Corse Net Infos - Pure player corse

Ghisonaccia : Les élèves de CM2 A de Emmanuelle Mata "Petits artistes de la mémoire" ?


Rédigé par Patrick Bonin le Lundi 20 Juin 2016 à 14:34 | Modifié le Lundi 20 Juin 2016 - 23:20


Dans le cadre d'un concours organisé par l'Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) ayant pour thème cette année "Réaliser un carnet de guerre d'un poilu", le carnet des enfants d'une classe de CM2 du groupe scolaire de Ghisonaccia a été sélectionné au niveau régional pour concourir dès septembre pour un prix national. Le grand père de Bernard et François Benedetti, médecins reconnus de la région du Fium'Orbu , a été retenu par les enfants pour la réalisation de l'ouvrage. Originaire de Lugo di Nazza, Bernard Benedetti, officier du grade de capitaine, issu de la prestigieuse école de Saint Cyr, est mort au combat le 13 avril 1917 dans l'Oise.


La classe de CM2 de madame MATA dont le carnet est sélectionné pour le concours national.
La classe de CM2 de madame MATA dont le carnet est sélectionné pour le concours national.
Préserver et transmettre aux plus jeunes la mémoire des combattants de la grande guerre, tel est le but premier poursuivi par le concours "les artistes de la mémoire" proposé aux classes de CM1 et CM2 de toute la France.  Un concours organisé chaque année par l'ONACVG.  Le thème choisi cette année ne pouvait qu'interpeller les jeunes élèves originaires d'une île ,la Corse, qui a payé un très lourd tribut à l'occasion de ce conflit mortifère.  Souvent en première ligne, ne bénéficiant que de trop rares permissions, mobilisés par fratrie entière, les poilus insulaires et leurs officiers jonchèrent en nombre  le sol de France.  Aujourd'hui seuls les monuments aux morts de nos villages témoignent de ce sanglant engagement et rappellent aux plus jeunes qu'un arrière grand père, un aieul, a un jour quitté les bancs du village et laissé sa famille pour aller perdre la vie dans une tranchée de Verdun ou d'ailleurs. 
Dans le village de Lugo di Nazza,  le nom de Bernard Benedetti figure en tête de liste sur le monument, juste derrière celui d'Andréani.  L'officier saint-cyrien appartenait au 98ème Régiment d'Infanterie lorsqu'il fut fauché par des éclats d'obus à Guiscard dans l'Oise un satané 13 avril 1917.   Son père maire du village apprend par lettre la triste nouvelle qu'il doit annoncer, au domaine de Polonetta maison familiale des Benedetti , au reste de la famille et notamment à son épouse Madeleine.   

Le carnet de guerre de Bernard Benedetti a demandé un long et patient travail de recherche

Une page du carnet réalisé par les enfants.
Une page du carnet réalisé par les enfants.
C'est donc toute l'histoire d'un héros, depuis sa sortie de Saint-Cyr jusqu'au tragique jour de son décès,  que les enfants épaulés par leur institutrice madame Emmanuelle Mata et la famille Benedetti, ont retracé à travers un carnet de guerre particulièrement émouvant.  Rien, absolument rien n'a échappé à la sagacité de l'institutrice et des enfants dont elle a la charge.  Bernard Benedetti le petit fils du capitaine d'infanterie et Cathy son épouse se sont investis dans la recherche de souvenirs, de documents comme par exemple ce vieux porte feuille ayant appartenu à l'officier siglé de deux B stylisés. Emmanuelle Mata qui devait quant à elle monter un dossier pédagogique sur ce thème a retracé l'épopée du jeune saint-cyrien.  Ainsi sur des extraits de journaux de marche et d'opérations, on apprend notamment que le capitaine fut blessé au combat par une balle lui ayant brisé la clavicule durant l'année 1914.  Aussitôt remis, il repartit au combat.   L'institutrice qui a partagé énormément d'émotions au cours de ses recherches tient d'ailleurs à remercier la famille Benedetti : " Le docteur Bernard Benedetti et Cathy nous ont très gentiment mis à disposition photos de famille et objets.  Leur participation active m'a permis d'orienter mon travail et celui des enfants plus aisément" explique l'enseignante qui ajoute :" Les enfants ont pu prendre conscience par ce travail de l'horreur de la guerre mais aussi de l'entraide qui existait à l'époque dans les villages insulaires.  Ils ont dépassé le cadre de l'histoire d'un poilu pour appréhender le mode de vie de la Corse en 1914".


Les élèves de CM2 A de madame Mata ont ainsi confectionné dessins et lettres personnalisés dépassant la réalité.  Par ces bribes de fiction, ils ont pu ajouter à cette triste vérité un peu de leurs sentiments, de leurs peurs ou de leurs angoisses.  Tous touchés par cet évènement lointain, quelque soient leurs origines,  les enfants ont ainsi pu se rappeler qu'eux aussi, en Corse, sur le continent, au Maroc ou en Tunisie, ont tous eu un ancêtre touché par le conflit.  
Une belle leçon de mémoire qui les conduira dès mercredi 22 juin à la préfecture de Haute-Corse où ils seront reçus par le préfet en attendant le résultat du concours national qui devrait être connu au cours du premier trimestre de l'année scolaire 2016/2017.      

Paroles d'enfants au sujet du Capitaine Bernard Benedetti.

Ghisonaccia : Les élèves de CM2 A de Emmanuelle Mata "Petits artistes de la mémoire" ?

interview_enfants.mp3 interview enfants.mp3  (2.16 Mo)



Trois pages du carnet selectionné pour le concours national.




A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13945 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8553 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Michela Vanti | 03/12/2016 | 7466 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28