Quantcast
Corse Net Infos - Pure player corse


Les mesures du Conseil exécutif de Corse pour échapper à une troisième vague


La rédaction le Mercredi 6 Janvier 2021 à 16:10

Si pour le moment la situation sanitaire en Corse n'est pas préoccupante, la diffusion de la Covid-19 s’aggrave dans de nombreuses régions françaises et pays d’Europe et cela inquiète le Conseil Exécutif qui propose trois catégories de mesures "pour préserver l'ile face au risque d’une troisième vague et reprendre au plus vite une vie collective normale".



Photo archives CNI
Photo archives CNI
Alors que les chiffres de l'épidémie de Covid-19 restent élevés en France, et que  les scientifiques ne cessent pas d'alerter sur le risque d'une troisième vague après les fêtes, pour le Conseil Exécutif  de Corse il est encore possible d'éviter un rebond de l'épidémie sur l'ile.  Pour les élus de la Collectivité de Corse la stratégie à mettre en œuvre dans les prochaines semaines doit intégrer  les traits spécifiques de la région et de sa population

Lors de sa réunion hebdomadaire du mardi 5 janvier, le Conseil exécutif  a notamment abordé la question de la situation sanitaire, économique et sociale de la Corse qui a besoin de reprendre  "au plus vite une vie économique, sociale et sociétale pleine et entière" et demande à l'Etat de valider "au plus vite" la stratégie sanitaire proposée par la majorité territoriale.
 
Prolongation du dispositif « Green Pass » dans les semaines à venir 
La stratégie de l'exécutif prévoit de prolonger l’obligation de présentation d’un test Covid19 négatif pour les passagers qui arrivent en Corse par la voie aérienne ou maritime. Cette mesure préconisée initialement par le Conseil exécutif de Corse, s'est avérée  efficace et utile et a fait l’objet d’un large consensus social. Le dépistage obligatoire a ainsi permis de révéler 2% de passagers positifs, parmi lesquels un porteur du « variant anglais » du virus de Covid-19, beaucoup plus contagieux que la souche initiale. 
"Il est prévu que le dispositif soit levé à partir du 8 janvier."  lit-on dans une note du Conseil Exécutif qui craint que la levée de cette mesure fasse repartir à la hausse le taux d’incidence en Corse. - "Il nous semble donc indispensable de maintenir le principe du test obligatoire, en favorisant autant que possible les tests RT-PCR, ceci tant que les taux d’incidence restent élevés dans certaines régions françaises et européennes où le virus circule énormément. "

 

Renforcer le dépistage et la rupture immédiate des chaînes de contamination 
Le Conseil exécutif de Corse préconise de déployer très rapidement, sur la base du volontariat, des campagnes de tests ciblées.  A ce titre, pourraient être testés prioritairement et plus fréquemment des catégories ciblées : par exemple les personnels médico-sociaux (aides à domicile, personnels des EPHAD…), les personnes qui travaillent ou évoluent dans les lieux accueillant du public, et notamment les établissements scolaires. Cela pourrait également être étendu aux étudiants s’ils étaient amenés à reprendre leurs cours en présentiel. 
Parallèlement, la stratégie d’isolement et de tracing des cas positifs doit être renforcée, de manière à casser les chaînes de contaminations.  De même, il convient de surveiller la présence virale (par test PCR) dans les stations d’épuration des principales villes et communes. Cette méthode s’est en effet révélée être un indicateur fiable de la reprise épidémique dans les villes. 


Protéger la population avec des campagnes de vaccination
La campagne de vaccination doit impérativement être accélérée, en particulier dans le contexte de plus grande transmissibilité/diffusion du « variant anglais » du virus, qui soulève beaucoup d’inquiétudes dans la communauté scientifique.  La vaccination, qui se fera évidemment sur la base du volontariat, devra concerner prioritairement et le plus rapidement possible les personnes fragiles (pathologies lourdes : cancer, HTA, Diabète... ; personnes âgées) mais également les professionnels de santé et du secteur médico-social volontaires, et enfin les actifs entre 40 et 65 ans qui doivent s’occuper de leurs enfants ou de parents âgés. 
Les gestes-barrières doivent bien sûr être maintenus, et les protocoles de sécurisation sanitaire respectés, y compris dans les activités pour l’heure suspendues et qui ont vocation à reprendre au plus vite. 
La Corse compte 338.000 habitants, soit une population globalement faible par rapport à d’autres régions ou pays, et qui vit sur une île. 
Eu égard à ces données, la mise en œuvre efficace des trois catégories de mesures ainsi préconisées doit permettre de faire reculer, et de vaincre le virus, et concomitamment, de revenir dès les prochaines semaines à une vie individuelle et collective normale et à une activité économique, sociale, culturelle et sportive pleine et entière.

















Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047