Corse Net Infos - Pure player corse

Paul Trojani : "Le retour du mythe de l’Etat-providence"


Rédigé par le Dimanche 5 Juin 2016 à 23:27 | Modifié le Dimanche 5 Juin 2016 - 23:39


"A tout attendre de l’Etat, on finira, bien sûr, non seulement par ne pas l’obtenir, mais aussi par en oublier que nous devons renforcer encore plus, et nous les premiers, en Corse, nos programmes d’action et de soutien aux côtés des entrepreneurs et commerçants qui luttent au quotidien contre la crise et ses difficultés" souligne dans une tribune Paul Trojani, président de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse


Paul Trojani : "Le retour du mythe de l’Etat-providence"
J’en appelle une nouvelle fois à la construction urgente et rapide d’un Bloc local de mesures anti-crise, avec l’accélération des dispositifs  existants, et l’engagement de ceux qui peuvent être adaptés sans délai.
 
Chaque Institution, chaque acteur du mode économique, doit dynamiser ses services et ses projets, accélérer ses réalisations, agir sans attendre.
Pour ce qui nous concerne, pour la CCI de Bastia et de la Haute Corse, en plus des actions déjà programmées :

Nous prolongerons la période de souscription de la mesure de soutien à l’économie du Prêt à Taux Zéro, cofinancée par l’ADEC, et son enveloppe de 6 millions d’euros jusqu’à la fin du mois de Juillet 2016 ;


Les aides et soutiens aux Unions Commerciales de la CCI seront exceptionnellement augmentées de 30% en utilisant de nouvelles économies de charges de gestion et ces aides seront versées de façon accélérée avant la fin du mois de juin 2016 ;


La cellule de crise destinée aux entreprises et commerces en difficulté sera renforcée par l’organisation de permanences régulières dans chaque micro-région dès les prochaines semaines ;


Une information sera adressée individuellement par courrier et par mail à chaque entrepreneur, chaque commerçant, sur le rôle, le fonctionnement et les services proposés par cette cellule ;


Nous proposerons, dès cet été, un programme de communication ouvert et bonifié, pour que les ressortissants des secteurs du tourisme, du commerce et de l’agroalimentaire puissent améliorer leur visibilité auprès des touristes et voyageurs à destination de la Haute-Corse ;


Nous actualiserons notre projet de dynamisation de la consommation pour l’arrière-saison avec le produit Corsicard ;


L’ensemble des opérations d’investissements sur les Ports et Aéroports seront accélérées dans leurs délais de procédure et de mise en chantier ;


Les délais de règlement nominaux de la CCI 2B seront réduits à 25 jours. 
Evidemment, je souhaite que chaque Institution prenne des mesures analogues et comparables ; ensuite, si nous recevons de l’aide, si nos entreprises et nos commerces reçoivent d’autres appuis, et nous sommes les premiers à dire et penser qu’ils le méritent, cela ne fera qu’accélérer et améliorer le processus qui sera déjà lancé sur le terrain.
 
Naturellement, cela ne suffira pas à endiguer la crise et résoudre toutes les difficultés, mais nous souhaitons que l’on évite de croire, et de laisser croire que l’Etat providence est de retour pour régler tous nos problèmes.
 
Il s’agit pour notre part, avec lucidité et réalisme, il s’agit au contraire,  de ne pas oublier, au moins pour ce qui nous concerne  en Haute Corse, de toujours commencer par agir, et réagir, d’abord de nous-mêmes.



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Economie
Charles Monti | 03/06/2016 | 4064 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Economie
Philippe Jammes | 09/05/2016 | 3591 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 10