Corse Net Infos - Pure player corse


Ajaccio : le conseil municipal installé à huis clos


Julia Sereni le Samedi 23 Mai 2020 à 12:28

L’installation du conseil municipal s’est tenue ce samedi matin au palatinu dans des conditions bien particulières, crise sanitaire oblige. Néanmoins, pas de surprise, le maire sortant Laurent Marcangeli est reconduit dans son fauteuil, tout comme son premier adjoint.




(Photos Michel Luccioni)
(Photos Michel Luccioni)

C’est à huis clos, et dans un palatinu réorganisé façon salle d’examen avec de grandes tables espacées et des distances de sécurité bien marquées que s’est tenue ce samedi matin la toute première séance du conseil municipal d’Ajaccio, après les élections municipales du 15 mars dernier.

 

À l’ordre du jour, l’élection du maire et de ses adjoints. Sans surprise, c’est le maire sortant Laurent Marcangeli qui est élu maire d’Ajaccio par son conseil municipal avec 40 voix en sa faveur, 7 abstentions, 1 vote blanc et 1 absence. Le scrutin de mars l’ayant placé largement en tête dès le premier tour avec 53,5% des voix, il bénéficie en effet d’une écrasante majorité, 40 élus sur 49. Ce qui ne laisse que peu de place à l’opposition : la liste Aiacciu pà tutti de Jean André Miniconi possède 4 sièges, tout comme la liste Pà Aiacciu de Jean-Francois Casalta et A Manca Aiaccina d’Etienne Bastelica a quant à elle 1 élu. 

 

D’un ton grave, le maire nouvellement réélu rappelle dans son discours le contexte de crise sanitaire sans précédent, et enjoint l’assemblée à respecter une minute de silence en mémoire des victimes du covid-19. « Cette élection est une très lourde responsabilité » avoue t-il d’emblée. Celui qui est aussi président du conseil de surveillance de l’hôpital dédie ses premières paroles au personnel soignant, mais aussi aux agents du secteur public, aux caissières et aux commerçants : « il ne faudra pas les oublier ». La crise sanitaire sera d’ailleurs omniprésente dans le discours. « Nous allons continuer à vivre dans une drôle d’époque » déclare t-il, insistant sur la nécessité d’ « adapter notre travail et la délivrance des services publics ». A ce propos, revenant sur la rentrée scolaire qui n’a pu se tenir, il indique « travailler avec les services de l’éducation nationale à l’ouverture des écoles ». Ne cachant pas son inquiétude pour la suite des événements, en cette période si troublée, il profite de cette tribune pour en appeler au Président de la République : « Il ne faudra pas abandonner les collectivités territoriales ».

 

Tout de suite, Laurent Marcangeli tient à donner le ton de la politique qu’il entend mener : elle sera résolument tournée en faveur du commerce et de l’artisanat. L’environnement sera également au cœur des préoccupations : « c’est une obligation générationnelle », explique-t-il. 

 

Balayant les commentaires sur la faible participation lors du scrutin du mars, il assure : « cette élection ne souffre d’aucune contestation » mais prévient néanmoins les nouveaux membres de la majorité municipale : «vous avez plus de devoirs que de droits ». En effet, le maire semble vouloir faire de l’humilité le maître-mot de son mandat, « au service de la population », se déclarant « plus que jamais fier d’être ajaccien ». 

 

Aux membres de l’opposition, il assure : « je suis un homme de dialogue, je ferai en sorte que votre voix soit respectée ». L’opposition justement demandera la parole, par la voix d’Etienne Bastelica d’abord. L’élu de gauche, rappelant avec malice que « le palatinu est une réalisation de la majorité de gauche », émet deux suggestions pour la mandature à venir : la relance des travaux structurants de la grande voirie et l’achèvement du chantier de l’hôpital. Jean-André Miniconi intervient lui aussi, afin d’expliquer sa ligne de conduite, « clairement dans  l’opposition » tout en ne s’interdisant pas d’être constructif dans l’intérêt de la ville. Mais c’est surtout l’économie qui inquiète le chef d’entreprise, qui en appelle à des mesures d’urgence. Jean-François Casalta enfin, assure qu’il mènera une opposition « pied à pied » mais qui sera « toujours respectueuse ». Il souhaite qu’à l’exigence de développement s’ajoute « l’impérieuse nécessite de ne pas perdre notre âme ».

 

Puis l’heure est venue de passer à l’élection des adjoints. Stéphane Sbraggia est réélu, sans surprise non plus, premier adjoint. Le reste de l’exécutif est composé, dans l’ordre de : Caroline Corticchiato, Stéphane Vannucci, Simone Guerrini, Pierre Pugliesi, Rose-Marie Ottavy-Sarrola, Jacques Billard, Nicole Ottavy, Charles Voglimacci, Annie Costa-Nivaggioli, Jean-Pierre Aresu, Annie Sichi, Christophe Mondoloni et Aurélia Massei. Pas d’embrassades ni de photos de groupe pour célébrer cette nouvelle équipe, distanciation physique oblige. 

 

Prochain rendez-vous ? « Nous avons l’obligation d’organiser un prochain conseil rapidement », annonce le maire. Celui-ci devrait se tenir probablement le 8 juin, toujours au Palatinu.




L'actualité | Municipales 2020 | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Tocc’à voi | Annonces judiciaires et légales













    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047