Corse Net Infos - Pure player corse


Une convention avec les chasseurs et des renforts pour prévenir les incendies


Pierre BERETTI le Mercredi 14 Août 2019 à 08:15

Si les chasseurs ont souffert de bon nombre de clichés, aujourd’hui, ils signent une convention avec la première préfète de Corse, une femme, représentante de l’Etat qui a su saisir leur proposition de venir en appui à la lutte contre les incendies. Chasseurs, services de secours, de sécurité et l’Etat marchent désormais main dans la main en Corse-du-Sud pour assurer la préservation de notre environnement.




Depuis les nombreux incendies ravageurs qu’a connu la Corse, tous les moyens sont envisagés afin de lutter durablement contre les incendiaires. L’Etat, les pompiers, les services de sécurité régionaux et nationaux mais aussi élus communaux et intercommunaux sont  tous mobilisés pour que la prévention devienne le maitre mot. 
Ainsi, après avoir assisté à l’Assemblée Générale de la Fédération Départementale des chasseurs de la Corse-du-Sud, Josiane Chevalier, préfète de Région, a fait élaborer une convention signée ce mardi qui permet au chasseurs de devenir des « sentinelles » de terrain afin de prévenir les incendies. 
« Nous avons subi des épisodes alarmants de canicules, périodes à risques qui auraient pu dériver sur des feux de forêt. Pourtant, nous avons échappé au pire, la population comme les services d’intervention qui, eux aussi se mettent en danger pour intervenir au péril de leur vie. Tous les services de secours et de sécurité sont en action et la prévention s’avère payante. Cependant, la mission de protection environnementale est l’affaire de tous. Lors de ma visite à l’’assemblée générale des chasseurs de Corse-du-Sud, j’ai découvert une salle comble, réceptive et force de proposition. Il y a actuellement 18 000 chasseurs en Corse dont 8 000 en Corse-du-Sud. Ce sont autant de personnes qui peuvent sensibiliser et prévenir les secours en cas de risques d’incendie. Les chasseurs sont nombreux sur le terrain. La saison estivale à risque n’est pas finie, l’ouverture de la chasse arrive le 15 août, il me semblait qu’il était indispensable de ne pas priver l’île de tels « sentinelles » et personnes sur le terrain. L’Etat répond donc évidemment favorablement à la participation active et civile via cette convention pour lutter durablement contre les incendiaires et surtout pour une prévention efficace sur le territoire ». 

Au-delà de son rôle règlementaire, la préfète a admis volontiers avoir été touchée par l’accueil des chasseurs à son égard. Et pour cause, elle a été la première représentante de l’Etat à saisir leur main tendue comme le raconte Paul-Joseph Ettori, président de la Fédération Départementale des Chasseurs de Corse-du-Sud. 
« Nous avions déjà fait quelques propositions en ce sens il y a quelques années et nous avions rencontré peu de préfets et avions eu peu d’échos. Je dois saluer le fait qu’aujourd’hui, les choses ont été réalisées très rapidement et efficacement entre les propositions et la convention. Nos représentants de chasseurs ont été formés afin de répondre de manière efficiente en cas d’alerte. Nous sommes persuadés que la Haute-Corse pourrait aussi signer une telle convention. Les chasseurs ont eu souvent mauvaise presse, on les a même accusés parfois d’être incendiaires tandis que nous sommes très attachés à notre environnement et nous n’aurions aucun intérêt à désirer la destruction par les flammes de nos forêts et de son gibier ».


Les représentants des chasseurs de Corse-du-Sud ont donc suivi une formation avec le SIS 2A, également signataire de la convention. « Nous ne serons jamais assez nombreux sur le terrain pour prévenir, sensibiliser et alerter, a souligné le Colonel Maestracci.  Aujourd’hui nous travaillons en interservices avec toutes les bonnes volontés. La sécurité civile est l’affaire de tous. En multipliant les diverses personnes qui font preuve de vigilance, nous mettons les potentiels incendiaires dans une zone d’incertitude qui est favorable à l’environnement forestier de l’île ». 
Tous se l’accordent à dire, l’été et la période à risque n’est pas achevée. Les chasseurs envahiront prochainement le maquis insulaire. Ce seront autant d’yeux vigilants au service de la protection de la nature corse qui se mettront en marche. 
D’autre part, les pompiers ont reçu cette semaine un renfort de 86 hommes avec 21 véhicules venus de la Drôme et de l’Ardèche, tous volontaires pour intervenir dans l’ensemble de l’île en raison des conditions climatiques délicates annoncées. Une chose est certaine, civiles et institutionnels sont bien résolus à ne pas laisser périr le patrimoine naturel de l'île. 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie















Newsletter




Galerie
Cadets de la Sécurité civile
Cadets de la Sécurité civile
I Piulelli
I Piulelli
Girandella di a lingua in Cervioni
Girandella di a lingua in Cervioni
Cambridge-air-Corsica
Cambridge-air-Corsica
Tournoi Fortune Lebras
Tournoi Fortune Lebras
Sainte Restitude
FC Balagne
U Soffiu di Balagna
Festa di U Veranu
Jeux des Iles
Sainte Restitude