Corse Net Infos - Pure player corse

Transfèrement de Franck Paoli : Encore des protestations


Rédigé par le Samedi 16 Septembre 2017 à 23:21 | Modifié le Samedi 16 Septembre 2017 - 23:30



Femu a Corsica
La Corse est entrée dans une voie de progrès. Les relations politiques apaisées et l'exploration de la voie démocratique vont nous permettre d'engager les réformes nécessaires.

L'objectif étant de nous conduire à une véritable autonomie avec compétence législative.

Au moment même où cette révolution tranquille commence à prendre forme, force est de constater que l’État Français en recourant aux mêmes moyens et aux mêmes méthodes jette de l'huile sur le feu. C'est ainsi que des arrestations de militants nationalistes ont lieu manu-militari.
 
Il y a deux jours le jeune Franck Paoli a été arrêté et transféré suivant ces dites méthodes. Femu A Corsica apporte son soutien à sa famille, aux militants qui lui sont proches, et souhaite avec toute la société Corse, que l’État Français et les gouvernants prennent conscience que cette manière de procéder ne peut que nous conduire dans le mur.

Force doit rester à l'apaisement et à la négociation avec les représentants élus du Peuple corse, c'est le seul chemin porteur d'espoir.


A Manca Les conditions dans lesquelles se sont déroulés l’arrestation puis le transfert récent d’un militant nationaliste, éclairent, s’il en était encore besoin, la réalité de l’appareil d’Etat.
Au sein des appareils judiciaires et policiers œuvrent des fonctionnaires pour qui la « raison d’Etat » prime sur tout autre considération. Cette conception ne repose pas sur des positionnements idéologiques individuels, mais bel et bien, sur une logique politique, elle-même cautionnée et ou partagée par la majorité des pouvoirs politiques.
Au-delà des condamnations de circonstance, ces méthodes doivent être combattues dans le cadre global des rapports qui perdurent entre le peuple corse et l’Etat français.  
Mais elles doivent être également combattues dans le cadre général d’une opposition à un système économique, social et politique. La répression ne poursuit qu’un seul et unique but qui est de faire taire définitivement toutes les voix qui n’acceptent pas de se plier aux volontés des dominants.
Aujourd’hui un militant politique, demain un syndicaliste, un défenseur des espaces naturels et pourquoi pas les défenseurs des droits de l’Homme ?
Il est illusoire et contre-productif d’exiger d’un pouvoir étatique le respect de cadres démocratiques dont il s’exonère largement dans la réalité de sa pratique du pouvoir. Seul le départ définitif des forces de répression pourrait attester d’une volonté politique réellement fondée sur la recherche d’une solution respectueuse des droits du peuple corse.
Les multiples signaux envoyés par la puissance étatique ne vont sûrement pas dans cette direction.  




Communiqués | L'université | L'estru piuvanu


Les plus récentes
Communiqués
Damien Bianchi | 01/10/2012 | 7193 vues
00000  (0 vote) | 3 Commentaires
Communiqués
Charles Monti | 16/02/2013 | 702 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire