Corse Net Infos - Pure player corse


Législatives - François-Xavier Ceccoli : "nous réfléchissons à un éventuel recours devant le tribunal administratif"


Livia Santana le Dimanche 19 Juin 2022 à 22:04

A 156 voix de son adversaire, François-Xavier Ceccoli arrive second de ce scrutin des législatives dans la deuxième circonscription de Haute-Corse avec 49,77%. L'homme qui se dit "fier de cette belle élection" dénonce toutefois des accrochages dans certains bureaux de votes. Avec ses soutiens, il réfléchit à la suite à donner. Il n'exclut pas un recours devant le tribunal administratif.



Photo archives CNI
Photo archives CNI
Au terme de ce scrutin très serré, le maire de San Giuliano, François-Xavier Ceccoli, a loupé la  seconde circonscription de Haute-Corse de peu. Avec 49,77% des voix, soit 156 de moins que le député sortant, Jean-Félix Acquaviva, le président de la fédération Les Républicains de Haute-Corse qui s’était présenté à ces législatives sans avoir demandé l’investiture de son parti, ressent le sentiment « du devoir accompli et beaucoup de fierté pour les gens qui ont travaillé sur cette élection et à ceux qui nous ont fait confiance ».  

François-Xavier Ceccoli, a déploré, par ailleurs ,dans cette « circonscription difficile » « un système et un fonctionnement » dans lequel "l’Exécutif, et notamment son Président, aurait beaucoup joué et se serait mobilisé  pour « sauver le soldat Acquaviva ».

« On est très proches derrière alors qu’on sait que la machine a fonctionné à 200%. Nous ne bénéficions d’aucun appui, d’aucun outil à notre service ce qui n’était pas le cas de mon concurrent. Il a bénéficié de promesses à tous les niveaux : les embauches, les emplois, les subventions … Malgré tout on termine quasiment égalité. Je retiens le positif, c’est une superbe élection », lance le candidat de droite.

« Des violences dans certains bureaux de vote »

Si dans la majorité des bureaux, ses assesseurs auraient été bien accueillis, François-Xavier Ceccoli explique que « dans quelques communes - dont une - il y a eu des violences, d’autres où on a des doutes. Les assesseurs qui ont été molestés porteront plainte. Nous sommes en train de nous poser la question d’un éventuel recours devant le tribunal administratif. Il y a vraiment matière à le faire. »
Le candidat assure qu’il y réfléchira à cette éventualité avec toute son équipe de campagne et qu’une décision sera connue dans les 10 jours.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047