Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Une soirée d'information pour mieux comprendre la radicalisation et y faire face


Rédigé par le Samedi 29 Octobre 2016 à 21:28 | Modifié le Dimanche 30 Octobre 2016 - 16:46


Une réunion d’information sur le phénomène de radicalisation a été organisée il y a quelques jours au Palais des Congrès d'Ajaccio à l'invitation du préfet de Corse Bernard Schmeltz. Elle était animée par un haut fonctionnaire de police spécialisé sur le sujet, et qui a enrichi le débat de sa longue expérience de terrain. "Mieux comprendre le phénomène de radicalisation : enjeux et perspectives" était le thème de la soirée à destination des élus (maires, EPCI...), des services de l'Etat (Education nationale...), du secteur économique, social et associatif, du milieu médical…


Crédit photo actu.cotetoulouse
Crédit photo actu.cotetoulouse
Mieux identifier et mieux connaitre le phénomène pour mieux se prémunir était l’objectif principal de cette formation de trois heures, mais aussi mieux appréhender les processus pouvant conduire certaines personnes à adhérer au discours sectaire, violent, mettant en péril les fondements du vivre ensemble. Une initiative destinée à renforcer l'efficacité collective en matière de lutte contre la radicalisation, par une meilleure information du public et des partenaires institutionnels de l’Etat. Elle vise aussi à prévenir les débordements qui pourraient donner lieu à des interprétations erronées de situations et éviter de tomber dans l’amalgame qui ferait le jeu des terroristes.
 
L’origine du mal : une opposition entre Chiites et Sunnites.

L’information commencera par quelques précisons : un arabe est un ressortissant d’un des 21 pays de la ligue arabe qui a été créée en 1945. Un musulman est une personne de confession musulmane. Aucun des pays arabes aujourd’hui n’a plus de 100 ans, ce sont donc des pays jeunes. Il y a 380 millions d’arabes dans le monde alors qu’il y a 1,66 milliard de musulman dont 85% sont des sunnites, et 15% sont des chiites.
En 2003 les américains débarquent en Irak pour chasser Sadam Hussein en s’appuyant sur les chiites alors majoritaires qu’ils mettent au pouvoir. AL QAÎDA apparait alors en Irak.
En mars 2011 débute de la guerre civile en Syrie entre Chiites et Sunnites. L’origine est bien une opposition entre ces deux courants musulmans. Peu à peu la rébellion politique menée par les sunnites est pénétrée par les terroristes sunnites d’AL QAÎDA et de DAESH.
2011 un irakien emprisonné par les Chiites crée l’état islamique en Irak et au levant –EIIL-DAESCH et le 29 juin 2014 Abou Bakr Al Baghdadi, chef de « l’Etat islamique »-EI se déclare Calife et appelle tous les musulmans de par le monde et notamment tous les groupes djihadistes à se rallier à lui. Il efface ainsi le nom de a Syrie (levant) et le nom de l’Irak et crée sa capital en Syrie à Raqqa
Aujourd’hui les principales forces en présence se nomment AL NOSRA ou AL QAÎDA, DAECH, et une multitude de petits groupes dont Khorasan, est le plus sanguinaire. Les chefs de DAESCH sont les anciens chefs militaires de Sadam Hussein rodés aux armes, à la manipulation mentale, à la propagande, aux communications et à la stratégie.
 
DAESCH riche, puissant et sanguinaire

DAESCH devient très riche en 2014 ou il parvient à mettre la main sur l’ensemble des puits de pétrole et les raffineries de Syrie et d’Irak. Il vit aussi de contrebande, culture de coton, pillage (banque central de Mossoul, or des églises, spoliation des populations sur lesquelles il progresse) du marché de 6 000 femmes esclaves près de Raqqa, de la contrebande de matériel archéologique (qui commence d’ailleurs à arriver en Europe via la suisse), rapt, rançon, fausse ONG….
DAESH s’attaque aux minorités chrétiennes, aux autres musulmans non en accord avec lui, et affiche une volonté de globaliser le Djihad en faisant appel à tous les musulmans du monde pour internationaliser son action. On dénombre depuis 2010, 25 000 combattants étrangers venus de 80 pays dont 7000 européens en 2015 parmi lesquels une grande partie de français. DAESCH cherche à provoquer le chaos qui sera l’avènement d’un nouveau monde en opposant les gens, les communautés et en désolidarisant le peuple de ses dirigeants.
 
