Corse Net Infos - Pure player corse



Ajaccio : l'épave sous-marine des Sanguinaires a encore beaucoup de secrets à révéler


Livia Santana le Dimanche 18 Octobre 2020 à 17:39

De nouvelles fouilles sous-marines débuteront ce lundi dans le golfe d'Ajaccio pour essayer de mieux connaitre l'épave des Sanguinaires datant de la fin du 15ème, début 16ème siècle. Bien gardée et à l'abri des regards indiscrets, l'épave sous-marine des Sanguinaires a, en effet, encore beaucoup de secrets à révéler



Frédéric OSADA/ARASM
Frédéric OSADA/ARASM
 A partir de ce lundi 19 octobre, de nouvelles fouilles menées par l'ARASM et le comité régional Corse de la Fédération Française d'Etudes et de Sports Sous-Marins (FFESSM) débuteront pour une quinzaine de jours.

Lorsqu'on plonge dans les eaux turquoises de la ville napoléonienne, on ne remarque à première vue qu'un tas de pierres couchées sur le fond sableux du golfe d'Ajaccio. Mais quiconque s'approchera un peu pourra apercevoir quelques morceaux de la coque du navire génois.
Échouée à 200 mètres du bord de l'îlot de la Parata, il semblerait que cette épave ait navigué vers la fin du 15ème voire du début du 16 ème siècle, l'ancre du navire datant de la fin du Moyen-Âge. 

Lors de son naufrage, celle-ci transportait une énorme cargaison de calcaire dolomitique, ainsi que de nombreuses céramiques pisanes et génoises. Ce qui permet d'établir qu'elle appartenait à des Génois.
Cependant, l'origine du bateau restent un mystère pour les chercheurs : " ce n'est pas une construction méditerranéenne puisque le navire possède une coque à clin, caractéristique d'une fabrication en mer du Nord ou en Atlantique", explique Hervé Alfonsi président de la commission nationale de l'archéologie ainsi que de la Fédération Française d'Etudes et de Sports sous-Marins.

Pourquoi les Génois ont-ils choisi ce bateau ? Pour sa solidité ? Etait-il moins cher ? 
Actuellement, il n'y a que deux épaves à comporter ce genre de caractéristiques dans les fonds marins corses. 

Découverte en 2005 lors d'une opération menée par le ministre de la Culture, cette trouvaille constitue aujourd'hui une véritable avancée pour l'archéologie sous-marine. "L'âge de l'épave correspond à la création de la ville d’Ajaccio, celle-ci pourrait nous renseigner sur les modes de transport de l’époque", assure Hervé Alfonsi. La construction navale exceptionnelle, permet également de mieux connaître les structures de l'époque ainsi que les flux maritimes de la Renaissance. 

Durant ces nouvelles fouilles, les chercheurs s'intéresseront à la partie avant du navire. Toutes les céramiques retrouvées durant les fouilles seront transportées au dépôt du musée de Sartene pour être traitées. 
Depuis 2018, des personnes du département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines, organisme du ministère de la Culture, ont rejoint les fouilles aux côtés des dix locaux. Celles-ci sont financées en partie par la Collectivité de Corse ainsi que par le le ministère de la Culture.

« Zone étudiée » Daniela PELOSO Ipso-Facto
« Zone étudiée » Daniela PELOSO Ipso-Facto

















    Aucun événement à cette date.



Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047