Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Hélio’s, une association pour aider Léo à grandir et s’épanouir


Rédigé par Pierre BERETTI le Jeudi 15 Août 2019 à 07:44

Léo, 5 ans, présente une paralysie cérébrale qui l’empêche de marcher et de s’exprimer normalement. Pourtant il comprend tout, aime jouer et bénéficie de l’amour des siens. Un amour et un soutien de tous les instants qui lui permettent de faire des progrès. Cependant, les soins et les appareillages étant couteux, ses parents, Elise et David, ont créé l’association Hélio’s pour faire face aux dépenses.




Elever un enfant a toujours son lot de difficultés, ça l’est d’autant plus lorsque l’enfant est en situation de handicap. David et Elise Anthoine ont un quotidien hors du commun depuis la naissance de leur petit Léo il y a cinq ans. Né prématuré à cinq mois et demi, ses parents et lui passeront six mois à l’hôpital à Marseille avant de regagner l’île de beauté et leur foyer. Pourtant le combat qui les attendait devait s’avérer plus compliqué. 
« Lorsqu’on est revenu, les médecins ne pouvaient pas se prononcer. Le cerveau est très difficile a décrypter mais nous savions qu’il y avait des risques avec un enfant prématuré, explique Elise, la maman. Au bout de quelques mois nous avons remarqué qu’il présentait une hémiplégie gauche. Puis, à l’âge où les enfants commencent à se déplacer à quatre pattes, nous avons constaté que ce n’était pas son cas ».

Le diagnostic s’impose alors. Le petit Léo présente une paralysie cérébrale. Au fil des ans, cela se confirme l’enfant ne marche pas et présente des difficultés à s’exprimer malgré quelques mots prononcés. Elise n’exerce plus son travail d’aide soignante et se consacre entièrement à son fils. « Nous avons beaucoup travaillé sur son hémiplégie gauche. Avec des jeux nous avons sollicité la mobilité de son bras gauche, cela s’est avéré payant. D’autre part, s’il communique peu verbalement, il interagit avec les autres et comprend tout. Il a intégré l’école maternelle cette année à temps partiel. Il y va le matin, et l’après midi nous travaillons sur une rééducation ».

Pourtant, son entrée à l’école n’était pas gagnée. S’il avait été conseillé aux parents un placement en institution spécialisée, ces derniers refusent et grâce à l’écoute du rectorat, de l’adjointe au maire déléguée au handicap Isabelle Feliciaggi et le soutien de la directrice de l’école de Mezzavia, le petit Léo a eu le plaisir d’entrer à l’école. 
 
 

Léo est un petit garçon comme les autres malgré sa différence. Il aime jouer les super-héros, connaît bien les nouvelles technologies et adore les animaux. C’est ainsi qu’il y a quelques mois ses parents ont trouvé une petite chienne cursinu abandonnée. Ils lui ont donné le nom de Pita et l’ont adopté. Avec le concours et l’expertise de Mathieu Lunardi de la société Dogs Xperience, la chienne suit une formation pour devenir un chien d’aide. 

« Nous avions déposé une demande pour avoir un handi-chien mais il y a des années d’attente. Même si Pita ne sera pas réellement une chienne d’assistance, elle pourra être d’une grande d’aide pour Léo. Elle pourra l’aider à ramasser des objets, à ouvrir et fermer des portes et donner l’alerte en cas de problème ». 

Léo fait de la natation et ses parents ont réussi à convaincre le CSJC afin de pouvoir y organiser des ateliers de découverte handibasket. Huit enfants en situation de handicaps divers ont déjà répondu à l’appel mais également des parents d’enfants valides. Ces ateliers seront lancés dès septembre. 

Malgré une stimulation quotidienne et le dynamisme de ses parents, Léo doit faire
face encore à de nombreux problèmes de santé comme des problèmes musculaires et osseux. En octobre prochain, il sera plâtré au niveau des pieds après avoir subi une récente opération de la hanche. Pourtant Elise et David ne renoncent pas. « Le cerveau de l’enfant grandit jusqu’à 6 ou 7 ans. Nous avons encore deux ans pour essayer d’optimiser les soins et les apprentissages. Nous nous rendons régulièrement sur le continent et nous explorons chaque piste de thérapie qui pourrait aider ». 


Les soins, déplacements et appareillages dont a besoin Léo sont extrêmement couteux pour la famille Anthoine. Ainsi, ils ont monté l’association Hélio’s en février dernier afin de collecter des fonds pour les aider à faire face financièrement. « Cela nous a permis de financer une partie du fauteuil et du siège auto. Chaque aide est la bienvenue. Chaque hospitalisation nous coute environ 250 € par jour. Nous essaierons d’organiser dans les mois à venir un loto »

Si les parents restent positifs et apprécient la solidarité autour de leur petit garçon, ils déplorent néanmoins aujourd’hui encore les regards et remarques qu’ils subissent quasi quotidiennement y compris parfois de la part de professionnels. 
Pour autant, hors de question de baisser les bras et le combat continue pour que Léo puisse acquérir un maximum d’autonomie pour sa vie future. 

Pour celles et ceux qui souhaiteraient aider cette famille, une cagnotte a été lancée : https://www.leetchi.com/c/helios-20000



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude