Corse Net Infos - Pure player corse

Ajaccio : Rue Fesch sans tabac


Rédigé par le Samedi 24 Novembre 2018 à 19:57 | Modifié le Dimanche 25 Novembre 2018 - 00:08


Samedi matin, la rue Fesch à Ajaccio s’est parée en plus des premières décorations de noël, des couleurs du moi(s) sans tabac. L’ANPAA Corse, le comité départemental de la ligue contre le cancer de corse du Sud, la ville d’Ajaccio, et l’ARS ont sensibilisé les personnes en les informant sur les raisons d’arrêter le tabac, et les partenaires qui pourraient les aider à cette prise de décision.


Ajaccio : Rue Fesch sans tabac
Y penser, le faire et garder le cap les années à venir, trois étapes pour arrêter de fumer qui demandent non seulement des encouragements, mais aussi un accompagnement régulier.

Pourquoi arrêter de fumer
Pour trois raisons majeures :
-Arrêter de fumer c’est améliorer sa santé rapidement, et ce à n’importe quel âge et même si vous fumez depuis longtemps, car le tabac produit des maladies gravent, dont les cancers et les maladies cardio respiratoires. De plus dans la fumée du tabac il y a de la nicotine et des produits très dangereux : du goudron, du plomb, des gaz toxiques….et d’autres qui contribuent à l’addiction.
-Contrairement à ce que l’on croit, tous les tabacs sont dangereux : cigarettes avec ou sans filtre, avec ou sans parfum, tabac à rouler, cigares, chichas…
-Fumer coûte cher, soit 2 600 euros/an pour un paquet/jour.
 
Pour s’arrêter il existe aussi des substituts qui peuvent être d’une grande aide en remplaçant la nicotine du tabac : patchs, chewing-gum, inhaleurs, pastilles…De plus avec une prescription de votre médecin, certains produits peuvent être remboursés.
La cigarette électronique quant à elle reste un des moyens de substitution efficace car elle ne contient pas substances nocifves (cf photos), juste la nicotine qui peut être diminuée ou remplacée par de la caféine ou par des parfums.
On peut arrêter de fumer sans grossir et sans stress contrairement aux idées reçues : manger de tout sans augmenter les quantités, faire du sport, bouger et éviter le grignotage, s’inscrire à des séances d’hypnose (offerte par la ligue, de sophrologie, relaxation….

Les professionnels sont aussi à l’écoute
L’ANPAA Corse (Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie), le comité départemental de la ligue contre le cancer de corse du Sud, l’ARS de corse était présents toute la matinée rue Fesch  pour prodiguer de précieux conseils, et inciter à prendre contact pour des consultations de proximité gratuites avec différents organismes. A Ajaccio on citera entre autre :
CSAPA ANPAA
28, ave Colonnel Colonna d’Ornano Ime Sampolo
Lundi de 11h à 17h et du mardi au vendredi de 9h à 17h
04 95 21 85 85
CSAPA Loretto
30, ave Colonnel Colonna d’Ornano
Du lundi au vendredi de 9h à 17h, jeudi de 9h à 13h
04 95 20 38 38
Collectivité de Corse
7 cours Grandval, 18 bd Lantivy
04 95 29 81 88
Du lundi au vendredi de 9h à 16h
 
Et les adolescents ?
Ils sont les premiers concernés, ceux que l’on devrait sensibiliser à partir de 8 ou 9 ans, juste avant l’entrée au collège. C’est en effet vers 13 ans qu’ils fument leur première cigarette et 23 % des jeunes âgés de 15 à 19 ans fument quotidiennement. Des chiffres alarmant !
 
Les enquêtes sur le sujet ont démontrées que les jeunes sont attirés par la cigarette, car fumer donne  du plaisir et l’impression d’être « adulte ». Elle permet aussi de se lier aux autres, de les rencontrer plus facilement,  de séduire, s’affirmer auprès de ses camarades, acquérir une place dans un groupe … Elle serait l’objet facilitant le lien social. Mais elle  peut aussi être un défi à l’interdit imposé par les parents.
 
Les plus jeunes sont persuadés de tout contrôler, notamment leur consommation de tabac, « j'arrête quand je veux » et ne vivent que dans le temps présent ne se sentant pas concernés par la maladie ou la mort. Les arguments habituels : « c'est dangereux pour la santé », « tu risques plus tard d'avoir des problèmes »… ne suffiront pas à convaincre un jeune de ne pas fumer.
 
Alors quelle attitude adopter ?
Parler de sa consommation de tabac sans le culpabiliser, le laisser s’exprimer, ne pas l’autoriser à fumer au domicile, rappeler les différentes lois sur le tabac chez les mineurs, calculer avec lui l'argent dépensé pour les cigarettes, discuter avec lui de la dépendance car la majorité des adolescents pense maîtriser leur consommation et n'ont pas conscience que la dépendance au tabac peu s'installer très rapidement.
 
Si vous êtes vous-même fumeur discuter avec lui des inconvénients du tabac que vous vivez tous les jours : l’haleine, l'odeur, l'argent, les méfaits sur la peau … et s’il ne fume pas encore, lui rappeler que le plus simple c'est de ne pas commencer.
 
Pour l’aider, le soutien doit se faire en douceur, sans entrer dans la confrontation ou l’opposition, il est important que votre enfant se sente prêt à arrêter de fumer, c'est sa décision.
 
Qui peut vous aider à les aider ?
-Le médecin de famille, qui peut prescrire des substituts nicotiniques remboursables à partir de 15 ans.
-Tabac info Service au 39 89 (0.15€/mn d’un poste fixe) ou sur www.tabac-info-service.fr
-Fil santé jeune 0 800 235 236 (gratuit de 9h à 23h depuis un poste fixe°
-Les consultations jeunes consommateurs anonymes et gratuites. Trouver l’adresse la plus proche du domicile sur www.drogues-info-service.fr
 
Et la loi ?
Depuis le début des années 1990, de nombreuses mesures ont été mises en place pour renforcer la lutte contre le tabagisme, certaines concernent aussi les jeunes :
-l’interdiction de fumer dans les lieux publics, notamment dans les établissements fréquentés par les jeunes comme les lycées où les facultés, y comprit les l'espace extérieur (loi Évin et décret Bertrand).
-la hausse des prix répétés et interdiction de vente des paquets de moins de dix-neuf cigarettes pour rendre le tabac moins accessible.
-l'interdiction de vente au moins de 16 ans en 2004, étendue au moins de 18 ans en 2010
-l'obligation pour les écoles d'informer les jeunes sur les dangers du tabagisme.
-les Images d'avertissement sur les paquets de cigarettes depuis 2011.
-l'interdiction de certaines cigarettes aromatisées qui attirent les jeunes.
 
 






Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie