Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Scontru Flamenco : Bastia va vivre au rythme du flamenco ce weekend


Philippe Jammes le Mardi 25 Avril 2023 à 12:36

Du vendredi 28 au dimanche 30 avril se déroulera au Centre Culturel Una Volta la deuxième édition du Scontru Flamenco de l’association Arte Flamenco. Une version 2023 particulièrement étoffée



« Avec cette deuxième édition nous souhaitons mettre en lumière la culture latine, en réunissant le temps d'un week-end, des artistes corses et andalous » souligne Anne Guidicelli, responsable et animatrice de l’association Arte Flamenco. « Ce programme, riche autour du chant et de la danse, a vocation à tisser des liens, croiser nos racines, partager notre culture ».

« Laisser foisonner les idées, exprimer la densité et la diversité des émotions propres à tous les Méditerranéens et les faire partager au plus grand nombre, telle est l'ambition de cette manifestation » poursuit la dynamique animatrice d’Arte Flamenco, une association présente sur la scène insulaire et qui organise l'enseignement du flamenco depuis 22 ans. « On propose une initiation à la culture et à la danse flamencas, en accueillant régulièrement des professionnels de cet art dans le cadre de stages de perfectionnement ou de rendez-vous mensuels avec la bailaora et enseignante passionnée, Mathilde Antón. Par ailleurs, nos adhérents se rendent très souvent en Espagne pour y suivre des stages et assister à des spectacles ».

Conférence, initiation, perfectionnement…
En ouverture de cette 2ème édition, vendredi 28 avril à 17h30 au Centre Culturel Una Volta (entrée libre), une conférence réunira plusieurs intervenants : Serena Talamoni, Patrizia Poli, José Oliva, Mathilde Antón, Béatrice Castoriano. Lors de cette conférence Serena Talamoni parlera de l’inspiration méditerranéenne : Quel rôle tient l'identité dans le processus créatif ? Comment les arts se rencontrent : du chant flamenco au « cantu corsu », de la danse au chant, de l’Andalousie à la Corse… Suivra un débat qui permettra de découvrir les points de vue des différents invités sur ces thèmes, invités qui partageront leurs expériences et leurs visions de l’art, de la création et de la méditerranée. « Serena Talamoni est une passionnée de flamenco et fait partie de notre association, elle est également chercheuse, docteure en Histoire et Philosophy in Communication Sciences. Elle donne régulièrement des conférences, publie des articles, chroniques ».

Toujours lors de cette conférence, Béatrice Castoriano proposera elle une balade à travers la notion si mystérieuse du « duende ». Agrégée d’espagnol, sa première rencontre avec le flamenco s’est faite au Théâtre de Bastia, à l’entrée dans l’adolescence, lors d’un spectacle proposé par les Jeunesses Musicales de France. Elle participera ensuite à de nombreux spectacles de chant, avec de grands noms du « cante jondo », et de danse, à Paris et en Espagne, notamment au grand festival de Jerez de la Frontera. Sans oublier les ferias et notamment celle de Séville.


Week-end consacré au chant
Le week-end qui suivra, permettra de s'initier au chant traditionnel avec Alberto García, pour le chant flamenco, Patrizia Poli et José Oliva pour le chant corse. La polyphonie corse et le flamenco, sont inscrits sur la liste du patrimoine immatériel de l'humanité de l'UNESCO. Si on ne présente plus Patrizia et José, Alberto Garcia figure actuellement comme l'une des plus grandes voix du flamenco en France. Depuis ses débuts en 1997, il n'a pas cessé de se produire auprès d'artistes reconnus de France et d'Espagne, tels que El Extremeño, Rafael de Carmen, Andrés Peña, de partager l'affiche ou d'assurer les premières parties des ''figuras'' telles que Manuel Agujetas, El Cigala, Mercedes Ruiz, El Grilo, la Paquera de Jerez....
Autre stage, le flamenco avec Mathilde Antón, flamenco qui occupe aujourd'hui une place ô combien importante dans la culture régionale andalouse. « Le baile flamenco dont parlera Mathlide Antón se caractérise par une gestuelle très spécifique et les attitudes et les techniques peuvent varier s'il s'agit d'un danseur ou d'une danseuse » indique A. Guidicelli. « Mathilde Antón est originaire du Sud-Ouest de la France et sa carrière de danseuse soliste a débuté en 2014 dans différents tablaos et peñas de la géographie andalouse comme Séville, Ronda, Malaga, Huelva, Estepona..., ainsi que dans des circuits et festivals de flamenco andalous ».
 

Photo illustration
Photo illustration