Corse Net Infos - Pure player corse




Inondations à Ajaccio - Jean-André Miniconi : " la nature nous a donné raison ! "


MV le Samedi 13 Juin 2020 à 17:38

Après les inondations qui ont touché également sa concession auto, Jean-André Miniconi pointe du doigt dans un communiqué au maire d'Ajaccioles choix urbanistiques de la municipalité. L'élu d'opposition de Femu, demande à Laurent Marcangeli de geler à titre conservatoire, en attente des expertises, toutes les demandes de permis de construire dans les zones à risque, de conduire une réflexion urbanistique globale et de modifier le PLU (plan local d'urbanisme).



Le communiqué

Voici le communiqué :

" Le caractère exceptionnel de l’épisode pluvieux que nous venons de connaitre ne doit pas nous empêcher de nous interroger sur les causes et les facteurs aggravant des inondations qu’il a occasionné. La demande de reconnaissance de catastrophe naturelle, si elle apparaît légitime ne doit pas entraver la recherche des responsabilités humaines de cet événement. Il s’agit en effet et avant tout d’anticiper autant que possible, un futur et inévitable épisode de même intensité.
Depuis quelques années, nous vivons en Corse comme en Europe des tempêtes de plus en plus violentes de types subtropicales. Les experts nous expliquent que ce changement dû au réchauffement climatique est malheureusement irréversible. Nous devons par conséquent nous préparer à subir régulièrement ce type d’évènement météorologiques. Plus que jamais, il est indispensable de prendre en compte le risque de fortes précipitations et donc d’inondations dans nos documents d’urbanisme, de la conception du PLU à la délivrance du permis de construire.
 
Les fortes pluies qui se sont abattues jeudi sur Aiacciu ont au moins le mérite de nous révéler ou nous rappeler plusieurs éléments :
 
  • Un sous-dimensionnement chronique des installations du réseau des eaux pluviales qui n’a pas évolué aussi vite que l’urbanisation, avec la construction de plusieurs milliers de logements depuis 2014. Les travaux effectués depuis 10 ans n’ayant permis de rattraper que de façon très partielle le retard qu’accuse Ajaccio dans ce domaine,
 
  • un risque d’inondation accru par une imperméabilisation des sols due à une bétonisation massive et irréfléchie. Les sols artificiels ayant partout remplacé les vallons, les coteaux, les cultures qui drainaient naturellement l’eau,
 
  • une absence coupable de réflexion critique et d’évaluation des risques dans la planification urbaine, et l’autorisation de projets de construction monumentaux.Cet évènement climatique montre bien les limites d’un système qui n’a d’autre but que de privilégier la construction en masse de logements, sans tenir compte des contraintes environnementales, sans aucune réflexion prospective ni planification et sans que l’on se préoccupe de la réalisation des infrastructures et réseaux que l’extension galopante de l’urbanisation rend pourtant indispensable.
 
Nous avions déjà évoqué ces risques environnementaux pendant la campagne électorale. Malheureusement la nature nous a donné raison. Les dégâts, heureusement presque exclusivement matériels (grâce en particulier au professionnalisme et à la rapidité d’intervention des pompiers) sont immenses. Les conséquences économiques pour de nombreuses entreprises déjà lourdement frappées par la crise du covid 19 sont dramatiques. C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu de victimes. Regardons la réalité en face : avec le réchauffement climatique, les phénomènes comme celui d’hier vont devenir plus fréquents et toujours plus violents.
 
Face à cette situation et un risque d’inondation qui pèse très lourdement, en particulier sur le quotidien des quartiers les plus défavorisés d’Ajaccio, la priorité absolue de la municipalité doit être de protéger les biens et les habitants. Pour ce faire, nous demandons à M. le Maire :
 
- De diligenter dans les plus brefs délais des expertises approfondies sur l’ensemble des zones à risque,
 
- de geler à titre conservatoire et dans l’attente du résultat de ces expertises, toutes les demandes de permis de construire dans les zones à risque, du Stilettu, de Santa Lucia, de la Rocade et du Vaziu (le maire peut et doit refuser au titre de l’article R. 111-2 du code de l’urbanisme la délivrance d’un permis de construire si celui-ci est de nature à porter atteinte à la salubrité ou à la sécurité publique),
 
- de procéder à la sécurisation du chantier de l’hôpital afin de contenir de futures coulées de boue,
 
- de conduire une réflexion urbanistique globale sur l’ensemble de la ville, afin de mettre en œuvre rapidement une politique efficace de prévention des risques d’inondations,
 
- de lancer sur le champ les études techniques en vue de dimensionner le réseau des eaux pluviales, en tenant compte non seulement des constructions existantes mais aussi des constructions futures et en cours d’achèvement,
 
- de modifier le PLU afin de prévoir la prise en charge des travaux de viabilisation par les promoteurs et non plus exclusivement par la collectivité et les contribuables.
Une image des inondations de jeudi 11 juin à Ajaccio. Michel Luccioni
Une image des inondations de jeudi 11 juin à Ajaccio. Michel Luccioni

L’urbanisme délirant du secteur en maltraitant les sols, décapant les collines du Stilettu et celles de la Rocade, rasant la végétation et détruisant le maquis, a donc supprimé l’éponge végétale qui aurait pu absorber une partie de ces pluies orageuses. 
De plus, en imperméabilisant les sols : parkings, constructions, routes, on a créé de véritables autoroutes à eau de pluie."


















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047