Corse Net Infos - Pure player corse


Bandes à part : ultime sélection de l'année


GAP le Vendredi 25 Décembre 2020 à 09:42

Pour cette ultime sélection de l'année, Le Verbe du Soleil et Jean-René Derosas, nous font faire, une fois de plus, le grand écart. Tout commence au 17e siécle avec Raven un jeune pirate dans les Caraibes qui va se lancer sur la piste d'un trésor et, dans le même temps, s'opposer à l'infame gouverneur de Tortuga. La BD suivante est une nouvelle étape de Sorpion, la treizième pour être précis, qui va nous faire voyager à la suite d'Ivrahim Golam, le cosaque juif, et du Scorpion tout au long d'un périple ne manquant pas de péripéties. Enfin avec Lou Sonata, c'est la vie d'une jeune étudiante qui est évoquée au travers de cette eouvre pour jeune adulte.



Raven   (Ed. Dargaud, 1 tome paru, cénario et dessin de Mathieu Lauffray)
« Au XVIIe siècle, alors que le pavillon de l'Union Jack flotte sur la mer des Caraïbes, Raven, un jeune et impétueux pirate, décide de mettre la main sur un prétendu trésor, promis à l'infâme gouverneur de Tortuga qui fait appel à lady Darksee, une redoutable femme pirate, en échange du pardon royal.
Mais Raven, qui assiste à la scène, décide de les devancer et d'agir seul grâce à un plan de l'île où se situerait le trésor.
L'île volcanique, perdue dans les Caraïbes et peuplée par une tribu cannibale, s'avère pourtant dangereuse... Et c'est précisément sur celle-ci que le nouveau gouverneur de Tortuga et sa famille, venus de France, ont échoué après un long voyage...»
 

Sept ans après Long John Silver, Mathieu Lauffray (Les Chroniques de Légion, Prophet…) revient avec une nouvelle série sur la piraterie librement inspirée de Black Vulmea’s Vengeance de Robert E. Howard. Si l’histoire est plutôt convenue, la force de ce récit est dans le dessin. Avec un graphisme sombre, énergique et sa mise scène rythmée, Mathieu Lauffray nous offre une aventure de pirate quasi cinématographique et prenante.  


Le Scorpion  (Ed. Dargaud, 13 tomes parus scénario Stephen Desberg et dessin de Luigi Critone, d’après les personnages d’Enrico Marini)

« À Kraków, Ivrahim Golam, surnommé le cosaque juif, cherche à préserver l'identité d'un homme dont le nom doit disparaître à jamais. À Istanbul, Armando Catalano, alias le Scorpion, a retrouvé la trace de Méjaï, la gitane. Il veut savoir ce qu'est devenu leur enfant. Mais la gitane est experte dans le maniement des poisons et elle n'hésite pas à s'en servir contre le Scorpion, qui perd connaissance. Quand il reprend conscience, il apprend qu'il est accusé d'assassinat. Livré à la cour du sultan, il est sauvé par un eunuque qui le conduit jusqu'à sa maîtresse. Une femme mystérieuse, surnommée la Sabbatéenne, dont le visage est orné de signes sombres et secrets. Celle-ci lui demande de déchiffrer le nom d'un homme, gravé sur des stèles égyptiennes. En contrepartie, elle l'aidera à retrouver la trace de Méjaï. Au Caire, les routes de Méjaï et du Scorpion se croisent de nouveau. Mais si elle lui révèle la vérité à propos de leur enfant, elle lui interdit de chercher à le voir. Elle menace même de tuer le Scorpion s'il s'en approche... »

 

Nouveau cycle des aventures du Scorpion, ce tome 13 est un peu particulier puisque ce n’est plus Enrico Marini (Les aigles de Rome, Rapaces…) au dessin. Toutefois Luigi Critone (Aldobrando, La Rose et la Croix) a réussi à s’approprié les personnages malgré les difficultés de reprendre une série. Cette nouvelle intrigue, toujours menée par Stephen Desberg (I.R.$, Le Lion de Judah…), mènera le Scorpion en Orient à la recherche d’un enfant dans une aventure mêlant tragédie et suspense. 


Lou ! Sonata (Ed. Glénat, 1 tome paru, scénario et dessin de Julien Neel)  

« Désormais, Lou est une jeune femme confrontée à sa vie d’étudiante qui s’installe seule (enfin presque, le chat est toujours là) dans la ville de Tygre. Les joies mais aussi certaines peines de l’indépendance, les nouvelles connaissances, se perdre dans une ville qu’on ne connait pas, le retour d’une amie.»
 

Après une première saison en 8 tomes qui explorait l’enfance, Julien Neel (Lou !, Le Viandier de Polpette…) revient avec son héroïne désormais jeune adulte. Toujours avec humour et sensibilité, on se laisse porter par l’histoire de Lou que les lecteurs/lectrices ont vu grandir au fil des tomes précédents en même temps qu’eux. 


Bandes à part : ultime sélection de l'année




















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047