Corse Net Infos - Pure player corse

Droits de la nature : le Tavignanu doté de sa déclaration


La rédaction le Jeudi 29 Juillet 2021 à 18:58

C'est une première en France : une coalition regroupant le collectif Tavignanu Vivu, UMANI et Terres de Liens Corsica-Terra di u Cumunu, et assistée par Notre Affaire à Tous, a lancé ce jeudi 29 juillet 2021 la déclaration des droits du fleuve Tavignanu. Objectif ? L'organisation d’un référendum local sur le statut du fleuve. Le lancement de cette déclaration constitue une première étape. Une deuxième étape avec une conférence de presse est prévue le 9 septembre prochain à Marseille, lors du Congrès de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), au cours de laquelle la coalition détaillera les suites attendues de cette déclaration



Tavignanu : la résistance continue. (Archives CNI)
Tavignanu : la résistance continue. (Archives CNI)
Ses  concepteurs - Tavignanu Vivu, UMANI et Terres de Liens Corsica-Terra di u cumunu  avec Notre Affaire à tous - expliquent que "cette déclaration s’inscrit dans le mouvement mondial de reconnaissance des droits de la nature qui est en plein essor, et marque le début d’une révolution juridique et culturelle en France où les initiatives locales pour les droits de la nature se multiplient. Elle fait suite à l’autorisation d'exploitation d’un projet industriel particulièrement menaçant pour le Tavignanu."


Ils rappellent  aussi que le fleuve, deuxième de Corse, "abrite une biodiversité remarquable".
Rappelé aussi le fait que la basse vallée du Tavignanu est classée site Natura 2000 et le fleuve a également été inventorié à trois reprises comme ZNIEFF.
"Ce fleuve est pourtant menacé par un projet d’enfouissement de déchets ménagers et assimilés, de déchets amiantés et de terres amiantifères devant être installé dans un méandre du fleuve, en amont des captages pour l'eau potable et l'eau d'irrigation de toute la région".
On sait que de nombreux citoyens et associations, soutenus par des autorités corses, dénoncent depuis de nombreuses années, expertises à l’appui, l’instabilité du terrain potentiellement amiantifère sur lequel doit être installé le projet, et les risques de pollution du fleuve et de sa biodiversité environnante, jusqu'à son embouchure. Malgré cette forte opposition, le Conseil d’Etat a récemment validé l’autorisation d’exploiter de l’entreprise Oriente Environnement.

Une décision qui n'a pas été véritablement appréciée...

"Une irresponsabilité coupable"

Face à cette décision, le collectif Tavignanu Vivu, UMANI et Terres de Liens Corsica-Terra di u cumunu - la coalition - ont contacté Notre Affaire à Tous pour les aider à rédiger une déclaration de droits pour le fleuve Tavignanu, afin de continuer le combat sur un autre terrain.
C'est chose faite désormais
 
Pour Alexis Cortinchi, du collectif Tavignanu Vivu, “l'autorisation d'exploiter donnée à ce projet d'enfouissement relève d'une irresponsabilité coupable. Le Tavignanu a des droits impérieux, il nous appartient à tous de les faire valoir”. “Nous faisons tous partie du « peuple des fleuves »”, ajoute Jean-François Bernardini d'Umani.
 
Pour Marine Yzquierdo, qui a coordonné le travail de rédaction de la déclaration au sein de Notre Affaire à Tous, “cette déclaration est une réponse au cadre judiciaire actuel qui autorise la pollution d’un écosystème pourtant essentiel au maintien et au fonctionnement de la vie dans la région. Nous sommes heureux d’assister le collectif pour porter cette déclaration, et espérons aider d’autres collectifs et collectivités locales à lancer des initiatives similaires pour protéger des entités naturelles menacées par des projets industriels, comme ce que nous observons dans différents pays.”
 
La coalition entend ensuite porter cette déclaration à l’échelle européenne et sensibiliser les décideurs européens. Elle souhaite également organiser, à terme, un référendum local sur le statut du fleuve Tavignanu.
"Après la bataille judiciaire, l’objectif est à présent d’agir sur le terrain politique. Citoyens, associations, élus locaux et eurodéputés sont donc invités à soutenir cette déclaration en signant la pétition en ligne à l’adresse suivante: https://www.tavignanu.corsica/ Les élus locaux sont en outre invités à adopter cette déclaration en séance afin de lui donner plus de portée."
 
Marie Toussaint, eurodéputée, estime que “cette initiative n’est pas sans rappeler celle portée par les riverains du Lac Erié, aux Etats-Unis, qui se battent contre les industries polluantes à l’aide d’une déclaration des droits du lac rédigée et plébiscitée par voie de référendum citoyen. Peu à peu, ces déclarations citoyennes deviennent du droit dur, contraignant. Et ce que prouve cette nouvelle initiative citoyenne, c’est à la fois que la reconnaissance des droits de la nature est une urgence, et que les citoyens l’ont compris. C’est au tour de l’Etat et de l’Europe de le concrétiser.”
 
Pour en savoir plus et soutenir cette déclaration: https://www.tavignanu.corsica/















    Aucun événement à cette date.








Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047