Corse Net Infos - Pure player corse



A Bastia une tatoueuse répare les cicatrices après un cancer du sein


Livia Santana le Dimanche 25 Octobre 2020 à 21:09

Ludivine, tatoueuse à Bastia, s'occupe de reproduire des alvéoles mammaires aux femmes les ayant perdues à la suite d'un cancer. Un moyen pour certaines femmes de retrouver leur féminité et atténuer la souffrance.



C'est la première fois que Martine, 64 ans, met les pieds dans un salon de tatouage.  Après avoir longtemps cherché la bonne personne pour lui reconstruire l'alvéole mammaire, la sexagénaire est prête à rencontrer celle qui lui redonnera sa féminité. Il y a quatre ans, elle a vécu l'enfer : un cancer rare, celui du mamelon, qui représente seulement 5% des cancers du sein. S'en sont suivies 3 lourdes opérations et l'ablation de la zone touchée.

Ce jeudi, après des années de souffrances, Martine s'est décidée à franchir le pas : "J'ai vécu la perte de mon alvéole mammaire comme une véritable mutilation. Ce tatouage représente vraiment une suite logique et une finalité à ma maladie". Le pansement de tous ses maux, elle l'a trouvé chez Ludivine Collet, la tatoueuse du salon Imago à Bastia qui s'occupera bientôt de recouvrir les séquelles d'un vécu douloureux. Mais le chemin fut tumultueux avant de croiser sa route. C'est en parlant par hasard du sujet à sa kinésithérapeute que celle-ci lui a conseillé Ludivine, tatoueuse référencée à l'institut du sein. Il se trouve qu'elle est la seule en Haute-Corse à procéder à ces actes. Auparavant une infirmière de l'hôpital de Bastia faisait de même au sein de l'établissement.


Redonner de l'espoir

Si Ludivine a suivi la formation de dermo-pigmentation réparatrice, c'est parce qu'elle aussi a été malade." Je suis atteinte d'une polyarthrite. Il y a deux ans j'ai été opérée car j'avais perdu l'usage de ma main droite, à présent je suis tatoueuse. Je veux redonner de l'espoir aux personnes qui ont souffert. J'avais besoin de donner un sens à mon travail."
Avant d'être tatoueuse, Ludivine était coach de vie et aidait les personnes malades. Un ancien métier qui permet à la femme de bien accompagner celles qui se présentent dans son salon. "Les personnes arrivent avec un passé douloureux, le relationnel c'est 80% de mon travail."

Lors de la première rencontre, le temps est à la discussion et aux renseignements. "Il faut compter environ une heure et 350 euros pour la réalisation d'une alvéole mammaire. Cela ne fait pas mal puisque souvent, lors des opérations que le femmes ont subi des nerfs ont été sectionnés", rassure Ludivine. Même si cela a un coup, Martine est décidée à aller jusqu'au bout :  "Aujourd'hui je ne me vois pas entamée une nouvelle relation avec cette cicatrice apparente. On pourrait se dire qu'à mon âge ce n'est pas grave. Je veux rester femme et j'encourage vraiment toutes celles qui sont passées par là, quelque soit l'âge, à venir se faire tatouer." 



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047