Corse Net Infos - Pure player corse




Tocc’à voi : 11 mai 2020, saut dans l’inconnu


Pierre Poggioli le Samedi 9 Mai 2020 à 19:40

Aujourd’hui CNI veut aller encore plus loin pour répondre à la demande toujours plus croissante des ses lecteurs et invite les internautes à participer à l'élaboration du journal avec leurs "contributions". Les articles retenus seront mis en page d'accueil, tout comme les articles, rédigés par les journalistes. On les distingue de ces derniers par la mention «Tocc'à voi ». Comment devenir contributeur? Il suffit juste nous adresser un mail à corsenetinfos@gmail.com avec en objet Tocc'à Voi



Le 11 mai, nous entrerons en zone inconnue. Et les mesures gouvernementales, quoiqu’elles aient pu être jusqu’à aujourd’hui et qu’elles puissent être ou soient demain, (le réquisitoire est extensible et à géométrie variable selon les juges de tous horizons et les griefs reprochés, pas toujours frappés du sceau de l’objectivité), ainsi que l’appel à la responsabilité de toutes et de tous ne suffiront malheureusement pas.
Le virus, « la petite gripette », tant qu’un traitement, remède ou vaccin quelconque, ne sera pas trouvé, continuera à circuler et à faire des dégâts.


Le déconfinement fixé au 11 mai, ne résoudra pas la grave crise que le monde traverse aujourd’hui, et que la Corse subit elle aussi, même si nous sommes une île qui aurait pu être mieux protégée, surtout après le cluster de début mars à l’hôpital d’Aiacciu
En attendant, au-delà d’un déconfinement inéluctable, que ce soit le 11 mai ou après, il faut prendre tôt ou tard le taureau par les cornes, car on ne peut pas indéfiniment rester confinés.
Les gens en ont marre, surtout les jeunes, et l’avenir, c’est eux, ne l’oublions pas,  Certaines situations (mauvais logement, manque d’argent, enfants dans espaces restreints, femmes et enfants battus.) sont durs à vivre et deviennent de plus en plus insupportables à beaucoup de familles qui n’ont pas la chance d’avoir un grand appartement avec terrasse, un jardin ou une piscine à leur disposition durant ce confinement. 

 
Mais pas que..  
Les pressions économiques sont terribles, (en Corse comme ailleurs).  
Au-delà des profiteurs du système, c’est toute l’économie qui s’effondre et les plus qui paieront les pots cassés, ce seront au final les petits, (commerces, entreprises..) et les salariés..
Alors faut-il se contenter de poursuivre sur des postures contre le système qu’il faut abattre, (sauf à faire une révolution, mais qui en est capable aujourd’hui et dans quelles perspectives, tant les avis diffèrent au-delà des révolutionnaires du clavier et des « armons-nous et partez) ?
Certes nous vivons, (ou subissons, c’est selon ?), en économie libérale, mais cette économie, même si on veut la transformer ou la changer en profondeur, permet aux gens de vivre, (même si c’est le règne des inégalités et que le profit et l’argent-roi priment), et cette économie est en train de s’écrouler.


Malheureusement ce ne sont pas quelques semaines de plus ou de moins qui feront que la situation ne s’aggravera pas, et qu’il nous faudra attendre que la tempête passe.  
Le déconfinement est prévu, et si on pourra épiloguer et déblatérer sans fin, surtout à propos de mesures gouvernementales, (masques, tests, moyens des services de santé, statistiques, la liste peut être longue ), cette étape s’impose à toutes et  à tous.
Alors que faire d’autre, sinon se dire  que le déconfinement, ce sera inévitablement quitte ou double, on jouera toutes et tous à la roulette russe.
Préparons-nous donc (physiquement, matériellement  et psychologiquement) et surtout soyons nous-mêmes individuellement responsables à notre niveau en respectant les directives et les gestes à distance, les obligations de sorties et de circulation, même si cela ne suffira pas pour autant.. Les dégâts seront là, y compris en décès.
Alors avant de critiquer les autres essayons nous-mêmes de donner l’exemple, d’être irréprochables à notre niveau vis-a-vis de nos proches et des gens dans la rue et les commerces.


La saison touristique est perdue, les professionnels, en vivant, doivent eux-aussi s’y faire.. Ce sera une année blanche.
Qu’ils en profitent eux-aussi, comme nous tous par rapport à notre philosophie de vie et nos comportements au quotidien,  pour revoir leurs copies et voir les choses autrement que sous la seule forme comptable des tiroirs-caisses,  car la tourisme, richesse de la Corse, au-delà d’un tourisme de miettes et de déstructurations et destructions,  doit mieux être géré, les Corses dans leur ensemble payant les conséquences des  nuisance d’un tourisme quantitatif envahisseur ou prédateur.
En attendant, mobilisons-nous toutes et tous pour faire repousser la réouverture d es écoles en septembre,

Nous aurons d’ici-là plus le temps de voir les évolutions et de réagir en conséquence. Nous ferons les bilans d’ici-là après les réouvertures progressives dans tous les secteurs et la saison estivale..
 Exigeons la distribution gratuite et massive de masques pour la population et une multiplication massive des tests partout,
Exigeons plus de contrôle sanitaires aux arrivées dans l’île par mer et par air et, bien  sûr, plus de moyens pour le système de la santé qui a tant payé du point de vue restriction budgétaires durant cette décennie.
















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047