Corse Net Infos - Pure player corse


Elena Piacentini : "La plus grande part d'inconnu, c'est soi-même"


J.C. le Samedi 6 Août 2022 à 09:09

La romancière Corse Elena Piacentini a obtenu en avril dernier le prix de la Closerie des Lilas pour son roman Les silences d'Ogliano paru aux Editions Actes Sud. L'auteure qui vit à Lille, revient souvent dans son village de Tallone où elle retrouve le goût de son enfance. Les lecteurs pourront rencontrer Elena pour une séance dédicace le 7 août à 17 heures place de l'église à Tallone.'Les silences d'Ogliano' est son 10 ème roman, on connaît la plume réaliste et énergique d'Elena à travers ses polars, avec 'Les silences d'Ogliano' son univers romanesque croise différents thèmes porteurs d'un message, celui de la quête de soi.



Elena Piacentini. Crédit photo CNI
Elena Piacentini. Crédit photo CNI
 
Le récit bâti à travers le regard d'un adolescent est un condensé de paysages fictifs du Sud. Les références littéraires accompagnent l'intrigue qui balance entre la violence imposée par un héritage pas seulement patrimonial mais aussi l'héritage d'un nom de famille et la sérénité d'une histoire d'amour singulière. Le jeune héros Libero Solimane entraîne le lecteur dans une aventure surprenante qui débute par une fête dans un village, mais bientôt un drame vient bouleverser l'ordre des choses. A Ogliano, il y a des silences si lourds, qu'ils se perpétuent de générations en générations, mais qu'il faudra inévitablement expier. L'auteure nous confie "dans cette œuvre, il y a plusieurs thèmes, l'émancipation d'une famille, mais aussi celui de la violence liée à difficulté à devenir soi quand on porte un héritage lourd à assumer dans un système où tout est codifié. Difficulté aussi de porter un nom de famille qui commande des allégeances et des haines.L'adolescence fait aussi partie de la thématique, quand on est adolescent on croit tout savoir, mais on manque de nuance, et la plus grande part d'inconnu c'est soi-même."

Des silences qui en disent long
Boulimique de lecture Elena est venue à l'écriture comme une flagrance, parce que depuis l'enfance elle côtoie les fictions, chaque auteur lui apporte quelque chose qui reste ancré en elle. Passionnée de poésie, Baudelaire la transporte et des références comme Giono, ou encore Maupassant lui ont donné l'impulsion pour l'écriture. Quand l'auteure nous parle de la genèse des Silences d'Ogliano, elle précise "En tant que femme, c'est un défi, je voulais faire parler un jeune homme qui confie ses aventures. Et je retrouve mes 17 ans, on peut dire ce qu'on veut, on est plus entier donc plus vrai quand on est adolescent, on est dans la découverte. C'est l'âge où on renverse la table. Il y a une belle énergie, c'est formidable."

Et son roman ne manque pas d'énergie, la fiction est entrecoupée de portraits qui dynamisent la lecture, le réalisme qui transparaît dans ces pages attise la curiosité, on a l'impression d'avoir rencontré les personnages. L'auteure nous dit "il y a des caractéristiques de mes personnages, qui sont celles de personnes que j'ai rencontrées. Evidemment, mon roman est de la pure fiction, mais elle est nourrie d'éléments de réel. Il y a des bribes de réel dans ces portraits, on est pas du tout dans la nuance, mais dans la vérité de chacun des personnages avec leur part d'ombre et de vérité, sans jugement."

Si l'intrigue nous tient en haleine jusqu'à l'épilogue, la peinture des caractères est surprenante car elle donne nombre d'informations et sont un écho aux silences qui  surplombent le roman. Si le lecteur pense devancer l'histoire en égrenant les pages, il est surpris quand il découvre les secrets noués dans le silence. Les silences sont un personnage à part entière qui motive les aventures des principaux personnages. Elena maintient ces silences dans un phrasé subtil, elle joue à duper le lecteur jusqu'à la fin, et cette gageure est réussie. 


Un prix littéraire attribué par des femmes à une romancière
Les silences d'Ogliano s'est vu attribuer le prix de la Closerie des Lilas 2022. Cette récompense littéraire est exclusivement féminine. Le jury composé de femmes décerne le prix de l'année à une romancière. Cette année, de nombreuses candidates ont été sélectionnées, le prix a été délivré à l'auteure Corse Elena Piacentini. Fière de son prix, la lauréate affirme "je suis honorée de recevoir le prix de la Closerie des Lilas, même si pour moi ça ne change rien, c'est un moment de joie que je prends, mais qui ne veut pas dire que je suis arrivée quelque part." 

A n'en pas douter, la plume d'Elena n'a pas fini de nous emmener loin et de nous étonner encore. Les silences d'Ogliano, un roman à découvrir pendant cette période estivale caniculaire qui vous plongera dans la fraîcheur des montagnes d'Ogliano.














L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047