Phénomène de radicalisation

La radicalisation est un processus par lequel un individu ou un groupe adopte une forme violente d’action directement liée à une idéologie extrémiste à contenu politique social ou religieux et qui conteste l’ordre établi sur le plan politique social ou culturel. C’est un processus progressif, fondé sur une idéologie, sur un discours construit, une stratégie. Une idéologie extrémiste suppose le recours à la violence. Le profil des personnes radicalisée révèle une très grande diversité mais elles présentent toutes un profil de personnes déstructurées et sans repère. Ils ont en commun la soumission et une idéologie totalitaire qui n’a rien à voir avec l’islam. En France depuis la mise en œuvre d’un numéro vert, en avril 2014, 8950 signalements de radicalisés étaient retenus en mars 2016. 6 mois après ils étaient 11 000. 20% concernait des mineurs, 30% des femmes (en augmentation) ,40% des convertis et 30 à 40% étaient connus des services de police.
La tendance est au rajeunissement pour les filles. L’âge des garçons mineurs tend à se stabiliser alors que les filles sont de plus en plus jeunes. 50% des filles qui ont moins de 25 ans ont moins de 18 ans (12/13 ans).
 
Derrière internet un recruteur

Personne n’est à l’abri de voir un de ses proches être radicalisé ou approché. Souvent avec l’intervention d’internet et en accompagnement d’une rencontre préalable, concomitante ou postérieure dans divers lieux : à l’école, en bas de l’immeuble, lieu de vacances…mais rarement dans des mosquées. Il n’y a aucune cible prédéterminée ni aucune zone géographique particulière pour recruter. Tout le monde peut être concerné mais personne en particulier, ainsi que toutes les catégories professionnelles : ingénieurs, avocats, infirmières, chômeurs, apprentis, lycéens, collégiens…et de toutes religions. Les recruteurs reprennent depuis 2014 un argument essentiel : ils veulent reprendre le territoire appelé le Shâm qui dans le Coran est le lieu où se produira l’apocalypse et où apparaîtra le Messie qui s’alliera avec Jésus (prophète) pour combattre le mal et construire un monde idéal. Donc il faut aller là-bas pour être sur place le moment venu. Notion de symbole et d’urgence très présents.
Les filles sont attirées avec des arguments tels que l’humanitaire, le mariage, les orphelins... Les garçons par des jeux video violents aux images subliminales. La motivation guerrière permet de justifier leur propre violence qui pour DAESH et AL QUAIDA est positive puisque faite au nom d’Allah. La fibre sensible de la personne ou un profil psychologique perturbé seront décelés et manipulés, ils seront éloignés de leurs proches, leur identité individuelle sera effacée par diverses méthodes.
En janvier 2016, 609 français sont identifiés sur zone. La moyenne de vie d’un combattant français sur place est de 9 mois et 10 jours.
 
Dispositif mis en place par le gouvernement

En avril 2014, le gouvernement a mis en place un plan de prévention et d’accompagnement des familles contre la radicalisation. Un numéro vert 0 800 005 696 d'assistance et d'orientation, opérationnel du lundi au vendredi de 9h00 à 18h00 permet de rompre la solitude des familles face à des circonstances très difficiles. Il leur permet de signaler une situation inquiétante qui paraît menacer un membre de la famille ou un proche ; d’obtenir des renseignements sur la conduite à tenir ; d’être écouté(e), conseillé(e) dans les démarches. Les signalements sont transmis à la préfecture du lieu de résidence du signalé afin d’organiser une prise en charge partenariale des familles et des personnes signalées. Une cellule de suivi organisée dans chaque département doit permettre de traiter, au titre de la prévention, les situations signalées.
Un site internet dédié est consultable à l’adresse www.stop-djihadisme.gouv.fr .




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 10 Décembre 2017 - 23:01 Avis de décès : Paris, Ajaccio, Piana

Dimanche 10 Décembre 2017 - 17:18 Téléthon : Les pompiers de Piana aussi…

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie




Derniers tweets
Corse Net Infos : #territoriales2017 #corse La réaction des leaders #nationalistes : Une #victoire sans précédent et une #légitimité… https://t.co/8mo9TYkFKU
Lundi 11 Décembre - 05:13
Corse Net Infos : #territoriales2017 #Victoire #Nationaliste Liesse à #Bastia : Des leaders portés en triomphe et la fête sous chapit… https://t.co/a9qVGvVn19
Lundi 11 Décembre - 02:03
Corse Net Infos : RT @BDamianu: A carta hè fatta ! #Territoriales2017 https://t.co/rRHDXul6gR
Lundi 11 Décembre - 01:17
Corse Net Infos : #erritoriales2017 : Tous les résultats du second tour par commune sur une carte interactive https://t.co/mRYj0bfsVc
Lundi 11 Décembre - 00:36


Newsletter







Galerie
Bastia
Bastia
Crab
Crab
Showroom Bastia
Showroom Bastia
City Trail Bastia
City Trail Bastia
Tableaux Johanna Sanna
Tableaux Francesca Ricordani
Téléthon SNSM
Téléthon SNSM
ACA
ACA
Champions
Champions