Corse Net Infos - Pure player corse

Jean Zuccarelli : " Un programme cohérent, ambitieux, réaliste et crédible"


Rédigé par le Dimanche 16 Février 2014 à 14:50 | Modifié le Lundi 17 Février 2014 - 02:00


Jean Zuccarelli et Francis Riolacci qui mèneront la liste de rassemblement de gauche et des démocrates de progrès pour les élections des prochaines élections municipales de Bastia, ont détaillé leur programme dimanche matin dans la salle de mariages de l'hôtel de ville du marché en présence de l'ensemble de leurs colistiers, de Joseph Castelli, président du conseil général de Haute-Corse et de Paul Giacobbi, président du conseil exécutif de Corse, qui n'a pas manqué de lui apporter un soutien sans faille. Surtout lorsqu'il s'est agi du projet du Port de la Carbonite jugé "indispensable pour Bastia et pour la Corse."


Jean Zuccarelli : " Un programme cohérent, ambitieux, réaliste et crédible"
"Cohérent, ambitieux, réaliste et crédible" : Jean Zuccarelli l'a dit à l'envi. Le programme de la liste de rassemblement de gauche et des démocrates de progrès, qu'il a détaillé avec Francis Riolacci, aux côtés duquel se tenaient Michel Stefani, secrétaire général de la fédération de Haute-Corse du Parti communiste et Jean Geronimi, "est un projet complet qui n'est pas assujetti à des manœuvres légitimées par des ambitions politiques".
Mais entre deux lignes du programme, dont on retrouvera le détail par ailleurs, le candidat à la mairie de Bastia n'a pas manqué de fustiger ceux qui sont animés par le même objectif.
Une "pique" à destination de François Tatti qui, affirme Jean Zuccarelli, "veut partager le "pouvoir sauf avec la majorité sortante."
Puis une deuxième où Emmanuelle de Gentili fut incluse. "Ainsi François Tatti et Emmanuelle de Gentili s'apprêtent à trahir les idées et la confiance de ceux qui leur ont permis d'accéder aux responsabilités."
Mais Gilles Simeoni - Edmond le fut, lui aussi, dans le discours pour ne pas avoir voté, à l'époque, en faveur, de la part de la CTC pour le tunnel sous le Vieux-Port - ne fut pas épargné.
"Quels projets pourraient réunir François Tatti et Gilles Simeoni si ce n’est le pouvoir ?" a souligné Jean Zuccarelli. François Tatti veut sauver le poste de maire, mais il sera réduit au rang de marionnette de Gilles Simeoni."
Pour Jean Zuccarelli, c'est clair : "Seuls l’ego et la volonté de prendre le pouvoir" animent ses adversaires politiques. Avec un objectif précis : "Faire de Bastia un marchepied pour conquérir la région".


"De piètres gestionnaires"

Jean Zuccarelli : " Un programme cohérent, ambitieux, réaliste et crédible"
Puis Francis Riolacci a dit combien ce programme était aussi "solidaire", en citant comme l'avait fait auparavant Jean Zuccarelli, le catalogue des mille et une mesures préconisées constituant le prolongement de ce qui a déjà été fait, n'a pas manqué, à son tour, de fustiger ceux qui seront les concurrents de la liste de rassemblement de gauche et des démocrates de progrès au mois de Mars.
Francis Riolacci au terme de son exposé, dense et détaillé, témoignant de "l'engagement pour Bastia" de sa liste a, en effet, soutenu que"ceux qui mettent un point d'interrogation sur le port de la Carbonite comme Gilles Simeoni, ou comme Emmanuelle de Gentili qui le renvoie à 15 ans, sont de piètres visionnaires. Ils seraient de piètres gestionnaires de leur cité. Au moment où l'assemblée de Corse est en train d'élaborer son plan d'aménagement et de développement durable qui fixe le développement  de l'île à 20 ou 30 ans, les prochains responsables municipaux, eux, ne fixeraient pas le cap de leur ville à 10 ans pour un projet qui conditionne le développement de notre cité ? Le port de la Carbonite et le réaménagement de tout le front de mer ce n'est ni plus, ni moins que le droit au développement de Bastia pour les prochaines années. Ce droi, comme le droit à la solidarité, nous le ferons vivre dans cette campagne et nous avons besoin du soutien massif des Bastiais pour le réaliser au cours de la prochaine mandature."

