Corse Net Infos - Pure player corse


Calvi : la commune a voté vote son budget primitif 2022


Maria-Serena Volpei-Aliotti le Jeudi 14 Avril 2022 à 12:42

La ville de Calvi a voté ce mercredi 13 avril le budget primitif de la commune pour l'année 2022, ainsi que l'approbation des comptes de gestion et compte administratif de l'année 2021.



Ce mercredi élus de la majorité et de l'opposition se sont réunis  au complexe sportif de Calvi afin d'approuver les comptes administratif et de gestion de l'année 2021, ainsi que le budget primitif de l'année en cours, qui devait être voté avant le 15 avril. "C’est une session classique retrouvée annuellement. L’examen et le vote du compte de gestion, du compte administratif, pour constater ce qui a été réalisé l'année précédente et surtout le vote des budgets de l’année 2021 et surtout le vote des budgets primitifs. Celui du service général, le plus important, et les quelques budgets annexes. C'est un moment de démocratie, puisqu'il y a des idées qui se développent de part et d'autre entre majorité et opposition" a indiqué le maire Ange Santini avant d'ouvrir la séance.  

 
​"Un budget en équilibre réel et sincère"
Le budget général primitif, pour la section de fonctionnement s'élève à 11 471 486.27 € pour les dépenses et 11 471 486.27 € de recettes. Pour la section investissement, les dépenses s'élèvent à 3 461 869 73 € et les recettes à 3 461 869.73 €. Des finances, comme le rappelle le maire  qui sont soumises à de nombreuses pressions, "que ce soit les finances communales, intercommunales, régionales et même nationales. Nous faisons donc avec des budgets contraints, avec un État qui est là et fait attention aux dotations. Nous devons donc trouver cet équilibre en dépenses de fonctionnements, qui servent les résidents calvais à l'année,  comme les écoles, les crèches etc, et l'investissement. Nous devons nous projeter au plus près de nos concitoyens dans leur quotidien et avoir des équipements qui servent à tous, même à la population estivale. Un budget en équilibre réel et sincère. Nous prévoyons certaines fois des emprunts, en attente des arrêtés attributifs de subventions" a précisé l'édile.

 
Un équilibre contesté par l'opposition
"Lors du Débat d'Orientation Budgétaire, (le DOB), j'avais précisé qu'il fallait satisfaire un certain nombre d'exigences légales, destinées à chaque conseiller municipal, afin qu'il puisse faire son choix et appréhender les grandes lignes. Pour le budget général, M le maire a considéré qu'il était en équilibre réel. Ma profession me conduit à douter d'avantage des propos qu'il a tenu" a  précisé Claudine Orabona, membre de l'opposition Anima Calvese, avant d'ajouter "l'exigence de la sincérité des budgets est constitutionnelles. Elle s'applique à toutes les administrations publiques. Ce qui exige que les sections investissements et fonctionnements soit respectivement votées de manière sincère et que le tout soit équilibré". 
Dans la section d'investissement du budget général, la municipalité a prévu 995 000€ d'emprunt, "pour cela on vous répond que l'on espère en souscrire que 400 000 €.  C'est bien que le jour du vote, le budget n'est pas sincère. Les dépenses de fonctionnements sont exponentielles. Nous appelons à plus de rigueur budgétaire".


Un sentier des patrimoines qui irait de la pinède à la Revellata en question

L'opposition a posé une question au maire suite à l’arrêté préfectoral n° 2007-191-2 du 10 juillet 2007, portant sur l'approbation du tracé de la servitude de passage des piétons le long du littoral, compris entre les lieux-dits de la pointe de La Revellata et de la citadelle. "Le tronçon du sentier du littoral au départ de la porte nord de la citadelle, situé côté mer, qui rejoint la pointe Saint François n'est pas en état. Nous demandons à ce qu'il devienne un tronçon prioritaire pour la compétence des sentiers "explique Sandra Marchetti, de l'opposition Calvi In Core. 
Une question que le maire a souhaité transformer en motion de l'opposition pour lui donner plus de poids.  "J'ai proposé que nous réprenions, pour plus de force, cette question orale de l'opposition, présentée maintenant sous forme de motion de l'opposition. Car ce n'est pas une réponse à porter du côté de la majorité mais plutôt une question à transmette à la communauté de Commune. Car sentiers et chemins relèvent de la compétence de l'interco" a précisé le maire. 
 
Une vente de terrain à la commune 
Le maire a informé l'assemblée qu'un calvais a fait part de sa volonté de céder un terrain à un prix inférieur au marché pour y faire des logements pour les habitants résidents à l'année à prix maîtrisés. "Nous avons reçu dernièrement un courrier d'un calavais qui a hérité de sa mère un terrain d'environ 2000 m2, quartier Donateo. Il nous a demandé si nous étions intéressés pour 150€ du m2, à la condition de proposer des logements en accès à la propriété," a présenté le maire. 
Toujours en lien avec la SPLM ( Syndicat des Professionnels de la Location Meublée), la majorité a ainsi proposé un léger élargissement du périmètre pour intégrer au mieux le terrain ainsi qu'une prorogation de la concession, pour lancer rapidement les opérations. "Réaliser une 20aine de logements avant 2025. Nous aurions la possibilité de construite 2400 m2 mais ce n'est pas ce que nous souhaitons faire. Nous souhaitons plutôt que les gens puissent avoir un espace à vivre"
Pourtant favorable à l'accès à la propriété pour les calvais, l'opposition n'a pas validé ce point inscrit à l'ordre du jour. Calvi in Core et Anima Calvese se positionnant contre la gestion de la SPLM pour cette future résidence. "Ça n'a, dans un premier temps, pas été soumis à la commission d'urbanisme de lundi après-midi. C'eût été agréable que l'on ait pas uniquement un thème de conseil municipal. C'était histoire de voter le principe d'un droit de préemption renforcée. Ce que tout le monde partage d'ailleurs. Cela peut permettre d'augmenter le patrimoine immobilier de la commune et d'avoir des projets supplémentaires pour les citoyens" continue Claudine Orabona. 
Calvi in Core a également évoqué les propositions de l'Office Foncier et Solidaire, offertes par la loi Alur. Celle-ci propose de dissocier la valeur du foncier de la valeur de la construction pour ainsi réduire le prix des logements.

















Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047