Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Le judo-club bastiais renoue avec les fêtes de fin de saison


David Ravier le Dimanche 16 Juin 2024 à 18:08

Après quatre années passées sans aucune festivité, le club de judo de Bastia a vu les choses en grand pour le retour de sa fête de fin d’année, avec ce samedi après-midi, des démonstrations de différentes d’arts martiaux, une conférence et une exposition sur l’évolution du club et du quartier de Toga à travers le temps.



Les jeunes licenciés du judo-club bastiais s'apprêtent à faire leur démonstration.
Les jeunes licenciés du judo-club bastiais s'apprêtent à faire leur démonstration.
 

Il y a des fêtes de fin d’année plus attendues que d’autres. Après une pause de presque quatre ans à la suite de la pandémie de Covid-19, le judo-club bastiais a organisé samedi 15 juin sa traditionnelle fête de fin de saison. Pour l’occasion, l’équipe du dojo s’est délocalisée à l’espace Cap sur la mer, au port de Toga, où plus d’une centaine de visiteurs, sympathisants et adhérents se sont attroupés pour l’événement.

 

« Nous avons une nouvelle génération de licenciés arrivés après le Covid-19 qui n’ont jamais connu les fêtes de fin d’année, il fallait donc leur montrer cela, souligne Jean Carlotti, le président du judo-club. Avant, nous le faisions au stade de Toga, mais cette année, nous avons fait le choix d’être sur le port de Toga, en plein air, pour sortir de l’ordinaire ». Pour animer cette après-midi, les spectateurs ont pu profiter de démonstrations de kendo, d’aïkido, de karaté et de shintaido, « des disciplines sœurs du judo qui montrent la richesse des arts martiaux traditionnels japonais » selon Jean Carlotti. Les jeunes licenciés du judo-club ont également participé à la fête en réalisant des enchaînements de techniques de judo et de ju-jitsu devant un public conquis. « C’était stressant de passer devant tout le monde, reconnaît Alicia, 12 ans, dont six passés en tant que judokate. J’avais peur de faire une erreur et que les gens s’en aperçoivent mais au final ça s’est bien passé ».

 

Le club de judo emblématique de la ville

 

Une fois les démonstrations terminées, les visiteurs ont pu découvrir à l’intérieur de la salle privatisée une exposition d’armes anciennes japonaises, mais aussi des photographies qui retrace l’évolution du club et du quartier de Toga des années 50 à nos jours, mais aussi des coupures de presse à la gloire du judo-club bastiais, dont le plus vieil article date de 1959, soit neuf ans après la création du club. Enfin, une conférence autour des arts martiaux est venue conclure l’événement avant la soirée dansante.

 

Avant tout, cette fête de fin de saison était l’occasion pour les parents, les enfants et les anciens du club d’échanger autour de cette structure qui a joué un rôle important dans leur vie. « Il y a une vraie transmission des valeurs grâce au judo, comme le respect d’autrui, la politesse, la modestie et le contrôle de soi… Cela fait partie du code moral que l’on respecte et que nous inculque ce sport » insiste Alexandra, dont le fils de 11 ans est inscrit au club bastiais et qui a elle-même foulé les tatamis du judo-club pendant une douzaine d’années étant plus jeune. Le judo-club bastiais, qui compte près de 200 membres, espère voir son nombre de licenciés continuer de croître pour sa 75e année d’existence avec l’ouverture.e du dojo social à Lupino en septembre prochain.