Corse Net Infos - Pure player corse


Saeta – Ordures ménagères : u puzzicheghju continue


Paba le Vendredi 15 Mai 2020 à 08:24

"Saeta", c'est le billet d'humeur de CNI . Vous le retrouverez régulièrement sur notre site en fonction de l’actualité et des sentiments qu’elle inspire à l’auteur de notre rubrique




Saeta – Ordures ménagères : u puzzicheghju continue
En quelques années, force est de constater que l’équipe municipale a mené un certain nombre d’actions en matière d’ordures ménagères. Le changement a été perceptible. Si la nouvelle équipe n’a pas encore été mise en place, d’autres actions sont néanmoins en cours de développement. Des agents des services ainsi que des élus, notamment en charge de la propreté, travaillent au quotidien afin de stopper ces pratiques inacceptables. La campagne de verbalisation se poursuit et chaque contrevenant s’expose à une amende conséquente mais nombreux sont ceux qui ignorent la réglementation. A croire qu’ils le font exprès !
Pourtant, dès lors qu’un dépôt sauvage est signalé, il est immédiatement pris en compte, y compris sur des terrains privés, afin d’être débarrassé et de préserver ainsi le cadre de vie. Mais jusqu’à quand la mairie va devoir supporter ce genre d’incivisme récurrent qui dégrade notre ville ? Les PV même les plus salés semblent ne pas effrayer les contrevenants…Souvent récidivistes...
On a bien raison de reprendre souvent le fameux leitmotiv : « Ce n’est pas la ville qui est sale, ce sont les gens. » A Ajaccio on assiste encore à certaines scènes incroyables des années cinquante, notamment dans certains quartiers du centre-ville où l' on voit encore des gens jeter des sacs par la fenêtre. Véridique. Parini folle !
 Pas plus tard qu’hier, on  a pu constater l’état de « propreté » de la rue de la Pietrina, sur pratiquement toute sa longueur. Des sacs poubelles ouverts  pour mieux favoriser le repas de nos mouettes, rappelons-le, protégées. Un si sa mai…
Una vergogna !  On voit encore des tas d’immondices sur les trottoirs et pourtant, la surveillance est régulièrement assurée. Ce petit jeu de cache-cache avec la propreté va bien finir par mal se terminer un de ces jours et les fautifs pris la main…dans leur sac !
Il y a vraiment des coups de pieds aux c…qui se perdent.  Il faudrait peut-être démontrer aux habitants -  du moins à certains - que les incivilités les desservent personnellement : c’est le message passé par certaine cités d’Europe à travers une campagne de publicité qui chiffre le coût réel pour la collectivité des graffitis, crottes de chien et autres dégradations de mobilier urbain. Nettoyer et réparer les incivilités coûtent cher, c’est l’argent de nos impôts qui y passe. Il parait que ce message subliminal semble fonctionner…On peut essayer mais...
Chaque jour, les services veillent à la propreté des espaces publics : il en va de la beauté mais aussi de la salubrité de nos rues et de nos quartiers. Mais la propreté repose aussi sur l’implication de tous.
A Ajaccio surtout où personne ne respecte rien !
Un c’è piu un palmu di netu…
Paba
 




Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 28 Mai 2020 - 15:36 Corse : les messes de nouveau autorisées

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Evènements












    Aucun événement à cette date.




Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria
Salon du chocolat Ajaccio
Mercatu di Natale
Trophées énergie
IMG_7708