Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Piazz'à u Libru in Portivechju : une première édition centrée sur la littérature méditerranéenne


GAP le Samedi 29 Juin 2024 à 20:44

Entamé vendredi à 18 heures, Piazza'llu Quartieri, avec une ouverture orchestrée par Dumenica Verdoni et le parrain de cette édition inaugurale Yan Lespoux, le festival Piazz'à u Libru a vécu ce samedi sa deuxième journée avec de nombreux temps forts. Tout a commencé à 10h30 avec une table ronde sur le thème de la place de la femme dans l'art et la littérature, entre fiction, narration et réalité, avec Marie-Jeanne Tomasi, Belinda Cannone ainsi que Michèle Corroti, auteure présidente d'Artemare, créatrice du festival du cinéma de la femme à Bastia, et Patrizia Gattaceca.

En milieu d'après-midi une série de dédicaces ainsi que des échanges avec les auteurs et en présence du fondateur de la Manufacture de Livres Pierre Fourniaud, distingué comme Editeur de l'année 2023, ont eu lieu, avant la seconde table ronde de la journée, à 19 heures, ayant pour objet: écrire et chanter la Méditerranée, entre mythes et récits de l'identité. Ignazio Carruso, Alain Di Meglio Sébastien Quenot et Paolo Zedda étaient présents pour animer ce débat.
Les plus jeunes n'ont pas été oubliés lors de cette journée avec des ateliers qui leurs étaient dédiés.



Anne Bourrel : « je suis une citoyenne de la Méditerranée »

« Ce sont les journalistes qui me classent et je ne me pose pas la question du genre ». Le propos a le mérite d’être limpide, mais il est vrai que quand on se penche sur ses ouvrages c’est le sentiment qui en ressort. Du théâtre à la poésie, en passant par le roman noir, il est évident qu’Anne Bourrel, qui fait les beaux jours de la Manufacture de Livres, ne fait pas dans le genre unique et si l’on ajoute à cela la danse, la musique et l’art plastique on a devant les yeux le panorama de celle qui se définit plus comme une artiste que comme une intellectuelle et qui affiche un gargantuesque appétit de vivre.
Sa présence à Piazz’à u Libru se situe dans son vécu méditerranéen, elle qui réside à Montpellier : « Je suis chez moi en Méditerranée au sens culturel du terme, c’est un lieu de mémoire, un lieu de métissage, c’est un paysage loin duquel il m’est très compliqué de vivre, de penser et d’écrire, d’ailleurs tous mes romans sont situés en Méditerranée, et puis il y a une communauté de pensée. Je suis une citoyenne de la Méditerranée, peu importe le rivage sur lequel je me trouve ».
 
Auteure rayonnante, à la joie communicative, Anne Bourrel revendique son indépendance à tous les niveaux y compris, bien entendu, dans l’écriture : « l’écriture est l’expression même de la liberté et c’est quelque chose qui est très important pour moi. Je ne supporte pas l’enfermement que ce soit au niveau des espaces ou dans l’écriture et en cela j’ai trouvé dans la Manufacture de Livres ce sentiment de liberté que l’on peut ne pas avoir dans les grandes maisons où c’est plus du marketing que de la littérature. Être une femme libre c’est un mode de vie ».
Sa venue à Portivechju lui permet, à la fois, de donner libre cours à sa méditerraneité et à sa soif de découverte : "j'ai beaucoup lu l’écrivaine sarde Milena Agus, ainsi que d’autres auteurs méditerranéens et ma présence lors du Festival de Porto-Vecchio m’a permis de découvrir les auteurs corses et la qualité de cette production littéraire qui me touche de près, car nous faisons partie, comme je l’ai déjà dit, de cette communauté méditerranéenne ».
Quant aux passionnés de littérature, ils ont pu découvrir son dernier roman : « Le Roi du jour et de la Nuit » paru à la Manufacture de Livres.

 

Le programme de la journée de dimanche

10h30 : Table ronde : Raconter l’humain et dire le territoire
– Alessandro De Roma, auteur italien
– Aldo Aaddis, libraire à Sassari, vice-président de l’association des libraires italiens
– Marcu Biancarelli auteur et éditeur
Modérateur : Alain Di Meglio, universitaire, auteur
Séances de dédicaces avec les auteurs de la table ronde, d’Albiana et d’Òmara

Òmara :
– Nicolas Rey
– Jean-Yves Acquaviva
– François-Xavier Dianoux
– Angela Nicolaï
– Jean-Pierre Parrocchetti>