Corse Net Infos - Pure player corse

Rythmes scolaires à Ajaccio : Les parents, fortement mobilisés, attendent des faits concrets


le Mercredi 17 Septembre 2014 à 17:44 | Modifié le Jeudi 18 Septembre 2014 - 21:25


Beaucoup de monde mercredi matin devant la mairie d’Ajaccio à l’appel d’associations de parents d’élèves dont l’APC et la FCPE pour protester contre la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires. Avec ces associations, deux collectifs de parents d’élèves ainsi que des politiques étaient présents devant la Maison Carrée. Les parents d’élèves dénoncent une absence d’activités périscolaires dans plusieurs établissements, le fait que celles-ci soient payantes, ou encore le réaménagement des horaires de sortie. Une délégation a été reçue en mairie par le directeur de cabinet du maire Antoine Maestrali et l’adjointe, chargée des questions scolaires, Rose-Marie Ottavy-Sarrola. Rien n’a filtré mais il semble qu’un espoir de voir les choses s’arranger persiste. Mince certes, mais on veut bien y croire du côté des parents d’élèves qui semblent néanmoins prêts à une nouvelle mobilisation. Plus importante cette fois


Rythmes scolaires à Ajaccio : Les parents, fortement mobilisés, attendent des faits concrets

Force est de reconnaître que depuis l’installation de cette nouvelle réforme des rythmes scolaires, les problèmes se multiplient dans les écoles de l’île. Mercredi, la mobilisation a été entendue et ils étaient près d’une centaine de parents d’élèves devant la Maison carrée, mais ils pourraient être bien plus nombreux si le rappel venait a être de nouveau lancé par les associations et les collectifs.


Que réclament-ils ?

- Des activités péri-éducatives gratuites et de qualité pour tous les élèves des écoles maternelles et élémentaires
- L’élaboration d’un projet éducatif territorial, outil indispensable pour offrir à chaque enfant, après l’école, un parcours éducatif cohérent et de qualité
- La gratuité des transports pour les élèves qui se rendent dans les centres aérés le mercredi après-midi
- Le réaménagement des horaires de sortie maternelle et primaire


Pour Catherine Cristofari, de l’Associu di i Parenti Corsi, la bataille est bel et bien engagée. Ecoutons-la : « Dans les écoles ajacciennes, le maire a été contraint de mettre en place la réforme des rythmes scolaires alors qu’il était contre au départ. Il n’y a donc aucune activité de prévue pour les enfants, pas de solution pour le mercredi midi (récupération des enfants) et c’est payant. »
 
- Que demandez-vous ?
 Nous demandons des animations pour nos enfants, la gratuite de celles-ci en conformité avec l’esprit de la réforme, alors que les enfants n’ont plus d’activité sportive comme cela était le cas avant. Rien n’a été mis en place et de ce fait, les enfants ne peuvent même pas faire de sport en payant. Nous demandons la mise en place de ces activités gratuitement et ensuite, autre souci pour les parents qui travaillent et qui mettaient leurs enfants en centre aéré ne le peuvent plus. Aujourd’hui, ils doivent venir à midi pile à l’école, amener leurs enfants vers le centre aéré  - avec les problèmes de circulation liés à la ville - et attendre que tout le monde soit arrivé. 13 heures arrivent et les enfants attendent encore pour manger alors qu’ils sont à l’école depuis 8 heures le matin. C’est un casse-tête… 

- Qu’attendez-vous de la municipalité ?
 La municipalité nous demande de patienter, une réunion aura lieu le 22 septembre. Nous leur disons que des réunions ont déjà eu lieu, en juin notamment, qu’un projet avait été mis en place par l’ancienne mandature et qui a été mis au panier avant même de le consulter, donc, que des choses étaient en cours et des propositions seraient faites. On sent bien que les choses n’avancent pas, ça bloque quelque part. Il faut pourtant faire vite et trouver une solution, quitte à revenir à l’ancien plan mis en place mais faire quelque chose de rapide et de convenable

- Que désirez-vous pour les enfants ?
On veut ce qui est inscrit dans le texte de loi, à savoir des activités culturelles, sportives, pédagogiques. Que les enfants aient quelque chose, que ce ne soit pas de la garderie.

