Corse Net Infos - Pure player corse


Confinement : l'agneau pascal boudé par les Corses ?


Livia Santana le Mercredi 8 Avril 2020 à 15:40

En Corse,il est de tradition de manger l'agneau de lait à Pâques. Mais depuis quelques années, il n'a plus vraiment la cote. La crise sanitaire actuelle n'arrange pas les choses.




Confinement : l'agneau pascal boudé par les Corses ?
Certain l'aiment en sauce, en sauté, d'autres au four avec du thym et des pommes de terres...  et pourtant cette année l'agneau de Pâques n'aura pas le même goût.

Lors de la fête chrétienne célébrant la résurrection du Christ, les Corses ont pour tradition de manger de l'agneau de lait en famille. Or, en l'état actuel des choses il sera difficile de se rendre chez sa grand-mère déguster le traditionnel agneau pascal... confinement oblige.

En Corse on dénombre près de 70 éleveurs d'agneaux qui vendent leur production principalement aux restaurants. Cette année, ils devront s'adapter en effectuant des livraisons directement aux consommateurs. A l'image de Ange-Paul Alfonsi, éleveur en Casinca qui habituellement fournit une trentaine d'agneaux à un restaurateur de Bonifacio. Jusqu'à présent, il a vendu ses bêtes grâce au bouche à oreilles : "Des amies et des connaissances nous ont acheté une dizaine d'agneaux.", explique sa femme Marie-Jo. Encore faut-il savoir le découper et le préparer...

Une denrée difficile à vendre

​Le prix de l'agneau de lait est compris entre 10 et 14€ le kilo, un tarif  "raisonnable pour une bête jeune et de bonne qualité" selon Sébastien Rossi, représentant du groupement Pastori Corsi.
Ce groupement de producteurs écoule en période de Pâques entre 2 000 et 3 000 agneaux mais cette année, le confinement fait penser à Sébastien Rossi qu'il vendra entre 1 500 et 2 000 bêtes car "beaucoup de magasins ont fait l'effort de rentrer autant de stock que les années précédentes." 

Louis Constant, président du syndicat des bouchers de Haute-Corse estime que la vente d'agneau représentera 5% de son chiffre d'affaires contre 15 à 20% les années précédentes. "Il faut dire que les ventes se font principalement à distance et les clients ne voyant pas l'agneau sur les étals, ils ne pensent plus à l'acheter." 

Pour le rendre plus attractif, les bouchers innovent 

​Steak d'agneau, saucisses, petits rôtis désossés ou côtelettes...  pour attirer les clients, les bouchers modernisent la façon de consommer l'agneau. "Pendant le confinement les Corses optent pour des grillades au soleil et des fondues bourguignonnes pour ceux qui n'ont pas de barbecue.", explique Louis Constant. 
Le boucher et le producteur sont tous deux d'accord pour dire que " la clientèle ne sait plus découper l'agneau ou le cuisiner donc il faut l'aider."

Cette année, pour Pâques, vous laisserez-vous tenter par un agneau au four ou des brochettes ? 



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708