Corse Net Infos - Pure player corse

Etat civil : Pourquoi ne nait-on plus dans les villages ?


Rédigé par le Dimanche 25 Août 2013 à 21:19 | Modifié le Mercredi 28 Août 2013 - 00:30


« Il y a à ce jour plus de 36 700 communes en France pour seulement 650 maternités publiques et privées, soit seulement 650 lieux de naissance à l'état civil. Plus de 36 000 villages n'existent donc plus à l'état civil des naissances… », explique l'association "Renaissance des villages" tout juste créée par deux compatriotes Jean-Cyril Spinetta ex-Pdg d'Air-France et Jean-Pierre Versini-Campinchi, avocat au barreau de Paris qui militent pour qu'un enfant puisse être déclaré dans la commune où habitent ses parents et non, comme la loi l'impose aujourd'hui, dans celle de la maternité où il est né.


Etat civil : Pourquoi ne nait-on plus dans les villages ?
Depuis les années cinquante, plus personne en France ne naît dans un village. 99 % des naissances se font à la maternité de la ville la plus proche… Et sur l'état civil, seul le lieu de naissance fait foi. Un état de fait amené à évoluer.
Longtemps, le lieu de résidence et le lieu d'accouchement ont été le même… On naissait à la maison. Peu à peu, les maternités (privées ou publiques) ont pris le relais. Aujourd'hui, si l'accouchement à domicile concerne 90 % des naissances dans le monde, en France ce chiffre ne dépasse pas le 1 %. Conséquence directe de cette évolution sociétale, plus personne ne naît dans un village.
Une incongruité que souhaite voir changer l'association pour la Renaissance des Villages, créée par Jean-Cyril Spinetta, ex-PDG d'Air France, et Jean-Pierre Versini-Campinchi, avocat au barreau de Paris qui fait depuis plusieurs mois le tour de France pour faire passer son message.

Projet de loi
« Notre but est de soutenir une proposition de loi dont l'objet est d'autoriser les parents qui le souhaitent à domicilier la naissance de leur enfant au lieu où elles sont résidentes et non pas à celui où est située la maternité de leur accouchement. Cela n'a rien de rétrograde. On ne révolutionne rien. On veut juste faire revivre les villages… » Natif d'Amblemy dans l'Aisne, mais Corse d'origine, Jean-Pierre Versini-Campinchi, secrétaire général de l'association, n'est pas le seul à faire ce constat. D'autres ont tenté de modifier la loi avant lui.
« Il y a à ce jour plus de 36 700 communes en France pour seulement 650 maternités publiques et privées, soit seulement 650 lieux de naissance à l'état civil. Plus de 36 000 villages n'existent donc plus à l'état civil des naissances… Pourtant, les villages marient encore et même en grand nombre des non-résidents, preuve de l'attachement de la société française à son tissu villageois. Ils enterrent aussi mais il n'y naît plus personne. » Pour preuve de cet attachement, l'avocat cite l'ouvrage emblématique du Petit Larousse illustré qui mentionne « systématiquement non pas la région, mais la commune de naissance des personnes qui y sont citées ».  

360 villages corses qui ne voient plus aucune naissance
Et d'évoquer les 360 villages corses qui ne voient plus aucune naissance. Tous les Corses nés dans l'île depuis les années 1960 naissent à Bastia ou Ajaccio ou encore peu nombreux à Porto-Vecchio. Aucun Parisien ne naît ailleurs que dans 4 arrondissements de Paris sur 20… « Outre la symbolique de la maison natale qui a un intérêt dans la cohésion sociale de la nation qu'il s'agisse d'une maison de village ou d'une HLM de banlieue », Jean-Pierre Versini-Campinchi met en garde pour l'avenir. « La pratique actuelle va rendre dans des temps prochains impossible le travail des généalogistes et celui des historiens qui s'attachent à l'histoire des petites communautés urbaines ou villageoises.»
Pour l'association pour la Renaissance des Villages, il s'agit aujourd'hui de mobiliser les maires, les parlementaires autour de ce projet de loi. « La quasi-totalité des maires de France ne pourrait qu'être favorable à une telle réforme qui leur permettrait de voir rouvrir leurs registres d'état civil et qui sait dresser un immense panneau à l'entrée du village comme celui qui orne la commune de Monboudif dans le Cantal, lieu de naissance de Pompidou ! ».
E-mail : contact@renaissancedesvillages.fr  




Dans la même rubrique :
< >

A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
L'actu régionale
Charles Monti | 24/11/2016 | 85441 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
L'actu régionale
Michela Vanti | 16/09/2016 | 40893 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 346