Corse Net Infos - Pure player corse


Municipales -Jérôme Seveon (Calvi in Core) : "le PLU n'est pas un objectif mais un outil"


C.-V. M le Mercredi 11 Mars 2020 à 18:49

Jérôme Sévéon, tête de liste de "Calvi in Core" est l'un des opposants avec Claudine Orabona - " Anima Calvese" - au maire sortant Ange Santini tête de liste de "Ensemble pour Calvi - Oghje pè dumane" qui sollicite un nouveau mandat. A la faveur d'un ultime entretien avant le premier tour de dimanche il évoque ses priorités pour Calvi.



- L’urbanisme est un sujet polémique à Calvi. Que pensez vous du bilan de la mandature qui s'achève?
- Il est difficile d’établir un bilan de la mandature passée et de commenter les réalisations puisque les grands projets de 2014 n’ont pas été menés à bien. Il est vraiment dommage que son expérience politique ne soit pas mise au service de la cité mais serve surtout à expliquer pourquoi “on n’a pas pu réaliser les projets prévus depuis plusieurs mandatures”.
Si on peut se féliciter de la rénovation de la tour du sel et de la caponnière, en revanche nous regrettons que les projets majeurs tels que la place centrale, la rénovation du boulevard Wilson, la mutation du port de commerce, le centre culturel, le dossier de concession des plages, n’aient pu voir le jour.
Dans cet intervalle des cités comparables à la nôtre ont travaillé et obtenu les financements qui leur ont permis de faire aboutir des projets comparables.


- Que pensez vous du PLU établi l’an dernier ?
- Les travaux du futur PLU ont été engagés en 2015, or la loi S.R.U (Solidarité et Renouvellement Urbain) a instauré les PLU depuis décembre 2000. Il était de la responsabilité des mandatures précédentes d’engager ces études 15 ans plus tôt.
Aujourd’hui, Calvi est une ville qui fait une place de choix à la voiture, à la construction et aux commerces. Tout cela au détriment des espaces publics qui manquent cruellement aux Calvais.
Dans son projet de PLU, et au travers du lauréat du concours d’idée de 2017, le projet phare de la place centrale est adossé à un aménagement qui favorise la construction en front de mer et la mise en place d’une gare routière au détriment d’autres propositions non retenues qui offraient une place plus généreuse aux espaces communs. 
Nous voulons que cette dernière chance de redynamiser notre ville soit soumise à une concertation citoyenne pour aboutir à un projet axé sur la qualité de vie et le lien social. Cet aménagement permettra de connecter harmonieusement le cœur de la ville à la plage et à la pinède en favorisant l’intégration paysagère. 
D’autre part, il est important de préciser que le PLU n’est pas un objectif mais un outil. Il doit être le reflet urbanistique et environnemental d’une politique et d’une vision pour la ville et les citoyens.


- L’un des problèmes de Calvi est le déséquilibre entre résidences secondaires et résidences principales ? Quelle est votre position ? Si vous êtes élu, que comptez vous faire pour y remédier ?
- Effectivement nous avons dépassé les 50% de résidences secondaires, avec un prix de l’immobilier parmi les plus hauts de Corse, au regard d’un salaire moyen parmi les plus bas de l'île. 
Ce n’est pas tant la disproportion qui pose problème, mais les conséquences sociales, qui en découlent. 
La spéculation induite par la location saisonnière de ces résidences secondaires conduit de nombreux Calvais à rechercher des logements en périphérie ou même dans les communes avoisinantes. 
Ce mécanisme entraîne une désertification du cœur de la ville et une urbanisation anarchique destructrice de notre patrimoine paysager.
Nous proposons un encadrement des locations saisonnières et une orientation des nouvelles constructions vers des logements familiaux (T3,T4). 
Nous proposons également des pistes de diversification de l’économie, afin de renforcer l’activité annuelle, et donc de favoriser l’habitation toute l’année. 

- Quelle est votre position sur les paillotes et les AOT ?
- La concession de plage arrivait à terme en 2016. Nous regrettons que la municipalité, n’ait pas anticipé, dès 2014, son renouvellement en incluant les prérogatives du décret plage de 2006.
Il est indispensable de proposer, au plus tôt, un dossier de concession de la plage pour les établissements afin de sécuriser l’activité économique. 
Dans le but d’anticiper les problèmes environnementaux et d’érosion nous élaborerons un schéma d’aménagement des plages, en annexe du P.L.U. 
Ce schéma, sera l’expression d’une vision cohérente et harmonieuse entre la plage et la pinède. Il permettra aussi d’apporter des solutions innovantes pour la gestion des flux piéton et cycliste.


- L’urbanisation ronge inexorablement, les terres agricoles. Comment voyez vous le développement de la commune ?
- Préserver des espaces agricoles permettra de favoriser la production locale, source de mieux être, d’activité économique à l’année et reflet de notre identité agropastorale. C’est une force d’attractivité supplémentaire pour notre territoire.
Cela nous permettra aussi de diversifier les sources d’approvisionnements tout en privilégiant les circuits courts et une plus grande autonomie alimentaire.
Ces productions agricoles pourront approvisionner notre futur marché des producteurs locaux.

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047