Corse Net Infos - Pure player corse



Culture. Emmanuel Macron : « Il faut que les lieux de création revivent »


Laurent Hérin le Jeudi 7 Mai 2020 à 21:47

Quelles mesures pour la culture ? Ce mercredi 6 mai, à cinq jours du déconfinement, le chef de l’Etat a dévoilé une série de mesures en direction du monde de la culture. Quelles sont ces propositions et quelles sont leurs répercussions en Corse ?



La culture en berne, ici le Centre culturel Una Volta fermé au public
La culture en berne, ici le Centre culturel Una Volta fermé au public
Tribune.
Depuis le début de la pandémie et du confinement, les salles de spectacle et les musées sont vides, les tournages et les festivals annulés, la plupart des librairies et des bibliothèques fermées. C’est un « secteur [qui] fait vivre 1,3 million de personnes » rappelle une tribune diffusée dans Le Monde du 30 avril dernier. Plusieurs personnalités dont Marie-Ange Luciani, Alexis Manenti ou encore Frédéric Farrucci ont signé cette tribune et sont montés au créneau avec de nombreux acteurs de la profession pour dénoncer le manque de mesures face à l’épidémie et son impact sur le monde de la culture.
 
Intervention.
L’intervention du chef de l’état était donc particulièrement attendue ce mercredi. Il a dévoilé plusieurs mesures à l’issue d’une réunion avec des représentants du secteur.
Il a tout d’abord pris un engagement fort à ce que les droits des intermittents du spectacle, spécificité française qui concerne 100 000 artistes et techniciens, « soient prolongés d’une année […] jusqu’à fin août 2021 »  tandis qu'il annonce, du côté des tournages interrompus ou annulés, la mise en place d’« un fonds d’indemnisation temporaire. »
Même s’il affirme que « beaucoup de choses pourront reprendre » à partir du 11 mai, elles se dérouleront en s’adaptant aux contraintes de l’épidémie. Il a rappelé que « cet été, on ne fera pas de grands événements. » Si une réouverture des librairies, des musées ou des galeries d’art est envisageable, les théâtre doivent aussi pouvoir commencer à fonctionner mais qu’« on aura un point fin mai et début juin. On va regarder comment on peut articuler les choses avec le public ». Le sort des salles de cinéma ne sera statué qu’à la fin mai et devra être discuté avec les maires et les préfets.
La dernière proposition du président est de lancer un « grand programme de commandes publiques » auprès des acteurs du secteur culturel, « en particulier aux créateurs de moins de 30 ans » a-t-il précisé. C’est surement la mesure qui fait le plus polémique aujourd’hui, donnant l’impression à de nombreux intermittents de devoir se transformer en « animateur de colo » dans les mois à venir.
 
Les Festivals de l’été
Ils rythment la saison touristique en Corse et ne sont pas beaucoup plus avancés après l’intervention du chef de l’état qui a juste tenu à rappeler que « cet été, on ne fera pas de grands événements. On l’a déjà dit. » Avec toujours cette fameuse limite des 5000 personnes par événement ? Cette mesure annoncée par le Premier Ministre devant l’assemblée nationale la semaine dernière n’a toujours pas été précisée. Difficile du coup pour les Festivals corses de se positionner. Sans parler des problèmes liés au transport, à la logistique et à la présence ou non d’un public suffisant. Reste enfin la peur, logique, des locaux qui redoutent d’être confrontés à un afflux de public dans leur village.
Le Festival de Guitare de Patrimonio, Porto Latino ou le Festival du film de Lama n’ont pas encore tranché mais on devrait en savoir plus dans les jours à venir tandis que Calvi on The Rock, I Sulleoni ou Jazz in Aiacciu ont d’ores et déjà annulé leurs éditions 2020. D’autres, comme Les Rencontres de Calenzana ou Ballà Boum, positionnés plus tard dans la saison, espèrent encore maintenir leurs manifestations même réduite où sous contraintes sanitaires.
 
Cinéma : réouverture des salles en juin ?
Fermées depuis mi-mars, les salles de cinéma attendent avec impatience de savoir quand elles pourront rouvrir. Le Premier ministre a assuré que leur cas sera examiné avant fin mai et qu’une décision sera prise le 2 juin : « […] nous avons choisi, par précaution sanitaire, de prolonger la fermeture des restaurants et des cafés, des cinémas et des théâtres, des manifestations sportives et culturelles, des plages, des lacs, des salles de fêtes. La situation sera réévaluée fin mai pour une décision effective au 2 juin. » Le chef de l’état n’en a pas dit beaucoup plus hier. De son côté, la Fédération nationale des cinémas français (FNCF) travaille sur un scénario et même un guide spécifique permettant de rouvrir les salles début juillet. Alors juin ou juillet ? Et surtout dans quelles conditions le public pourra de nouveau être accueilli dans les cinémas de corse.

Et demain ?
Si les intermittents peuvent être rassurés des annonces de l’état sur la prolongation des droits jusqu’en 2021, encore faut-il que la culture puisse reprendre dans de bonnes conditions d’ici là et pas à moitié. Après un été qui s’annonce comme une saison blanche et sèche, quelles seront les conditions de reprise en septembre ? Dans les salles de spectacles, les cinémas ou les théâtres ?
A ce titre, quand on observe les prévisions de sorties des films américains, ils ont pratiquement tous été reportés à la fin de l'année ou en 2021. Pas le meilleur des indicateurs pour la profession…




















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047