Corse Net Infos - Pure player corse


Première étape ajaccienne pour Emmanuel Macron


Julia Sereni le Mercredi 9 Septembre 2020 à 20:42

C’est la première étape officielle de la venue du Président de la République Emmanuel Macron en Corse : la cérémonie d'anniversaire de la libération d’Ajaccio, ce mercredi 9 septembre. Une cérémonie à laquelle le chef de l’Etat a participé, mais sans prendre la parole. Une absence de discours regrettée par les familles de résistants.



Première étape ajaccienne pour Emmanuel Macron
L’événement n'a pas attiré les foules. Crise sanitaire, restrictions de sécurité, orage annoncé. Avant la cérémonie, seule une petite cinquantaine de curieux était venue se rassembler derrière les grilles de la place Campinchi afin d’apercevoir le chef de l’Etat. 
 
C’est la toute première étape officielle de son déplacement sur l’île : Emmanuel Macron parraine le 77ème anniversaire de la libération d’Ajaccio, première ville française délivrée le 9 septembre 1943. Un événement pour lequel le Président de la République s’est entouré du ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, du ministre de la cohésion sociale, Jacqueline Gourault, et de la ministre déléguée à la citoyenneté, Marlene Schiappa.
 
Si le président de l’Exécutif Gilles Simeoni a répondu présent, le président de l’Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni, n’a, quant à lui, pas fait le déplacement. Parmi les figures locales, on retrouve le Sénateur Jean-Jacques Panunzi, le député Paul-André Colombani, et, bien entendu, le maire d’Ajaccio, Laurent Marcangeli. 
 
Emmanuel Macron a assisté à la lecture par une élève de troisième d’une lettre de Charles Bonafedi, résistant corse, qui a rejoint les partisans yougoslaves avant de mourir touché par un éclat d’obus en 1945.
Après le traditionnel dépôt de gerbe, il a salué des anciens combattants.

Une cérémonie minimaliste
Une cérémonie minimaliste, qui n’est pas du goût des familles des résistants : Hyacinthe Choury, fils de Maurice Choury, regrette l’absence de discours du chef de l’état : « Nous étions contents que le Président de la République vienne à Ajaccio. Mais au final nous sommes déçus par la manière dont les choses se sont déroulées, sans discours ».  
 
Malgré cette anicroche, Emmanuel Macron a pu se livrer au traditionnel bain de foule, plus nombreuse à l’issue de la cérémonie qu’à son début. En effet, ce sont près de 200 personnes qui étaient présentes, téléphone à la main, sur le chemin reliant la place Campinchi à la préfecture, afin d’immortaliser leur éphémère rencontre avec le chef de l’Etat.

L'identité corse
Devant la Préfecture, Emmanuel Macron a expliqué aux personnes présentes "qu'il était là pour faire avancer les dossiers que nous avons lancés depuis le début du quinquennat. Certains avancent bien, d'autres tardent...". A la presse qui jette une question sur les rapports compliqués qu'il entretient avec l'île et son pouvoir nationaliste, il botte en touche : " Il n'y a jamais de fatalité ! On se bouge ! On a beaucoup investi sur l’île pendant cette période de COVID : 1,4 milliard d’investissement pour aider sur le plan sanitaire, économique, social".  Il précise qu'il va "confirmer les choses demain" en évoquant les réunions prévues notamment jeudi matin avec une réunion pour un passage en revue des projets pour la Corse.

A sa descente d'avion, il avait twitté :
 



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047