Corse Net Infos - Pure player corse


David Quintela : « Je me présente pour défendre notre civilisation et aider les Corses à préserver leur identité »


M.V. le Lundi 23 Mai 2022 à 11:24

Pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains, David Quintela porte les couleurs de Reconquête!, dans la première circonscription de Corse-du-Sud. Cet ancien membre du RN a rejoint le camp des souverainistes en décembre dernier et défend depuis les idées d'Eric Zemmour. Originaire des Alpes Maritimes où il vit une partie de l'année, ce chef d'entreprise dans le secteur du BTP, âgé de 53 ans, explique à Corse Net Infos les raisons de son engagement dans l'île.



David Quintela,  candidat Reconquête ! la 1ère circonscription de Corse-du-Sud pour les élections législatives des 12 et 19 juin
David Quintela, candidat Reconquête ! la 1ère circonscription de Corse-du-Sud pour les élections législatives des 12 et 19 juin
- Vous êtes originaire des Alpes Maritimes. Pourquoi le parti Reconquête a-t-il décidé de présenter votre candidature en Corse ?
Mon parti m’a nommé responsable des parrainages en Corse, et j’ai donc passé beaucoup de temps sur l'ile. J'ai eu beaucoup d’affinités avec beaucoup de personnes avec qui j’ai travaillé pendant des mois et des mois. Avec le coordinateur régional de Reconquête, Olivier Battistini, nous sommes amis depuis pas mal de temps. Donc, aujourd’hui, je pense qu'aider les Corses à préserver leur identité est un peu ma mission. 

Vous ne pensez pas qu’il y a des candidats qui connaissent mieux les problématiques de l’île et de la circonscription que vous ? 
J’y suis depuis un moment en Corse et je crois pouvoir défendre les intérêts des Corses à Paris si je suis élu. 

- Regrettez-vous l’union manquée avec le RN ? 
​- 
Je pense que, même s’il n’y a pas eu d’alliance, une grande partie des électeurs du Rassemblement National viendront chez nous, car Marine Le Pen a jeté l’éponge. Elle a déclaré qu’elle ne serait jamais Première ministre. Ça veut dire qu’elle part battue d’avance ! Qu’est ce qu’il doit penser son électorat aujourd’hui quand il l’entend dire çà ? Alors que nous avons Eric Zemmour qui se bat tous les jours dans le Var et donne l’exemple. Eric est au combat : c’est ça que je trouve exceptionnel ! Il est important aujourd’hui de dire à nos électeurs qu’il ne faut pas lâcher et ce n’est pas parce que Marine Le Pen a jeté l’éponge qu’on doit en faire de même.

Quel est, pour vous, l'enjeu de cette élection ? 
J’ai accepté cette investiture parce que j’ai les mêmes idées qu‘Eric Zemmour. Aujourd’hui, je me présente donc pour défendre notre civilisation qui est en danger et pour protéger la France et les Français. J’aime profondément ce pays, j’aime notre gastronomie, notre culture. De par ma candidature, je veux défendre la France, de l’intérieur et de l’extérieur. 

- Sur quels thèmes faites-vous campagne ? 
Je suis pour une nation française souveraine. Aujourd’hui, la France est attaquée de toutes parts. On a un système qui laisse entrer qui veut à l’intérieur de notre pays. Je veux lutter contre la dictature de Bruxelles et défendre notre culture française et notre gastronomie. Et je pense que les Corses ont une grande leçon à donner à la France, car ils défendent leur culture et leur terre. Si je me présente, c’est pour qu’il n’arrive pas en Corse ce qui se passe dans d’autres villes de France, car c’est pénible.  

- Quelles seraient vos priorités en faveur de votre circonscription, si vous étiez élu ? 
- Je pense qu’il est nécessaire de rendre la Corse autonome d’un point de vue énergétique. Il serait intéressant d’étudier cela. Je pense aussi au traitement des déchetsJe suis favorable au développement de l’énergie solaire. En faisant des fermes solaires, on pourrait donner du travail aux jeunes, ce qui nous permettrait d’atteindre l’autonomie. 

Des discussions vont s’ouvrir entre Paris et la Corse concernant la question de l'autonomie. Quelle sera votre position si vous êtes élu ? 
Ça regarde Paris ! En aucun cas, Reconquête n’est rentré dans ces négociations, donc ça regarde La République en Marche. Avant de parler d’autonomie institutionnelle, il faut retrouver une autonomie énergétique, çà c’est une vraie économie.

- Comment va se dérouler votre campagne ? 
Je vais faire plusieurs voyages sur la Corse. Jai des collaborateurs en Corse et on aura l’occasion de faire des circuits, de voir des gens comme je l'ai déjà fait. Et Olivier Battistini sera toujours là pour propager la bonne parole.

- Pensez-vous passer la barre du 1er tour ? 
Si on arrivait déjà aux résultats du premier tour de la présidentielle, ça serait un très beau score. Il ne faut pas oublier que notre parti a moins de six mois d’existence. Si on avait les résultats qu’on a eu aux présidentielles en Corse sur l’ensemble du pays, ça serait exceptionnel !

 













L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        





Les Vidéos de CNI


Newsletter


Galerie
Manif Ajaccio.12
Manif Ajaccio.11
Parking Gaudin
Parking Gaudin
Cinéma Ellipse
Cinéma Ellipse
IMG_9423
Donation Lazaret ajaccio.5
1
Inondations Ajaccio.17
Soignants Bastia
Hôpital Ajaccio
Inhumation Guy Bedos
IMG_9304
Citadelle Ajaccio.12
IMG_2047