Corse Net Infos - Pure player corse



Confinement - Un jour, un film : « De Gaulle »


Laurent Hérin le Mardi 10 Novembre 2020 à 10:42

Deuxième semaine de (re)confinement, tous à vos écrans ! Corse Net Infos vous aide à y voir plus clair et vous accompagne pour choisir vos soirées télé-confinées. Sur les chaines hertziennes, sur la TNT ou sur ces nouvelles plateformes de streaming et autres SVOD.



Lambert Wilson dans le rôle du Général de Gaulle © SND
Lambert Wilson dans le rôle du Général de Gaulle © SND
Après John Rambo hier, on part ce soir sur les traces d’un autre héros, plus français celui-là et surtout plus réel, le Général de Gaulle. Le réalisateur bastiais Gabriel Le Bomin a choisi de s’intéresser à ce personnage haut et en couleur, à ce héros de la Seconde guerre mondiale. Retour sur le parcours historique d'un homme pas comme les autres ce soir sur la chaîne cryptée.
 
L’histoire
« Mai 1940. La guerre s’intensifie, l’armée française s’effondre, les Allemands seront bientôt à Paris. La panique gagne le gouvernement qui envisage d’accepter la défaite. Un homme, Charles de Gaulle, fraîchement promu général, veut infléchir le cours de l’Histoire. Sa femme, Yvonne de Gaulle, est son premier soutien, mais très vite les évènements les séparent. Yvonne et ses enfants se lancent sur les routes de l’exode. Charles rejoint Londres. Il veut faire entendre une autre voix : celle de la Résistance. »

Lumière. A l’image de cette première scène dans laquelle Lambert Wilson – Charles – et Isabelle Carré – Yvonne – s’embrassent, se frôlent sous les draps, se caressant dans la lumière du matin, le film de Gabriel Le Bomin parle de l’amour autant que de la guerre. Il évoque sous l’angle intime le destin de cet homme, la tendresse que lui portent les siens – sa femme, ses enfants dont sa jeune fille trisomique, ceux qui le suivent dans son combat – et la confiance qu’il leur porte en retour. L’amour enfin de son pays, de sa patrie, qui le pousse à se battre envers et contre tous.

Guerre. Dès la scène suivante, le spectateur se trouve transporté sur le front, en avril 1940, sur les pas du Colonel de Gaulle, pas encore Général, qui demande un renfort de troupes pour se battre. Face au refus de sa hiérarchie, il s’écrit : « Ces vieux militaires se croient encore en 1914 ! » La guerre n’est plus la même, l’ennemi non plus et il est un des seuls à deviner qu’elle deviendra mondiale. Le réalisateur bastiais se concentre sur l’homme et rythme son film de dates clefs qui l’amèneront lui et sa famille jusqu’à Londres où il déclare sur la BBC ce fameux « appel du 18 juin ».

GB. Cet épisode britannique vaut surtout par de très beaux face à face entre le Général et Winston Churchill, interprété par Tim Hudson. Pendant que le gouvernement français accepte la défaite, De Gaulle, lui, n’abandonne pas. Il trouve de l’espoir dans ses convictions et au côté de sa femme, Yvonne, combattante remarquable qui le conforte et le soutient dans ces décisions. Le jeu des acteurs et la mise en scène de Gabriel Le Bomin culminent alors dans un final particulièrement émouvant.
Ce film sorti en début d’année, frappé de plein fouet par la crise COVID, est à (re)découvrir ce soir sur la chaîne cryptée.

• Mardi 10 novembre à 21h05 – Canal+
De Gaulle de Gabriel Le Bomin

Audience télé du 9 novembre

Il est où l’amour ? Il est dans le pré ! Et devant la télé avec presque 4 millions de spectateurs pour l’émission phare de M6. Derrière, beau succès également pour la série De Gaulle, l’éclat et le secret sur France 2 qui devance le téléfilm Au-dessus des nuages de TF1. Le magnifique Rambo – First Blood, le choix de CNI, arrive en 7e position avec 900 000 spectateurs. Source : Médiamétrie



















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047