Corse Net Infos - Pure player corse


Le GFCA aux forceps face à Cannes (3-2)


Vincent Marcelli le Dimanche 10 Novembre 2019 à 08:17

Les Ajacciens se font fait peur ce samedi au Palatinu face à Cannes. Ils menaient 2 manches à rien et 7-2 dans la troisième avant de gâcher trois balles de match et de se faire rejoindre sur le fil (2-2). Fort heureusement, les hommes de Fred Ferrandez auront les ressources mentales et physiques nécessaires pour s’imposer au tie-break. Le GFCA remonte à la 8e place du classement…





Le GFCA débute bien dans un premier acte qui, à l’image de la rencontre, sera très disputé. Surtout lors du money-time. Les « rouge et bleu » s’installent en maître et maintiennent un écart qui se creuse au fil des échanges (7-4, 15-11, 17-13). Puis, les Cannois retrouvent une qualité de service qui leur permet de rester dans la roue des Ajacciens (18-16) et même de recoller (20-20). La suite sera un mano à mano épique entre les deux formations. Trutchev donne un avantage à ses couleurs que l’on pense décisif mais Russel rétablit la parité (23-21, 23-23). Le suspense demeure. Haletant. Le Gaz va gâcher la bagatelle de quatre balles de set avant que la cinquième ne soit la bonne (29-27). Ouf !

S’il était bien rentré dans le premier acte, le GFCA va connaître du retard à l’allumage au second. Cette fois, c’est Cannes qui prend les commandes (1-4, 2-5) et va faire longtemps la course en tête. Il faudra beaucoup de caractère à des Gaziers  coriaces pour limiter la casse et revenir (10-12, 12-14…16-16). Les hommes de Fred Ferrandez finissent mieux, dominent leur adversaire et virent en tête au money-time (20-19). Le Gaz a haussé son niveau de jeu au bon moment et pris l’ascendant psychologique sur son adversaire (23-21). Sur une double faute de main, le club azuréen offre deux balles de deux manches à rien aux Ajacciens (24-22). La première suffira cette fois à la suite d’une attaque hors des limites de Aciobanitei (25-22).

Dès le retour des vestiaires, le GFCA donne l’impression de vouloir en finir au plus vite. Il s’en donne les moyens (7-2) avant de perdre les pédales. Cannes en profite pour aligner +7 et prendre les rênes (8-10). Il faudra encore une fois un mental d’acier aux « rouge et bleu » pour rester dans le match et nous refaire le coup des deux sets précédents. Mais le service n’est pas la qualité principale d’Ajacciens qui alternent le bon et le moins bon. À l’inverse, les Azuréens semblent plus complets et mise sur Klyamar qui fait très mal au service et le pointu américain Russel à la finition. Le gaz gâche une belle occasion de faire le break au moment opportun mais il commet une faute au service lourde de conséquence. L’adverse revient (20-20) et prend un avantage qu’il ne lâchera plus (22-23). Koncijlia se charge de redonner espoir son équipe (22-25). Mais le plus inquiétant est à suivre.

Complètement à la dérive, le GFCA est catastrophique d’entrée de quatrième manche. Il concède point sur point, neuf entre la fin de la manche précédente et le début de celle-ci. De sorte que les Cannois déroulent devant un collectif à la dérive (0-5). Bruckert stoppe l’hémorragie le Gaz commence à refaire surface (3-6, 4-7) mais la barre est haute. D’autant que le service laisse toujours à désirer. Fort heureusement, l’entrée de Miseikis redonne des ailes aux « rouge et bleu ». Le Lituanien, arme fatale, sort des points de derrière les fagots. De nouveau, le Gaz refait son retard (15-15…17-17…) et comme il semble finir plus fort, on se dit que la victoire n’est plus très loin. Les Ajacciens vont obtenir trois balles de match à 24-24, malheureusement, elles seront gâchées. Au contraire, la première azuréenne est la bonne sur une attaque de Russel (26-28).

Truhtchev décisif
Après deux heures d’un duel âprement disputé, il faut avoir recours au tie-break pour départager les deux équipes. À ce jeu, le mental ajaccien et un Truhtchev décisif feront la différence. Mal embarqué, le Gaz revient du diable vauvert (2-4…7-5). Cette fois, il ne lâchera rien. Axel Truhtchev sort trois points consécutifs dont deux aces et le Gaz s’envole (14-9). Sur une faute au filet, il s’offre cinq balles  de match. Truhtchev, l’homme fort de la fin de rencontre, conclut en deux heures et demi (15-10). Mais que ce fut difficile !

Salle du Palatinu
GFCA bat Cannes 3-2
Spectateurs : 600 environ
Arbitres : Mme Gadenne et M. Chouman
Evolution du score :
29-27 (34’), 25-22 (31’), 22-25 (30’), 26-28 (37’), 15-10 (24’)
GFCA : 10 aces, 68 attaques, 10 contres, 29 fautes dont 19 au service
Six de départ : Bruckert (cap. 10), Truhtchev (20), Ben Tara (13), Milivojevic (12), Roatta (9), Jaumel (2)- libero : P. Kroiss. Puis Miseikis (16), Lomba (2)-ent : F. Ferrandez
Cannes : 7 aces, 62 attaques, 15 contres, 29 fautes dont 19 au service
Six de départ : Klyamar(cap. 9), West (2), Koncijla (19), Aciobanitei (14), Russel (29), Rodriguez (5)- libero : Mouiel. Puis Rebeyrol (2), Nohoarii (4)- ent : L. Marquet





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Novembre 2019 - 10:05 Handball : Le HAC remporte le derby féminin

L'actualité | Politique | Football | Sports | Culture | PAROLES | I santi | L'anniversari | Diaspora | iPhone | Avis de décès | Carta Bianca | A Table ! Les recettes des lecteurs | Les insolites de l’été | Tocc’à voi















Newsletter




Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria