Corse Net Infos - Pure player corse

L'archetti bastiacci ont hâte de retrouver le public corse


Pierre-Manuel Pescetti le Jeudi 3 Décembre 2020 à 11:20

En manque de musique et de partage la troupe de violonistes l'archetti bastiacci attend avec impatience la fin du confinement pour faire vivre de nouveau la musique traditionnelle corse dans les ruelles bastiaises.



L'archetti bastiacci attendent avec impatience la fin du confinement pour se produire à nouveau
L'archetti bastiacci attendent avec impatience la fin du confinement pour se produire à nouveau
Avec leur répertoire traditionnel corse, irlandais ou encore basque, les jeunes membres de la troupe de l’archetti bastiacci et le son de leurs violons ont animé plusieurs évènements à travers la Corse avant que le confinement ne sévisse, faisant taire leurs mélodies. Cette joyeuse troupe, menée par le professeur de violon et violoniste bien connu Raphael Pierre, trépigne d’impatience de refaire danser la foule et de partager des moments d’allégresse que seul la musique permet.

Une troupe indépendante qui a fait ses armes au conservatoire Henri-Tomasi
Composé d’une quinzaine d’élèves âgés de 10 à 16 ans faisant tous partie de l’atelier de musique traditionnelle du conservatoire de Corse Henri Tomasi, l’archetti bastiacci est une troupe crée indépendamment de la structure du conservatoire avec pour seule mission de jouer et se faire plaisir, tous ensemble. Emmené par Raphael Pierre, qui est aussi leur professeur dans le cadre de l’atelier du conservatoire, le groupe de passionnés a déjà joué sur des scènes reconnues comme celle du festival de musique classique Sorru in Musica de l’été 2020 qui comptait cette année la présence d’un invité de marque parmi tant d’autres : le violoniste soliste de l’orchestre national de France et chef d’orchestre reconnu Bertrand Cervera qui est originaire du village de Rennu.

Même si à l’origine tous les élèves sont issus de l’atelier du conservatoire, le groupe reste ouvert aux violonistes désireux de partager des moments de musique. Quelques fois, d’anciens élèves viennent se joindre à la troupe mais cela arrive aussi avec des musiciens externes au conservatoire, faisant fi du niveau ou de l’âge et avec une seule condition d’entrée : l’envie de partager.

Faire vivre la musique traditionnelle
Leur objectif est de transmettre et garder vivants ces morceaux de musique traditionnelle corse, basque, irlandaise qui sont un pilier de la musique vivante et qui animait autrefois la vie dans les villages. Pour se faire, des répétitions étaient organisées toutes les semaines, avant le confinement bien sûr. Le but n’est pas de suivre des cours de violons, pour cela il y a le conservatoire, mais bien de se retrouver et de jouer. Pour accompagner et guider la troupe Raphael Pierre a d’ailleurs troqué son instrument de prédilection pour la guitare.

Un confinement frustrant, des doigts qui démangent
« L’impossibilité de se retrouver et de jouer tous ensemble a quelques peu miné le moral des enfants » avoue Jean-Philippe Filidori, parent d’un des enfants de l’archetti bastiacci. Ce confinement a été synonyme de double peine pour eux car les cours au conservatoire et les répétitions de la troupe ont été annulés. Mais, tous ensemble ils préfèrent regarder vers l’avenir et préparent leur retour. Les cours au conservatoire reprendront dès le 15 décembre prochain et des manifestations sont envisagées pour le week-end du 20 décembre en compagnie de Bertrand Cervera à Bastia.

Patience, il ne reste plus que quelques jours à tenir avant de pouvoir faire vibrer à nouveau les cordes et enchanter le public.














    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047