- Pensez-vous que la municipalité accèdera aux désirs des parents ? 
- La mairie, suite à l’appel à la manifestation, a commencé à prendre le problème avec sérieux, mais elle n’évoque pas la gratuité et ne parle toujours pas du problème du mercredi. »  

Oui mais…
Au sortir d’un long entretien entre municipalité et parents d’élèves, rien de bien concret n’est certes apparu, mais on doit à la vérité de dire que les parents d’élèves ont reçu quelques promesses qui pourraient bien changer la donne et apporter des satisfactions. C’est en tout cas le sentiment de Catherine Cristofari qui nous confiait après l’entretien : « Nous avons évoqué le problème avec Mme Ottavy-Sarrola et M. Maestrali, comme nous avons évoqué le comité de pilotage. Nous sommes certes contents de travailler avec eux et en droit d’attendre certaines réponses positives à nos revendications. Nous leur avons expliqué le coriace problème du mercredi midi et l’impossibilité d’être à l’heure pour les enfants. Nous sommes à présent en attente d’une prochaine réunion avec le député-maire auprès duquel nous espérons une réponse positive à nos problèmes. Une chose est certaine, le message a été entendu et si nous obtenons la gratuité, ce sera parfait, d’autant que nos interlocuteurs ont semble-t-il bien compris les enjeux. Alors, nous conservons bon espoir mais restons plus que jamais mobilisés… »

J. F.

FCPE : "L'ouverture du dialogue ? Une première mais insuffisante avancée"

A l'issue de l'entrevue la FCP de la Corse-du-Sud a réagi de la sorte :
"La FCPE de la Corse-du-sud remercie tous les parents d’élèves, les citoyens et les organisations qui par leur participation à la manifestation devant la mairie d’Ajaccio ont permis que soit entendue la voix des parents d’élève.
A la suite du rassemblement et en l’absence de monsieur le maire, les organisations de parents d’élèves ont été reçues par Mme Ottavy, déléguée aux affaires scolaires et M. Maestrali directeur de cabinet du maire d’Ajaccio.
Les réponses de Madame Ottavy et Monsieur Maestrali concernant :
Les activités péri éducatives gratuites : « Monsieur le maire d’Ajaccio donnera sa réponse la semaine prochaine ».
Les activités péri éducatives de qualité : « La municipalité d’Ajaccio va mettre en place un comité de pilotage en charge de l’amélioration des activités péri éducatives ».
 L’élaboration d’un projet éducatif territorial (PEDT) : « Un travail est actuellement en cours pour le finaliser ».
La gratuité des transports pour les élèves qui se rendent dans les centres aérés le mercredi après midi : « La municipalité d’Ajaccio n’a pas envisagé de solution ».
La FCPE de la Corse-du-sud considère que l’ouverture du dialogue avec les parents d’élèves est une première, mais insuffisante, avancée. Dans l’intérêt des enfants et des familles, elle considère que la gratuité des
activités péri éducatives n’est pas négociable. Aussi, elle appelle toutes les Ajacciennes et tous les Ajacciens à rester mobilisés."



A la une | L'actu régionale | Faits divers | Société | Justice | Economie










Retrouvez les offres d'emploi avec notre partenaire





Les plus récentes
Société
Charles Monti | 15/05/2016 | 13924 vues
00000  (0 vote) | 1 Commentaire
Société
(Jean-Paul-Lottier) | 15/08/2016 | 8550 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
Société
Philippe Jammes | 09/06/2016 | 6215 vues
00000  (0 vote) | 0 Commentaire
1 sur 28