Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Ajaccio : une seconde partie de saison culturelle riche et variée


le Vendredi 27 Janvier 2023 à 17:39

La direction de la culture a présenté ce vendredi les temps forts qui animeront l’Espace Diamant jusqu’au mois de juin. Une programmation très variée en danse, théâtre, musique, ou encore arts plastiques qui saura satisfaire tous les goûts.



C’est une seconde partie de saison culturelle toujours aussi éclectique que la Ville d’Ajaccio a construit jusqu’à juin prochain, dans le but de cibler le public le plus large possible et de lui donner envie de fouler la moquette de l’Espace Diamant. Une programmation dont la direction de la culture a souhaité présenter les temps forts ce 27 janvier, en mettant tout d’abord en lumière les rendez-vous un peu particuliers du mois de mars. 
 
« Pour la seconde année consécutive, nous avons souhaité donner une teinte féminine à ce mois », indique Laurianne Giacobbi, la directrice de la culture. Dès le 3, est tout d’abord prévue une soirée en partenariat avec Allindì où sera diffusée une série de courts-métrages « réalisées par des femmes et qui parlent de femmes ». « Mais nous allons aussi proposer quatre spectacles vivants réalisés par des femmes ou dans lesquels jouent des femmes », ajoute la directrice de la culture.  Le 7, les amateurs de danse se raviront ainsi de Stolar, un spectacle dirigé par la grande chorégraphe Josette Baïs. Le 17, c’est le théâtre et la musique qui seront à l’honneur avec Bella Ciao, proposé par le trio Soledonna composé de Patrizia Gattaceca, Lydia Poli et Patrizia Poli. Un spectacle à travers lequel les trois artistes content l’histoire des femmes corses à travers la Résistance. Le 23, ce sera au tour de la chanteuse Laura Cahen, très engagée pour la cause féminine, d’être sur la scène. Une place sera aussi accordée à l’humour au féminin avec une soirée stand-up autour d’Olivia Moore, le 31. Deux conférences seront ailleurs consacrées à la cause féminine. Le 27 février, en partenariat avec l’Université de Corse, la maîtresse de conférences Vanessa Alberti s’intéressera à la thématique « Femmes corses au XIXe siècle : vers l’émancipation ? ». Puis, un mois tout pile plus tard, ce sera au tour des auteurs du livre 21 femmes qui font la Corse d’animer une soirée, où ils viendront parler de ces portraits, en partenariat avec les éditions du Scudo.

Le stand-up fait son trou

Ce printemps fera aussi la part belle au stand-up. « C’est de plus en plus à la mode, car c’est toujours agréable de passer un moment à rire », glisse Simone Guerrini, adjointe municipale à la culture et au patrimoine. « Nous nous sommes rendu compte qu’en Corse il existe une scène qui pratique le stand-up. Nous avons travaillé avec Spartimusica à Bastia, mais aussi l’Aghja et Key Prod pour organiser un évènement autour du stand-up », renchérit pour sa part Laurianne Giacobbi. En fin d’année, un appel à candidatures a ainsi été lancé sur toute la Corse pour dénicher de nouveaux standuppers. Un petit plateau a par la suite été organisé en novembre sur Bastia, à l’issue duquel a été sélectionné un artiste insulaire qui fera la première partie d’Olivia Moore. « Et puis le lendemain, c’est le Sparticomedy club qui se déplacera à l’Aghja pour une soirée dédiée à ce projet humoristique régional », complète la directrice de la culture.

Des pépites musicales

Les amateurs de musique devraient pour leur part se satisfaire des quelques jolis concerts qui leur sont réservés. À commencer par le groupe Grande, coup de cœur de la direction de la culture de la ville, qui se produira le 16 février à l’Aghja et dont la voix du chanteur et le violon envoûteront à coup sûr les spectateurs. Le 23 février, l’Espace Diamant résonnera de son côté des sons « soul » la « pépite anglaise » Izo Fitzroy, avant que le 6 avril Ladaniva y invite au voyage avec ses mélodies et rythmes traditionnels teintés d’ailleurs. Place sera faite à un artiste local, le 9 mai, en la personne Lionel Giacomini et ses pièces d'orfèvrerie folk. Le jeune public n’est lui non plus pas oublié, et pourra se ravir du spectacle Zorbalof et l’orgue magique proposé par Bertrand Cervera le 16 mai. 
 
« En juin, nous aurons aussi un évènement qui nous tient vraiment à cœur : Crià in libertà, qui sera cette fois consacrée à la musique », dévoile Dominique Appietto du pôle programmation spectacles vivants, en annonçant qu’un appel à candidatures sera très prochainement lancé. « L’idée est de donner leur chance à des amateurs en musique. Quatre concerts seront organisés à l’Espace Diamant du 19 au 23 juin », révèle-t-il encore. 

Les Arts plastiques investissent la Citadelle

Jeff Maunoury qui présentera son travail autour des Unes du journal l’Equipe du 12 au 17 mai
Jeff Maunoury qui présentera son travail autour des Unes du journal l’Equipe du 12 au 17 mai
Enfin, les Arts plastiques occupent également une place centrale de la programmation de ce début 2023, avec des expositions qui investissent cette année à la fois l’Espace Diamant, mais aussi, pour la première fois, la poudrière de la Citadelle. La jeune artiste Alice Louradour y présentera notamment le travail qu’elle a réalisé suite à sa résidence en immersion pendant deux mois avec un professeur d’histoire de l’art au lycée Fesch et ses étudiants, du 7 au 28 avril. 
 
Puis, du 12 au 17 mai, l’Espace Diamant accueillera de son côté un invité de marque en la personne de Jeff Maunoury. « C’est l’un des derniers affichistes qui reste en France. Il a produit des affiches de grands blockbusters comme les Choristes », souligne Jean-Joseph Renucci, en charge des arts visuels, en précisant que l’artiste réalise par ailleurs depuis quelques années un gros travail autour des Unes du journal l’Équipe. Un trait d’union entre l’art et le sport qu’il viendra présenter pour la première fois dans la cité impériale. « C’est un travail très poétique, dans lequel il prend en considération le titre de la couv’ et s’en sert comme un point de départ », commente Jean-Joseph Renucci. 

D’autre part, le partenariat entre la Ville et le Centre méditerranéen de la Photographie évolue. « Nous exposions jusqu’à présent des photographies issues du fonds du CMP. Nous avons décidé de pousser notre collaboration plus loin et allons missionner ensemble le photographe Georges Rousse qui va produire des anamorphoses dans la citadelle », livre Jean-Joseph Renucci. 
 
Enfin, forte du succès de l’opération « Jardin d’hiver » en décembre dernier, la direction de la culture renouvelle l’expérience avec « Jardin d’été » en juin prochain. Une action qui permettra à nouveau de promouvoir les artistes corses émergents et amateurs dans le cadre d’une exposition collective pluridisciplinaire, juste avant la clôture de la saison. 
 
En attendant ces beaux rendez-vous, l’exposition les Îles du milieu, sur la violence en Sicile et en Corse, se poursuit jusqu’au 28 février.