai fait des retours. De fil en aiguille, on a coécrit le court-métrage. A partir de celui-ci, qui a eu du succès, on a fait un long métrage.

… qui vous a valu le César 2020 du meilleur espoir masculin!
- Immense bonheur que d’être honoré par la famille du cinéma.


- Aujourd’hui, à l’affiche, avec « Les infiltrés » ?
- Oui, le film est de Thierry De Peretti. On doit d’ailleurs se voir la semaine prochaine pour la post-synchronisation. J’y ai un petit rôle aux cotés de Vincent Lindon, Roschdy Zem et Pio Marmai. J’y joue le rôle d’un journaliste de Libération qui travaille au pôle Enquête/Justice.

La COVID et le cinéma ?
- C’est difficile pour beaucoup de personnes. Dans le cinéma on est un peu épargné car des tournages se font. Mais je pense beaucoup aux gens du spectacle vivant, à toutes les personnes qui pendant très longtemps ont été empêchés de travailler. La gestion est difficile. J’espère que l’Etat fera en sorte de sauver ce secteur là et que tous les intervenants extérieurs privés soutiendront le cinéma.

Vous voilà membre du jury...
- La sélection est excellente et tous les films sont de qualité.  C’est aussi l’occasion de faire des rencontres, d’échanger. Humainement on s’entend très bien.

 - Vos projets ?
- Je viens d’achever le tournage d’un film de Jacques Doillon, «CE2 ». L'histoire se déroule dans une école élémentaire et retrace une histoire de harcèlement entre deux écoliers. J’y joue aux cotés de Nora Hamzaoui, Doully et Antoine Cholet.

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047