Corse Net Infos - Pure player corse



Délinquance : saisies d'armes et de drogue en augmentation mais moins de cambriolages en 2021 en Haute-Corse


M.V. le Samedi 5 Février 2022 à 12:51

Moins de cambriolages, mais plus de violences intrafamiliales. En Haute-Corse, le bilan 2021 de la délinquance est contrasté. La lutte contre les trafics de drogues et d'armes continue.



Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, a présenté, ce vendredi 4 février, le bilan de la délinquance en 2021, en présence du procureur  de la République de Bastia, Arnaud Viornery, du colonel Vincent Lemmonier, aux commandes du groupement de gendarmerie de Corse et  du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) Joël-Patrick Terry
Le préfet de Haute-Corse, François Ravier, a présenté, ce vendredi 4 février, le bilan de la délinquance en 2021, en présence du procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery, du colonel Vincent Lemmonier, aux commandes du groupement de gendarmerie de Corse et du directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) Joël-Patrick Terry
Une semaine après la publication, par le ministère de l’Intérieur de son bilan chiffré de la délinquance 2021, ce 4 février le préfet de Haute-Corse en a décliné la version départementale à l’occasion d’une conférence de presse lors de laquelle le procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery, le directeur départemental de la sécurité publique,  Joël-Patrick Terry et le commandant du groupement de la gendarmerie départementale, le colonel Vincent Lemmonier, ont donné leur éclairage respectif.

"Il s"agit d'un bilan positif . On a amélioré les résultats de 2019, après un 2020 marqué par le Covid et les confinements." commente le préfet qui attribue ces bons résultats à une meilleure coordination des services de l'Etat : "plus vite on intervient et de manière professionnelle, meilleurs sont les résultats" .

Les chiffres sont, en effet, plutôt satisfaisants dans le département, que ce soit en zone police  ou en zone de gendarmerie.
Avec une baisse des cambriolages de près du 20%, et une augmentation des faits élucidés de 9,4%, (46% sur l'année), 2021 a été marquée par une "activité soutenue" qui s'est traduite par plus de contrôles routiers, plus de contrôles des règles sanitaires, plus de plaintes, plus d'affaires résolues et, surtout, davantage d'actions de lutte contre la drogue. 
 

Les saisies de drogues et d'armes ont explosé

De bons chiffres surtout en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants avec des saisies importantes dans le cadre de plusieurs affaires judiciaires. "Si les chiffres ont explosé ce n'est pas à attribuer à une augmentation de la consommation locale, indique le procureur de la République Arnaud Viornery, mais c'est essentiellement le résultat de l'investissement des services de police et gendarmerie, notamment de la Police Judiciaire et de la Section de recherches, pour démanteler des trafics sur des enquêtes qui prennent plusieurs mois et qui aboutissent à des saisies importantes de produits stupéfiants". 

Grâce à des techniques spéciales d'enquêtes, plus ciblées, et à la multiplication des contrôles, les forces de l'ordre ont réussi à démanteler des trafics importants et saisir 100 kg d'herbe de résine de cannabis (+56% par rapport à 2020), 196 gr d'héroïne (+1 052%), 48 cachets d'ecstasy (1 l'année précédente), et 297 plants de cannabis contre 97 en 2020.

Seules les saisies de cocaïne sont en baisse importante, de 7,6% à 3,3 Kg. "Trente-cinq personnes seront jugées par le tribunal correctionnel de Bastia au premier semestre pour trafic de stupéfiants, c'est le signe que les enquêtes menées sont structurées et aboutissent à des résultats importants.", détaille le procureur qui précise que la plupart des dossiers de stupéfiants "qui ont abouti a des interpellations, ont amené à la découverte d'armes."

Les saisies d'armes ont, elles aussi, augmenté fortement en 2021, passant de 276 armes saisies en 2020 à 409 en 2021, soit une hausse de 48%. Ces saisies composent d'armes d'épaules, de fusil d'assaut et d'armes de poing "la systématisation des perquisitions en matière de violence intra-familiales a permis la saisie de très nombreuses armes à feu et pas que des armes de chasse, mais des pistolets et revolvers détenus irrégulièrement."


La saisie d'avoir criminels augmente aussi 

Le montant des avoirs criminels, c’est-à-dire le produit de l’activité délictueuse ou criminelle, en 2021 s'élève à 6 042 069 euros avec une hausse de 347 852 euro par rapport à 2020 (+ 6,1%) "un dispositif puissant pour lutter contre la délinquance,” indique le procureur de la République, puisque les auteurs sont sensibles à cette action qui touche leurs poches. 

On écoute le procureur de la République de Bastia, Arnaud Viornery



Augmentation des violences intrafamiliales 

Le nombre de violences intra-familiales augmente et en grande majorité il s’agit des violences conjugales envers les femmes : + 6 % avec 489 faits constatés contre 461 en 2020 , avec un nombre de victimes qui passe de 451 en 2020 à 475 en 2021 (+5,3%). 
 
Pour les forces de l'ordre, ces chiffres ne sont pas forcement dûs à une explosion des cas, mais plutôt à une libération de la parole. "La prise en compte immédiate des faits et le traitement des plaintes en temps réel, pour que la réponse judiciaire soit la plus rapide possible, est une des raison de cette hausse" explique le préfet qui souligne qu'il y a aujourd'hui un nombre plus élevé de victimes venant dénoncer les faits grâce notamment à des dispositifs qui allègent les démarches et facilitent les procédures.


Des contrôles routiers renforcés

Le réseau routier du département  fait l'objet d'une surveillance particulière et les contrôles y sont fréquents. A Bastia, en zone police, 4 300 PV ont été dressés en 2021 pour des infractions en mouvement. Une hausse de 30% par rapport à l'année dernière, indique le directeur départemental de la sécurité publique,  Joël-Patrick Terry, qui observe que la grande majorité des accidents a lieu dans le trajet maison-travail entre 7 et 9 heures et à la pause méridienne. 

En 2021, gendarmes et policiers ont constaté 295 accidents sur les routes. 16 personnes ont perdu la vie. Un chiffre toujours trop élevé mais en baisse de 23,81 % par rapport à 2019, année comparable.  420 personnes ont été blessées contre 441 en 2019.

En 2022, les forces de l'ordre vont renforcer leur présence sur le terrain mais aussi déployer une véritable "politique pédagogique en direction des scolaires" souligne Joël-Patrick Terry. La stratégie des services de l'Etat pourrait passer par l'installation de nouveaux radars sur les axes de circulation les plus accidentogènes.














L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28          





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Motards en colère
Motards en colère
Foot L1. ACA-Strasbourg
Foot L1. ACA-Strasbourg
Les dauphins de Calvi
Les dauphins de Calvi
Assemblée de Corse
Assemblée de Corse
jardin Pecunia
Assemblée de Corse.15
Congrès Mycologie
Foot ACA-PSG.10
Crash Calvi
Corsica Bike Festival à Lisula
L'Ehpad Saint-André à Furiani
Salon du Chocolat de Bastia 2022