Corse Net Infos - Pure player corse

Stephane Vesperini : "Nous allons créer la surprise sur Biguglia, nous allons gagner !"


Rédigé par Nicole Mari le Dimanche 23 Février 2014 à 13:38 | Modifié le Dimanche 23 Février 2014 - 18:09


Déjà candidat en 2008 face au maire sortant, Stephane Vesperini, investi par le Parti socialiste de Haute-Corse, conduit, une nouvelle fois, la liste d’opposition aux élections municipales du 23 mars à Biguglia. Il avait créé la surprise, lors du scrutin précédent, en recueillant 37% des suffrages et 5 élus. Il a dévoilé, dimanche matin, les grands axes de son programme et les 29 noms de sa liste « Pour Biguglia, Solu Biguglia », une équipe de gauche renouvelée, ouverte aux Nationalistes modérés. Il explique, à Corse Net Infos, qu’il entend, cette fois-ci, rafler la mise et prendre le bastion du député de droite.


Le liste "Pour Biguglia, Solu Biguglia" conduite par Stephane Vesperini.
Le liste "Pour Biguglia, Solu Biguglia" conduite par Stephane Vesperini.
- Quelles sont les raisons de votre candidature ?
- C’est la suite logique de la démarche initiée en 2008, où nous avons recomposé une force d’opposition qui n’existait plus depuis 12 ans. Cette démarche a été partagée à la dernière municipale par 37% des Bigugliais. Aujourd’hui, ma candidature, en plus de faire l’union à gauche, s’inscrit dans une dynamique d’ouverture vers des Bigugliais de souche ou de cœur comme moi, venus d’horizons divers, et vers les Nationalistes modérés. Ces gens nous ont rejoint parce qu’ils ont, comme moi, envie de construire un nouveau Biguglia et de donner un nouveau souffle à notre commune.
 
- Quel changement avez-vous apporté à votre liste par rapport à celle du scrutin précédent ?
- La liste est renouvelée à environ 60 %. Les 3 premiers de la liste sont trois des cinq élus que nous avons obtenu en 2008. Josette Risterucci, prise par ses mandats territoriaux, reste présente, mais en avant-dernière position. C’est une liste de gauche que nous avons ouverte aux Nationalistes modérés avec, notamment à la 5ème place, Sinucellu Garoby, militant du PNC (Partitu di a Nazione Corsa).
 
- Quel bilan faites-vous de la mandature ?
- Nous avons joué notre rôle au Conseil municipal et dans les commissions. Nous avons été une opposition constructive. Nous avons essayé de faire avancer les idées des 1044 électeurs qui nous ont fait confiance. Nous avons, souvent, voté les projets présentés en Conseil municipal lorsque nous les avons jugés intéressants pour le bien commun et pour améliorer le quotidien des gens. Malheureusement, nous avons été confrontés à l’opacité qui prévaut dans beaucoup de communes, à un manque d’information, de documents… Nous nous présentons, cette fois-ci, pour gagner et mettre en place les projets dont les Bigugliais ont besoin et qu’une commune, comme Biguglia, est en droit de leur donner.
 
- De quels projets s’agit-il ?
- Il s’agit de satisfaire les besoins au quotidien, notamment la sécurité dans les déplacements et sur les routes. Les accidents sont fréquents sur la route du Lancone et sur la traversée de la 4 voies à Casatorra. Il y a beaucoup de circulation, peu de trottoir, l’enjeu est de garantir la sécurité des déplacements, quelque soit le mode de transport utilisé, en voiture, à pied, à vélo, notamment autour des écoles. La commune ne dispose pas de transport en commun digne de ce nom. Des quartiers ne sont pas même pas interconnectés. Sans voiture, il est impossible de se déplacer dans Biguglia, d’aller acheter du pain ou le journal ou de rejoindre Bastia ou Borgo, tout proche. Nous mettrons tout en œuvre pour régler ces problèmes et mettre en place un circuit de transport.
 
