Corse Net Infos - Pure player corse

Pollution aux hydrocarbures : la CCI de Corse active une cellule de crise


le Mardi 15 Juin 2021 à 19:27

La CCI de Corse a décidé d'activer une cellule de crise à destination de ses rssortissants après le dégazage sauvage opéré au large de la plaine orientale. La chambre de commerce de Corse s'associera aussi à la "suite pénale et civile" qui sera "réservée à cette agression" et demande une surveillance de la navigation accrue dans le canal de Corse ainsi que des moyens d'intervention importants sur place. Le communiqué de la CCI de Corse.



(Marine nationale)
(Marine nationale)
Le récent épisode dramatique de dégazage au large de la côte orientale de la Corse vient impacter directement nos ressortissants du tourisme balnéaire, mais indirectement l’ensemble des secteurs du commerce de proximité et des services déjà fortement fragilisés par la crise, et ce au pire moment, celui critique du redémarrage de leurs activités.
 
Au-delà des regrets et de l’amertume liés au déficit d’image pour notre destination qui hélas, est déjà imprimé dans l’opinion et nos clients potentiels, la CCI de Corse tient à souligner en premier lieu sa solidarité et son soutien aux ressortissants impactés et active une cellule de crise spécifique :
Contacts :
  • En Haute-Corse (Antenne de Ghisonaccia) :
Mme Georgina Fraticelli – sae@ccihc.fr – 04.95.57.38.32 / 06.73.60.84.82
  • En Corse-du-Sud (Antenne de Porto-Vecchio) :
M. Eric Decherchi – eric.decherchi@sudcorse.cci.fr – 04.95.70.43.08
 
En second lieu, il est acquis qu’une suite pénale et civile sera réservée à cette agression environnementale et économique, et naturellement la CCI y participera aux cotés des commerçants et chefs d’entreprises ainsi qu’aux cotés des collectivités concernées.
 
Enfin, s’il est à souligner la réactivité et l’efficacité des autorités, services et moyens locaux engagés dans le cadre du plan Polmar Terre, ainsi que des différents participants aux opérations de dépollution maritime, il n’en demeure pas moins nécessaire de réfléchir à deux directions d’amélioration des capacités d’identification et d’intervention :
  1. Cette pollution a été détectée par hasard, à l’occasion d’un exercice militaire, et il semble donc tout à fait nécessaire de renforcer les moyens de contrôle et de surveillance de la navigation autour de notre Ile et notamment du Canal de Corse particulièrement fréquenté ;
 
  1. La lutte en mer, de loin la plus efficace, nécessite des moyens importants ; or si les navires basés localement ont pu se rendre quasi immédiatement sur zone, les renforts spécialisés ont dû être dépêchés de Toulon, et la question d’un pré-positionnement en Corse, notamment en période estivale, doit être réévaluée. Il y a certes 2 000 km de côtes concernées en Méditerranée, mais elles sont distribuées par moitié entre la Corse et le Continent, ce qui n’est pas le cas des moyens nautiques de lutte et d’intervention.
 
Un retour d’expérience doit donc être rapidement engagé et partagé afin que des leçons et surtout des actes viennent renforcer la protection de notre environnement, de nos écosystèmes et de notre économie, qui sont intimement liés dans un équilibre qui n’aura jamais semblé aussi vulnérable et aussi fragile que ces derniers mois et ces derniers jours.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047