"La Carbonite : Un projet essentiel pour la Corse"

Paul Giacobbi, qui dit sur notre vidéo l'importance pour Bastia et pour la Corse d'un projet de grand port de la Carbonite, a pour sa part jugé ce "programme bien fait. Dans la continuité de ce qui a été réalisé, ce qui est remarquable. Et considérable".
"Je suis très heureux de voir ce qui se passe et comment ça se passe. C'est du sérieux." a t-il souligné non sans rendre hommage à Emile Zuccarelli et Ange Rovere puis, un peu plus tard, à Michel Stefani pour le travail considérable qu'il accomplit pour le train qui "peut contribuer à résoudre les problèmes de circulation", axe1 des schémas des transports routiers de la CTC.
"Sur Bastia, nous avons beaucoup avancé. Nous avons fait des choix. Mais le routier ne règlera pas tout. Le train viendra en complément avec l'objectif des fréquences, des horaires, des parcours."
Concernant le logement, le président du conseil exécutif s'est plu à relever que "si la Corse avait fait comme Bastia nous n'aurions pas aujourd'hui le problème sensible du logement." 
Et au-delà des dossiers liant la CTC, la ville de Bastia et la communauté d'agglomération, Paul Giacobbi est revenu sur le programme présenté à l'ancien hôtel de ville. "Il s'agit d'un programme responsable extrêmement courageux et cohérent, il ne prévoit pas des choses hors de portée. Tous les projets sont généralement, déjà, en route ou financés." Pour le président du conseil exécutif "il s'agit d'un programme extrêmement courageux et cohérent "
Dès lors le président du conseil exécutif a dit sa conviction : "Je pense que les Bastiais feront un choix d'avenir et réaliste !"

Un programme, 5 engagements

Impossible de détailler ici le programme développé par Jean Zuccarelli et Francis Riolacci (on peut le retrouver sur jeanzuccarelli2014.com.com ) mais il est tout contenu dans 5 engagements qui reprennent tous les thèmes developpés dimanche matin.
1- Réaliser le projet de Grand Port, clé de l'avenir, faire de Bastia une ville toujours plus attractive et défendre le potentiel économique au service de l'emploi
2 -Développer les solidarités en faisant vivre le droit au logement, en mettant en place un véritable bouclier social avec les services publics pour les enfants, les jeunes, les familles, les seniors
3 - Valoriser la culture, le patrimoine, l'identité bastiaise riche de son passé séculaire, ouverte sur le monde et tournée vers l'avenir
4 - Faire que Bastia soit encore plus belle et plus agréable à vivre, plus accessible, toujours plus animée, conviviale par la rénovation de son bâti et de ses espaces publics, ses transports urbains diversifiés, son offre toujours plus riche d'activités sportives et de loisirs
5 - Une ville citoyenne et intelligente en développant la démocratie participative, en préservant la tranquillité publique et en misant sur les nouvelles technologies qui assureront à tous le même niveau d'information et d'accès au service public.
"Un programme bien dans la continuité de la mandature qui s'achève mais qui trace de nouvelles perspectives de ce qui a été réalisé aujourd'hui" a commenté Jean Zuccarelli. "Si les Bastiais nous renouvellent leur confiance, il sera mis en œuvre dès le lendemain. Il n'y aura pas de phase de latence, il n'y aura pas de remise à plat, de tergiversations et il n'y aura pas de risque que cette dynamique, qui est à l'œuvre, puisse être compromise par l'arrivée aux responsabilités des personnes plus préoccupées par les ambitions personnelles et la pulitichella que l'avenir de Bastia."



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 23:13 National Le CAB victime d'un doublé de Sangaré

Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85540 vues - Charles Monti