Corse Net Infos - Pure player corse

Capa : Arrêté approuvant le risque inondation


Rédigé par José Fanchi le Vendredi 15 Décembre 2017 à 22:34 | Modifié le Vendredi 15 Décembre 2017 - 22:46


Le risque inondation est Le premier risque naturel en Europe et le second en Corse après Les incendies de forêts. D’année en année, les épisodes extrêmes de pluie et de submersions marines se succèdent et la fréquence s’accélère, en témoigne le montant important des dommages en mai 2008 à Ajaccio qui se sont élevés à 80 millions d’euros. Les Cannes, les Salines, les Padule et les Sanguinaires ont été les principaux secteurs touchés.


Capa : Arrêté approuvant le risque inondation






Aujourd’hui, toute la population du pays ajaccien est concernée. A cet effet, la capa a fait le choix d’anticiper en menant une démarche préventive afin de diminuer les difficultés liées la gestion de crise et d’améliorer la résilience du territoire. C’est ainsi que la Capa, en collaboration avec 41 partenaires publics, privés, associatifs a défini une stratégie locale de gestion du risque inondation (SLGRI) qui sera approuvé ce jour par le préfet de Corse-du-Sud. Cette stratégie ne va pas faire disparaître le risque, c’est une « préparation » à limiter les conséquences d’un « évènement inondation ». La communication sur le risque inondation est et sera toujours insuffisante car il y a culturellement une sous-estimation du risque .C’est pourquoi, depuis deux ans, la Capa mène des actions de sensibilisation auprès des publics scolaires (1000 enfants en 2017) et de la population du pays ajaccien.
 
Prévisions avant tout…
Réalisée en concertation avec l’ensemble des acteurs notamment les associations de protection de l’environnement, la SLGRI est composée de 69 actions construites autour de trois axes :
 - La réduction de la vulnérabilité
- La prévision et la sensibilisation à la sauvegarde
- L’aménagement du territoire
 
La stratégie sera mise en œuvre sur la période 2017-2021 par l’ensemble des partenaires dont le pilotage sera assurée par la Capa. L’objectif supérieur dévolu à la stratégie locale de gestion du risque inondation est de maintenir l’attractivité du territoire en réduisant la portée des dommages liés aux inondations.
 
Plan d’action à venir
Sous l’égide de la stratégie nationale de gestion du risque inondation et en déclinaison des objectifs du pGri de corse, de nombreuses actions de portée opérationnelle ont été définies par les diverses unités de travail.
Les réseaux, quelles que soient leurs fonctions (transport d’énergie, de fluide, ou bien de transport), disposent d’un positionnement hiérarchique prédominant dans l’aménagement. face au risque d’inondation, l’objectif est donc tout d’abord de connaître leur vulnérabilité, notamment pour agir en faveur de la sauvegarde des personnes et des biens, puis le cas échéant d’envisager une stratégie afin d’améliorer leur capacité de résilience.
Ces actions, impliquant les propriétaires et les gestionnaires de réseau d’énergie et de transport, se partagent de la façon suivante :
 • Connaissance de la vulnérabilité des réseaux face au risque inondation : 12 actions.
• Mise en place de mesures pour renforcer les réseaux : durcissement / résilience, afin de gérer au mieux la crise lors de la survenue d’un événement majeur, l’alerte, basée sur des observations et des prévisions, doit être adaptée et performante.
Son efficacité repose sur la connaissance du risque inondation, partagée par l’ensemble des acteurs du territoire (élus, administrations, collectivités territoriales, société civile, grand publics…). Au moment de la crise, les décideurs territoriaux doivent pouvoir s’appuyer sur des documents stratégiques de sauvegarde de la population, comme le plan communal de sauvegarde, le plan particulier de mise en sûreté des établissements scolaires, etc., ainsi qu’une connaissance de la vulnérabilité des équipements publics, notamment ceux qui sont destinés à gérer la crise, à savoir :
 • Améliorer la prévision et l’alerte :
 • Poursuivre et amplifier les actions d’information et de sensibilisation avec les partenaires (tout public)
 • Développer les mesures de sauvegarde :
 • Connaître la vulnérabilité des équipements publics

Capa : Arrêté approuvant le risque inondation
L’alerte et la stratégie
Afin de gérer au mieux la crise lors d’un événement majeur, l’alerte, basée sur des observations et des prévisions, doit être adaptée et performante. Son efficacité repose sur la connaissance du risque inondation, partagée par l’ensemble des acteurs du territoire (élus, administrations, collectivités territoriales, société civile, grand public,…). Au moment de la crise, les décideurs territoriaux doivent pouvoir s’appuyer sur des documents stratégiques de sauvegarde de la population, comme le plan communal de sauvegarde, le plan particulier de mise en sûreté des établissements scolaires, etc., ainsi qu’une connaissance de la vulnérabilité des équipements publics, notamment ceux qui sont destinés à gérer la crise.
• améliorer la prévision et l’alerte
• poursuivre et amplifier les actions d’information et de sensibilisation avec les partenaires (tout public) : 5 actions
• développer les mesures de sauvegarde
• connaître la vulnérabilité des équipements publics en matière de prévention du risque inondation, l’aménagement du territoire revêt une importance particulière dans une perspective de développement durable. en effet, l’application des principes d’aménagement et de constructibilité auront un impact majeur pour les décennies à venir. Ainsi, des actions pertinentes et adéquates, qui pourront réellement permettre d’améliorer la résilience du territoire et d’atténuer les dommages en cas de survenue d’un événement majeur, sont à engager :
• définir des principes d’aménagement de l’espace
• approfondir la connaissance de l’aléa inondation
• réduire la vulnérabilité de l’activité économique au risque inondation.
 J. F.




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie