Corse Net Infos - Pure player corse
Corse Net Infos Corse Net Infos

CorseNetInfos


Gilles Simeoni interpelle Gérald Darmanin sur les moyens alloués à la lutte contre les incendies


Livia Santana le Vendredi 22 Juillet 2022 à 19:20

Durant sa visite à Bastia, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin s'est rendu au Service d'incendie (SIS2B) et de secours de Haute-Corse pour saluer le travail des soldats du feu. L'occasion pour le président de l'Exécutif, d'aborder la question du financement des SIS et de la collaboration européenne en terme de lutte incendie.



Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au SIS 2B pour rencontrer les pompiers
Le ministre de l'Intérieur s'est rendu au SIS 2B pour rencontrer les pompiers
Après une réunion sur la grande criminalité en Corse au commissariat de Bastia, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, s’est rendu ce vendredi 22 juillet au Service d’incendie et de secours de Haute-Corse, pour encourager les troupes du Nord de l’île mobilisées durant tout l’été sur les feux.
Sur place, le locataire de la place Beauvau a pu rencontrer le président du SIS2B, Hyacinthe Vanni qui a expliqué la stratégie en matière de lutte contre les feux de forêt en présence du président du conseil Exécutif de Corse, Gilles Simeoni.
Sur le plan opérationnel, le colonel Pierre Pietri a pris le relais pour présenter la situation de sècheresse critique de l’île et les moyens humains et matériels déployés pour la saison estivale, soit entre 450 et 600 personnes prêtes à combattre les flammes en Haute-Corse.

Concernant le financement du SIS2B, Hyacinthe Vanni a remercié publiquement la Collectivité territoriale pour les 26 millions d’euros annuels alloués pour son fonctionnement. A ce propos Gilles Simeoni a profité de la présence du ministre de l’Intérieur pour faire part de quelques remarques concernant les moyens de financement de la Sécurité civile. « On est au bout d’un système car 70% des frais de fonctionnement du SIS sont assurés par la Collectivité de Corse. Nous avons essayé de dégager de l’investissement dans le cadre d’une programmation pluriannuelle mais c’est un peu le serpent qui se mord la queue. Je crois qu’on a besoin de réfléchir ensemble à de nouveaux modes de financement », a souligné le président de l’Exécutif.

Mutualisation des moyens incendie

Gilles Simeoni a aussi évoqué la place de la Corse dans la Méditerranée, véritable atout pour envisager un système de défense européen d’attaque anti-incendie dont l’Ile-de-Beauté pourrait être pionnière : « Il y a une piste très sérieuse du côté de la mutualisation des moyens notamment avec nos voisins Sardes, Toscans, de la Catalogne et de l’Espagne qui ont des moyens aériens qui pourraient être déterminants dans les premiers instants de l’incendie. »

A cela, le ministre de l’Intérieur a répondu qu’il est « tout à fait prêt à regarder le financement » mais que « des recettes sont affectés aux collectivités, des taxes sont collectés au nom de la sécurité civile (…) mais elle n’est pas reversée à 100% au SIS. Il ajoute. Je suis tout à fait prêt à ouvrir les débats sur les financements des SIS mais ce n’est pas qu’à l’Etat de venir compenser, il y a sans doute des collectivités locales qui doivent utiliser 100% de la taxe qu’ils reçoivent et il doit aussi y avoir de la solidarité entre territoires. Manifestement, il y a des régions qui touchent ces taxes mais qui n’ont pas de feux de forêt et des départements plus pauvres, dont la Corse peut faire partie de ceux qui en ont besoin ».

Après cet échange, Gérald Darmanin est allé à la rencontre des étudiants de la Kedge Business School et dans les laboratoires de l’artisan glacier Raugi avant de poursuivre son séjour en Corse-du-Sud, dans le village de Cozzano.

Gilles Simeoni interpelle Gérald Darmanin sur les moyens alloués à la lutte contre les incendies