- Qu’est-ce qui manque, selon vous, à Biguglia ?
- Il manque beaucoup de choses pour la jeunesse. Biguglia a la chance d’avoir une population jeune qui est un atout pour l’avenir. Mais, elle n’a pas d’endroit où les jeunes peuvent se retrouver, se rencontrer et nouer du lien social. Nous entendons créer une Maison des jeunes et nommer un adjoint référent à la jeunesse qui sera l’interlocuteur unique des jeunes. Pour les anciens, nous avons l’intention de créer un Centre communal d’action sociale (CCAS). Biguglia, aujourd’hui, n’en dispose pas et ce n’est pas normal ! C’est à travers ce CCAS que nous mettrons en place une politique d’aide et d’entraide aux personnes âgées.
 
- Que comptez-vous faire en matière de développement économique ?
- Bigulia a un atout géographique par sa proximité avec Bastia.  Nous voulons remettre en conformité la zone industrielle de Tragone qui est dans un état déplorable afin de permettre aux industriels et aux commerçants, qui veulent s’installer sur la commune, de pouvoir le faire. Nous les aiderons à s’implanter. La création de magasins et d’entreprises génèrera une demande d’emplois, nous agirons pour que ces emplois soient réservés en priorité aux Bigugliais.
 
- Comment concevez-vous l’intercommunalité ?
- L’avenir nous oblige à nous fédérer pour mettre en œuvre de grands projets d’infrastructures collectives. L’intercommunalité a été faite avec des communes, notamment Borgo et Lucciana, qui ont l’habitude de travailler ensemble. Nous continuerons de travailler en bonne entente avec ces partenaires, comme avec les petites communes du Golu. Nous défendrons l’intérêt de Biguglia, mais dans l’ensemble du territoire. Ensuite, la commune étant située à 6 kms de Bastia, il faut trouver les moyens de travailler avec la CAB (Communauté d’agglomération de Bastia), notamment sur les transports. La ligne de la CAB s’arrête aux Collines, à la limite de Furiani, on pourrait la continuer jusqu’à Biguglia et même jusqu’à Borgo ou Lucciana. Nous serons là pour regarder l’intérêt général et nous serons prêts à discuter.
 
- Quels sont vos projets au niveau culturel ?
- Nous avons la chance d’avoir un patrimoine important culturel et religieux et des anciens sentiers communaux qui ne sont ni entretenus, ni balisés. L’église en ruine de San Andria et la source d’Alzitana sont inaccessibles. Il y a beaucoup de belles choses laissées à l’abandon qu’il faut réhabiliter.
 
- Etes-vous confiants ? Quel score espérez-vous obtenir ?
- Nous sommes confiants. Nous allons gagner. Nous avons de très bons retours de terrain. Depuis 6 ans, nous travaillons, nous rencontrons la population, nous avons élaboré notre programme en fonction des besoins réels des habitants et des problèmes auxquels nous sommes confrontés. En 2008, nous ne nous attendions pas à rassembler 37% des suffrages. Personne ne s’y attendait ! Aujourd’hui, la composition de la liste, les retours de terrain et les six ans d’opposition et d’explication de notre démarche, qui passe très bien, nous font penser que nous allons créer la surprise sur Biguglia et que nous allons gagner !
 Propos recueillis par Nicole MARI
 

La liste « Pour Biguglia, Solu Biguglia »

La liste et le programme « Pour Biguglia, Solu Biguglia » seront présentés aux Bigugliais, lors d’un meeting qui se tiendra le mardi 4 Mars à la salle polyvalente St. Exupery de Figabruna (derrière l’école Vincentello d’Istria) à partir de 18h30.



Bastia | Ajaccio | Centre Corse | Balagne | Côte orientale | Sud Corse | Communiqués municipales


Menu







Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





 


LE FIL ACTU
VIDEOS LES + VUES
85178 vues - Charles Monti