Corse Net Infos - Pure player corse



Municipales - Jean-Charles Orsucci : « Notre bilan à Bonifacio est exceptionnel ! »


Francesca Andreani le Dimanche 16 Février 2020 à 12:45

Un troisième mandat assuré et une élection sans opposant pour le maire sortant de Bonifacio, Jean-Charles Orsucci, qui s'enorgueillit d'un bilan positif pour ses deux mandatures. Il profite de l'occasion pour nous entretenir sur sa volonté de poursuivre sur cet élan favorable et révèle ses nombreux projets à venir.



- Pourquoi avoir décidé de renouveler votre mandat ?
- Tout simplement parce qu'après avoir évalué la situation à Bonifacio, notre équipe, qui a un bilan que l’on peut qualifier d’exceptionnel, a pour vocation de continuer le travail commencé en 2008. 

- Vous n’avez apparemment pas d’opposition. Mène t-on une campagne sans opposition avec la même détermination ?
- Au moment où je vous parle, effectivement il n’y a pas de liste d’opposition, ce qui sera une première dans l’histoire politique bonifacienne ! On peut déjà parler de grande victoire ! On ne fait jamais l’unanimité, mais le fait est qu’il n’existe pas de proposition alternative en termes de programme, de personnes ou de vision pour la ville, cela veut dire que les gens sont satisfaits, et nous en sommes assez fiers. L’enjeu pour notre équipe est de mobiliser quand même l'électorat. Notre souhait est que cette liste recueille un maximum de soutien de la part de la population bonifacienne. Nous en avons besoin pour garder une forte légitimité.

- Sous quelle étiquette vous présentez-vous ? Avec quelle liste et quels soutiens ?
-Notre aventure a commencé en mars 2004 sous l’étiquette « Bonifacio 21 ». On ne change pas une équipe qui gagne ! C’est une étiquette sous laquelle des personnalités politiques locales venant de courants politiques différents, de gauche, de droite ou nationalistes, ont décidé de se fédérer autour d’un projet commun. Chacun ne se renie pas et garde son indépendance pour les élections nationales ou locales. Nous avons un accord politique local, basé sur des valeurs humanistes.

- Quel bilan tirez-vous de votre mandature ?
- Lors de mes deux derniers mandats, 100 millions d’euros ont été investis à Bonifacio. Dans une commune de 3000 habitants, je vous mets au défi de trouver une commune en France qui puisse se vanter d’un tel résultat ! Et je tiens à préciser que l’impôt local n’a pas été augmenté depuis 1981. Nous avons maintenu une capacité d’emprunt importante. Nous avons structuré et créé un pôle : association, social, éducation et jeunesse. Nous avons agi dans tous les domaines : la culture, le patrimoine, la jeunesse, le sport, etc… Lors du premier mandat, nous avons refait entièrement le port de Bonifacio. Là, nous sommes en train de refaire totalement l’ensemble des réseaux de la haute ville (eau, éclairage public, assainissement).
 

- Sur quels projets sera axé prioritairement votre prochaine mandature ?
- Une action politique, que je veux mettre en exergue et que j’annoncerai prochainement, est de nous donner les moyens de racheter des appartements dans la Haute-ville de Bonifacio, pour éviter que ce quartier ne tombe dans le volet spéculatif. Nous souhaitons plus de logements permanents pour les habitants de notre ville. Un projet important est la construction d'une future usine de potabilisation. Je me bats pour convaincre la Collectivité de Corse et l’Etat de m’aider pour financer son coût de 7 millions d’euros. Ensuite, concernant la réhabilitation des remparts, il y a des travaux d’urgence à hauteur de 5 millions d’euros. Et toute une série d’actions à mener, par exemple dans le domaine du sport avec la pelouse du City stade à refaire, ou dans le domaine du patrimoine avec la rénovation des églises. De plus, nous avons pour ambition de faire du couvent Saint François notre espace culturel dédié à la danse, la musique et au théâtre.
 

- Bonifacio étant l’une des villes les plus touristiques de Corse, comment allier l'économie du tourisme avec la préservation de l’environnement ?
- Il est évident que notre commune est emblématique en matière de tourisme, elle reçoit plus de 2 millions de visiteurs chaque année. Nous avons la volonté de ne pas perdre l’âme de notre ville.  D'où la nécessité d’élaborer un PLU. Ayant échoué lors des deux dernières mandatures, je demande la clémence des Bonifaciens en constatant que partout en Corse, personne n’y arrive. Nous devons, aujourd’hui, sortir ce PLU pour aboutir à un tourisme durable. Nous venons d’obtenir le Label « Ville d’art et d’histoire » et nous travaillons pour le mettre en œuvre. Je compte obtenir un autre grand label pour entrer dans une politique de développement durable : le fameux « Grand Site de France ». Bonifacio fait partie des villes qui ont obtenu le droit d’y candidater. Voici l’exemple type de ce que l’on appelle : la gestion d’un tourisme durable. C’est le moyen pour nous de réfléchir à la question de la mobilité et de trouver comment gérer les flux.

- Sans opposition, votre enjeu est-il d'augmenter le nombre d’électeurs ?
- Lorsque j’ai été candidat en 2008, nous avons gagné avec 60 % des voix. En 2014, nous avons fait 80 %. Cette fois, nous serons vraisemblablement élus à 100%. Cela diminuera forcément lors des prochaines élections. 
 



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047