Corse Net Infos - Pure player corse

La rubrique de Jean Chiorboli : Toponymie et langues dominantes


Jean Chiorboli le Mercredi 12 Février 2014 à 23:32

Les diverses régions, en Europe et ailleurs, sont de plus en plus convaincues de la nécessité de préserver ce qui fait leur identité.




La rubrique de Jean Chiorboli : Toponymie et langues dominantes
Le paragraphe ci-dessous est extrait d'un site consacré à une région italienne (Veneto). L'auteur proteste contre l'italianisation forcée des toponymes qui défigure le nom des rues à Venise, au mépris des particularités de la langue locale, qu'il s'agisse de phonétique (absence de consonnes doubles, parochia correspond à l'italien parrocchia) ou de spécificités lexicales (curame correspond à l'italien cuoio : voir l'image) :
"L’identità di un popolo è come un mosaico composto da tante tessere: dalla lingua alla cultura, alla storia, al modello economico, al folklore, all’arte, alla religione, alla toponomastica ecc. E la toponomastica non è certo meno importante delle altre componenti: nei regimi totalitari l’hanno capito benissimo e così a ogni cambio di regime si cambiano i nomi delle città, delle vie e delle piazze, basta vedere cosa è successo qualche anno fa in Russia e nei paesi dell’Est Europa. Anche in Italia questo aspetto è sempre stato tenuto nella dovuta considerazione: nel Sud Tirolo il buon Tolomei italianizzò migliaia di toponimi in poche settimane con traduzioni, il più delle volte, francamente patetiche. In altre regioni l’italianizzazione fu meno spettacolare ma più subdola, costante, quotidiana."
(http://lnx.raixevenete.com/litalianizzazione-della-toponomastica-veneziana/)
 
Bien entendu la Corse a subi elle aussi des tentatives (souvent réussies) d'effacement de l'identité" tout au long des diverses occupations historiques. Les effets de l'italianisation et de la francisation se sont conjugués pour produire le même effet: de nombreuses formes hybrides souvent méconnaissables qui continuent d'agacer les tagueurs. 
Fernand Ettori avait souligné l'incohérence de la transcription des noms de lieux corse (I.N.S.E.E., 1987, Nomi di i lochi spapersi (toponymie des lieux-dits) : « la différence entre les variantes n'est pas une différence entre une forme française et une forme corse, mais entre une forme approximativement italianisée et une forme corse.»
En matière de toponymie la Collectivité Territoriale avait exprimé clairement sa position par l'intermédiaire du conseiller exécutif Pierre Ghionga : " le nom officiel devrait être le nom corse …" Ceux qui sont contre la langue corse défendent le toscan, pas le français!" (Corse Net Infos, juillet 2012).
Aujourd'hui encore cependant, la "corsisation des toponymes" (crime de "lèse-majesté", de "lèse-toscanité", de "lèse-République"...) a du mal à être acceptée, ou est ouvertement combattue :
(http://www.corsenetinfos.fr/Jean-
Chiorboli-Corsisation-des-toponymes-Le-peril-sarde_a6391.html; http://www.corsenetinfos.fr/Toponymie-corse-Un-eclairage-tres-mal-venu_a3549.html.
Jean CHIORBOLI 11/02/2014




Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 8 Décembre 2019 - 19:45 Aiacciu festighjeghja l'ottu di dicembre

Livres | Musique | Lingua corsa | Cuisine
















Newsletter



Galerie
Halloween Calinzana
Halloween Calinzana
1er palmarès d'architectes en Corse
1er palmarès d'architectes en Corse
Universita di Corsica-CNRS
Universita di Corsica-CNRS
Sfida Capicursina
Sfida Capicursina
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
Sélection coupe du Monde de la pâtisserie
 Salon du chocolat de Bastia
 Salon du chocolat de Bastia
ACA-Nancy
Rhodanus
Mohamed Hamidi présente Une Belle Equipe
Da Capandula à Santa Maria