Corse Net Infos - Pure player corse


Météo Corse : Et si on parlait sécheresse ?


P.-L. B le Dimanche 17 Mai 2020 à 14:16

La météo, sujet dans toutes les conversations habituellement, est détrônée depuis plusieurs semaines par ce maudit virus. Pourtant le temps continue de tourner avec ses alternances de périodes de soleil confiné et de vent déconfiné.
CNI a fait le point avec Patrick Rebillout, directeur du Centre Météo France d’ Ajaccio.



 Météo Corse : Et si on parlait sécheresse ?
- On approche de l’été, la sécheresse va revenir d’actualité…
- Le cumul en cette période saison de recharge est correct. On appelle saison de recharge, la période de septembre à mars, la saison où les nappes se reconstituent et gonflent les stocks dans les barrages. Deux mois opposés dans cette saison de recharge : novembre très excédentaire et février, très sec, très déficitaire. Mais on peut parler de saison de recharge normale voire excédentaire notamment sur le relief. En ce qui concerne la répartition spatiale des pluies durant cette saison de recharge, on note un léger déficit sur Balagne et sur la pointe sud de l’île. On note cependant un déficit de précipitations sur les quatre premiers mois de l’année assez marqué sur le littoral.


- Une sécheresse qui dépend bien sûr aussi de la température?
- La sécheresse dite agricole celle qui est décrite par l’eau disponible dans le première mètre du sol, oui. Les précipitations dans une atmosphère plus chaude sont moins efficaces, elles s’évaporent plus également. Or durant la saison de recharge, excepté novembre, tous les mois ont été plus chauds que la normale. D’ailleurs les 11 derniers mois ont été globalement plus chauds que la normale. Donc dans un contexte plutôt chaud, l’évaporation a été plus importante.


- Le rapport à la normale des précipitations efficaces janvier à avril ?
 - On a vu que ces mois sont déficitaires quant au cumul de pluie et ils sont effectivement au-dessus des normales de températures. C’est ainsi pertinent de s’intéresser aux pluies dites efficaces, donc en tenant compte de l’évaporation liée à ces températures au-dessus de la normale sur ces mois. Le diagnostic est alors plus sévère. Exceptée la plaine orientale, on observe un déficit sur la chaine centrale d’environ 70% mais surtout des cumuls très déficitaires sur tout le pourtour de l’île.


- Quid de la sécheresse du sol donc ?
- On parle de l’eau disponible dans le premier mètre du sol ce qui correspond à a sécheresse agricole évoquée précédemment. On la décrit avec l’indice d’humidité du sol. Elle est cohérente avec ce que montrent les pluies efficaces. Et on note des points déjà̀ en sécheresse agricole marquée si l’on observe cet indice : la Balagne très particulièrement. Pourtant si on regarde les trois derniers mois, février, mars et avril, on constate qu’une grande partie de l’île est dans une situation normale quant aux seuls cumuls de pluies. Le littoral occidental souffre d’un déficit, la situation en région bastiaise est très favorable. C’est ce cycle hydrologique perturbé, lié au changement climatique : des précipitations irrégulières, une atmosphère plus chaude qui amènent déjà et amèneront des sécheresses agricoles fréquentes dans les années qui viennent.


 - Les prévisions saisonnières ?
 - A priori, pas de scenario privilégié pour la pluie. Chaleur probable pour les trois prochains mois. Attention il s’agit de scenario grande échelle des phénomènes de plus petite échelle comme les orages peuvent moduler ce scenario sur les pluies.
 



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047