Corse Net Infos - Pure player corse

L’union sacrée pour la création d'un SAMU social en Corse


Vincent Marcelli le Mercredi 20 Octobre 2021 à 19:45

À l’initiative de la Coordination inter-associative de Lutte contre l’Exclusion (CLE), un colloque sur la création d’un SAMU social s’est déroulé ce mercredi après-midi à l’Espace Diamant d’Ajaccio. À partir de témoignages et de tables rondes liées à cette thématique, les nombreux intervenants ont mis en exergue les différentes situations auxquelles sont confrontées ces personnes désoeuvrées. Pour poser la première pierre d’une structure qui pourrait être officialisée d’ici quelques mois...



Photos Michel Luccioni
Photos Michel Luccioni
La précarité, l’exclusion et la pauvreté, autant de fléaux qui touchent la Corse où 18,5 % de la population vit en dessous du seuil de pauvreté, soit, près de 60000 personnes. Un phénomène qui touchait, jusqu’il y a peu, le monde de la rue  mais qui de par la mondialisation et la crise sanitaire, s’étend aujourd'hui considérablement et dangereusement dans l’île. Et concerne les femmes battues, les ados sortis du cursus scolaire avec d’importants dégâts psychologiques qu’il convient de traiter au plus vite.
C’est pour évoquer cette problématique et proposer la création d’un SAMU social en Corse - il en existe près d’une centaine au niveau national - que la Coordination inter-associative de Lutte Contre l’Exclusion (CLE), qui regroupe 13 structures a organisé un colloque ce mercredi à l’Espace Diamant d’Ajaccio. En choisissant délibérément ce 20 octobre, journée mondiale de refus de la misère.
Aux côtés des responsables d’association du CLE, de nombreux élus parmi lesquels Marie-Antoinette Maupertuis, présidente de l’Assemblée de Corse, Gilles Simeoni,pPrésident de l’Exécutif, Bianca Fazi, conseillère exécutive en charge de la santé, David Frau, vice-président de la CAPA en charge des affaires sociales, Jean-Charles Orsucci, maire de Bonifacio et quelques responsables d’associations, notamment Raymon Ceccaldi, président des Restos du Coeur ou Marie-Claire Lecenne, Directrice de l’ARS.

Poser la première pierre

Le colloque de ce mercredi s’est décliné en trois tables rondes. Il a s’agit avant tout, de comprendre ce qu’est réellement un SAMU Social, ce qui a été effectué à l’expertise des intervenants, notamment le docteur Xavier Emmanuelli, médecin anesthésiste, ancien Secrétaire d’État à l’action humanitaire d’urgence et fondateur du SAMU Social de Paris. Mais aussi de poser la première de ce type de structures dans l’île. « Il existe déjà en maillons épars, explique le docteur François Pernin, président de la CLE,  mais nous avons besoin qu’il soit plus cohérent et surtout plus adapté à notre territoire. La misère ne se résume pas seulement aux gens qui vivent dans la rue. aussi la misère sociale de plus en plus fréquente. On a déjà un 115, un centre d’hébergement d’urgence, la maraude de la Croix-Rouge qui fonctionnent bien. On a besoin, désormais d’atteindre des niveaux adapté à ce qui nous attend. »
Les autres tables rondes ont été relatives à l’addictologie de la rue, présentée par le docteur Stéphanie Boichot-Geiger, médecin régulateur des soins ambulatoires au SAMU de Paris et les spécificités locales d’un SAMU Social, présentées par Thierry Couvert-Leroy, Délégué National de la Croix-Rouge et président par intérim de la Fédération Nationale des SAMU Sociaux. Il sera également question, de la psychiatrie de la rue avec le docteur Sylvie Quesemand Zucca, psychiatre, psychanalyste et formatrice des travailleurs sociaux, auteure du livre « Je vous salue ma rue ».
Si chacun des intervenants a développé les différents aspects de cette situation, le fond du problème reste, le politique, condition sine qua none pour poser les fondations de cette future structure. Un point sur lequel les élus ont été unanimes. « Cette problématique nous interpelle au plus haut point, rappelle Gilles Simeoni, elle constituait déjà l’une des priorités lors des mandatures précédentes et nous allons poursuivre dans ce sens... »
Le colloque s’est achevé dans la soirée autour de la volonté unanime de faire avancer rapidement le dossier. « Ce SAMU social ne pourra pas se créer du jour au lendemain, conclut le docteur Pernin, mais avec le désir de tous, notamment les politiques car ce sont eux qui ont les clés en main, nous avons bon espoir... »
Le SAMU Social de Corse pourrait voir le jour courant 2022...
 






















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047